La folle saga du canal de Briare

Par Joël Chaboureau
source : Détours en France

Réaliser un pont canal est un exploit technique. Celui de Briare, érigé entre 1890 et 1894 avec le concours de l’entreprise Gustave Eiffel, n’a pas lésiné  sur le décorum : pilastres ornés à chaque extrémité de l’ouvrage, quatorze piles en pierres taillées et double haie de réverbères en fonte ouvragée.

pont canal de Briare

Longtemps le plus long pont canal métallique au monde, le pont canal de Briare, inauguré en 1896, est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est la pierre angulaire du dispositif ambitieux imaginé par Sully sous le règne d’Henri IV : relier les bassins de la Loire et de la Seine par un canal. Un projet pharaonique puisqu’il cumulait deux difficultés majeures : alimenter en eau le bief et compenser les fortes dénivellations du tracé par un système d’éclusage.

Douze mille terrassiers

le rialto

C’est en 1638 que cette entreprise démesurée qui va durer une quarantaine d’années est mise en chantier pour relier Briare à Montargis. Le canal comporte en effet quantité d’écluses dont une série de sept qui forment un véritable escalier à bateaux permettant de franchir une colline de 35 mètres… Une armée de douze mille terrassiers s’est attelée au creusement provoquant la colère des riverains. Une fois terminé, l’ouvrage permettait de transférer via la Bourgogne et vers la capitale les richesses du val de Loire.

pont martinet

Aujourd’hui, le pont canal est avant tout un somptueux monument. Avec ses 662 m de long, cette aquatique artère haussmannienne unique au monde ne se découvre jamais mieux qu’au couchant alors que les rayons incendiaires du soleil se reflètent sur les piles et l’acier doux tablier.

vue du canal de Briare

Le chemin de halage, parfaitement entretenu, est le moyen idéal pour cheminer (à pied ou à bicyclette) sur les vestiges du premier canal et découvrir la perspective sur le pont. Bien à l’abri d’une longue et puissante levée, il caracole dans un paysage bucolique, empruntant une succession de petits ponts métalliques en dos d’âne pour aboutir aux écluses du Martiner d’un côté et au charmant village de Chatillon sur Loire de l’autre.

le port de plaisance de Briare

Sans oublier la visite du village de Briare. Car l’ancienne halte batelière est devenue l’une des escales les plus attachantes du tourisme fluvial.