Bécassine fête ses 110 ans

Par Dominique Roger

Bécassine a 110 ans ! L'occasion pour Détours en France de rendre hommage à l'héroïne de BD qui nous a fait "voir du pays" et vivre des moments importants de notre Histoire. Quel que soit votre âge, vous avez forcément déjà lu au moins une fois une aventure de la petite Bretonne au parapluie rouge. Avec Détours en France, apprenez-en plus sur la Bécassine d’origine en découvrant la couverture du premier album publié en 1913. Vous pourrez même visiter des musées mettant à l’honneur l’héroïne centenaire. Eh oui, Bécassine a 110 ans et ça se fête !

Bécassine en mouvement

Extrait de la toute première planche du 2 février 1905. Le mouvement, déjà.

« Je suis Bécassine ! ». Si vous n’avez de Bécassine que la vision d’un personnage un peu mièvre colporté par certains spectacles pour enfants et ritournelles à trois sous pour le hit-parade, surtout ne passez pas votre chemin ! Bécassine – alias Annaïk Labornez - est une icône, dont Georges Brassens disait en chanson « qu’au fond des yeux, deux pervenches prenaient racine ».

becassine_becassinecouv1.jpg

Ce premier album publié en 1913 raconte les premières années d'"Annaïck Labornez, destinée à la célébrité sous le nom de "Bécassine", depuis sa naissance et son enfance à Clocher-les-Bécasses, jusqu'à son départ chez la famille de Grand Air.

Sa date de naissance est le 2 février 1905 et sa première sortie publique est dans le premier numéro de « La Semaine de Suzette ». Ses « papas » se nomment Émile-Joseph-Porphyre Pinchon et Caumery (alias l’éditeur Maurice Languereau). Cette petite paysanne bretonne – originaire de Clocher-les-Bécasses, en Cornouaille -, nantie de son inséparable parapluie rouge et d’un bon sens qui sied « aux gens de la terre » va « monter à la capitale » pour se mettre au service de la marquise de Grand-Air et de la petite orpheline qu’elle a recueillie, Loulotte. Gaffeuse, faisant rire souvent à ses dépens, mais très intuitive, imaginative, douée de belles émotions, bravant les épreuves avec panache, pourfendant parfois en toute innocence l’injustice et les préceptes prétentieux de la bourgeoisie.

becassine_becassinevoiture.jpg

Bécassine au volant de sa fidèle Fringante.

Chose rarissime pour l’époque, elle, la petite bonne inculte, apprend à conduire une automobile ; elle entreprend d’aventureux voyages – en avion - chez les Indiens d’Amérique, en Angleterre, en Turquie ; s’engage dans les deux guerres mondiales de son siècle (les Nazis interdiront les albums parus fin des années trente).              

becassine2.jpg

Album original exposé au Musée de la poupée (Paris). Bécassine en croisière. 1936

 

becassine_becassinebaindemer.jpg

Bécassine aux bains de mer. 1932.

becassine_becassinealpiniste.jpg

Bécassine alpiniste. 1923.

L'actualité de Bécassine en 2015

Poupées rares et anciennes, trousseaux, éditions originales des albums de Bécassine, exemplaires de La Semaine de Suzette, objets dérivés insolites, documents et photographies… plus d’un millier d’objets sont dévoilés, parmi lesquels la collection personnelle de Claude Canlorbe-Languereau, la fille de Caumery qui inspira le personnage de Loulotte.

Bécassine dévoile les trésors de Loulotte, jusqu’au 26 septembre 2015, Musée de la Poupée, impasse Berthaud, 75003 Paris
Renseignements : 01 42 72 73 11 – www.museedelapoupeeparis.com. Entrée : 8 € 

À paraître pour ses 110 ans : « Bécassine, une légende du siècle », Bernard Lehembre, Hachette Jeunesse, 29 € (réédition) ; « L’Enfance de Bécassine », Caumery et Pinchon, édition spéciale avec la couverture d’origine, Gautier-Languereau/Hachette Livre, 13,95€