Pour Noël, invitez les régions à votre table

Par Clio Bayle

Vous n'avez pas d'idée de menu pour Noël ? Pourquoi ne pas puiser votre inspiration dans les spécialités culinaires des régions de France. Nous avons concocté notre menu parfait. Bonus : chaque plat a son histoire !

Les huîtres de la Côte Atlantique

Huîtres


Saviez-vous que la seule espèce d'huître indigène d'origine française est plate ! Les huîtres creuses, les plus cultivées en France, sont issues d'une espèce japonaise. Cette dernière remplace l'huître creuse portugaise, importée en France au milieu du XIXe siècle et décimée par une épidémie dans les années 1970.

Les huîtres bretonnes

La Bretagne assure la moitié de la production d'huître en France et la quasi-totalité des huîtres plates. Comme les vins, elles sont classées par cru et par terroir. Parmi les crus bretons les plus réputés, on trouve la cancale, l'aven-belon, la quiberon ou encore la belon.


Les huîtres de Charente-Maritime

L’Île d’Oléron protège le bassin de Marennes contre les vents du large et en fait une place privilégiée pour l’élevage des coquillages. La fameuse Marennes d'Oléron profite d'une belle réputation et se retrouve bien souvent sur la table du réveillon. La région compte quatre grands crus : la fine de claire, la fine de claire verte, la spéciale de claire ou encore la pousse en claire.


Les huîtres du bassin d'Arcachon (Aquitaine)

Huîtres du Cap Ferret


La région Aquitaine est un peu le paradis des spécialités du réveillon. Foie gras des Landes ou du Périgord, grands crus de Bordeaux et huîtres du bassin d'Arcachon ! Cette gigantesque étendue d'eau salée, à l'abri des vents du large, est le premier bassin naisseur de France. En tant que tel, il fournit en naissains naturels la plupart des bassins ostréicoles français. Il compte plusieurs terroirs aux noms évocateurs : Cap-Ferret, Île aux Oiseaux, Banc d'Arguin...

Trois autres régions produisent des huîtres en France : la Normandie, le Pays de la Loire (huîtres de Vendée) et le Languedoc-Roussillon (huîtres du bassin de Thau).


Le jambon de Noël des Antilles

Jambon de Noël antillais



Aux Antilles, le jambon rôti est la viande de Noël par excellence ! Il est généralement servi caramélisé à l'ananas et au sucre de canne et accompagné de riz, de poids de bois (sortes de pois chiches) et de gratin de christophine (légume cucurbitacée des climats chauds).

Dans la tradition antillaise, le porc est la viande des fêtes. Autrefois, les amis et les familles se réunissaient à cette période pour tuer le cochon et préparer toute sorte de spécialités à base de porc : pâtés créoles, soupe de pieds de porc, boudin créole, gigot à la sauce pimentée ou colombo épicé.

La recette qu'on vous conseille

Alternative à la recette antillaise


Les 13 desserts

Nougat



Si la coutume interdit d’être 13 à table, elle ne s'applique pas au nombre de plats ! Les treize desserts sont issus de la tradition religieuse provençale du "temps de Noël" : ils sont servis à l’issue du gros souper de Noël. Selon les villes, ces desserts varient, mais quelques piliers restent constants : la pompe à huile (ou gibassier), les fruits secs appelés aussi les quatre mendiants, les fruits frais et le nougat.

La recette de la pompe à huile

Faites votre gibassier vous-même

Le champagne

champagne

Champagne, what else !

S'il ne devait y avoir qu'une boisson à Noël, ce serait sûrement celle-ci. Nectar français par excellence, le Champagne ne peut être produit qu'en Champagne ! Il bénéficie d'une appellation d'origine contrôlée qui interdit l'attribution du nom champagne aux vins effervescents similaires mais produits dans une autre région ou dans un autre pays.

Cave Champagne


À Noël, le champagne se consomme traditionnellement dans une flûte, pour l'apéritif et/ou le dessert. On peut également s'en servir dans la confection même des plats de fêtes comme dans les exemples ci-dessous :