Port-en-Bessin, un port à prendre

Par Détours en France
source : Hors Série - 1944 : L'été de la libération, 2014, p.54

Le 8 juin, en apprenant que Port-en-Bessin avait été pris, l’état-major allié soupira de soulagement. En effet il permettait en toute urgence, de décharger les tonnes et les tonnes de carburant que nécessite une guerre de blindés.

Port-en-Bessin

Grandcamp et Port-en-Bessin, ports ouverts dans la falaise du Calvados. 

La perle maritime

C’est un charmant petit port en effet, niché au pied de la falaise, se composant d’un bassin profond et étroit en retrait d’un vaste avant-port bien protégé par des digues. Aujourd’hui, Port-en-Bessin est l’un des rares ports à ne pas avoir cédé aux sirènes de la navigation de plaisance ; ici, la pêche reste reine et l’authenticité maritime de règle.

Divers

En 1944, les Alliés pensaient que son importance stratégique ne pouvait pas avoir échappé aux Allemands. Leur grande crainte était qu’une contre-attaque prioritaire ne soit dirigée précisément vers ce port situé entre Omaha et Gold.

Premier terminal pétrolier

C’est la raison pour laquelle aucun débarquement n’y fut tenté ; aucun bombardement n’y détériora quoi que ce soit : c’était comme s’il n’existait pas. La responsabilité de prendre Port-en-Bessin intact revenait au 47e commando, débarqué au milieu de la 50e division britannique sur Gold. Celui-ci partit discrètement pour une marche à travers la campagne, une progression d’une quinzaine de kilomètres en terrain ennemi et, au soir du 7 juin, lança l’attaque.

Revolver

Au Mémorial de Caen, le Revolver noué de Carl Fredrik Reuterswärd est le symbole parfait de la non-violence !

Cet assaut depuis la terre décontenança la garnison, mais les lieux étaient bien défendus. Dans les heures qui suivirent, la liaison fut établie tant avec les troupes américaines d’Omaha, qu’avec les Britanniques de Gold. Sécurisé, Port-en-Bessin pouvait devenir le premier terminal pétrolier de l’opération Overlord.

Le Pipe-Line Pluto

P.l.u.t.o., pour Pipe-Line Underwater Transport of Oil, fut un outil indispensable de la victoire. Si dans les tout premiers jours du Débarquement, des pétroliers firent la navette entre l’Angleterre et Port-en-Bessin, rapidement, un oléoduc fut installé à travers la Manche, entre l’île de Wight et Cherbourg.

Pluto Archive

Ses éléments (tuyaux, pompes…) avaient été rassemblés sur Wight dès 1943, soigneusement camouflés pour échapper à l’espionnage allemand, cette opération prenant le doux nom de Bambi. En bon chien fidèle, Pluto suivit systématiquement la progression des troupes alliées à travers la France, jusqu’au Rhin.

Musée

Port-en-Bassin - Musée des épaves sous-marines

Dans ce musée de l’étrange se trouve présenté le résultat de 20 ans d’exploration sous-marine sur les épaves de navires de guerre coulés en juin 1944 devant les côtes normandes.
Musée des épaves

  • Musée des épaves sous-marines - Musée/Monument/Site - Voir la fiche