5 choses que vous ne saviez sûrement pas sur le Limousin

Par Clio Bayle
Publié le 21/01/2016

Pour briller en société ou simplement pour mieux connaître la région, voici quelques anecdotes sur le Limousin. Politique, agriculture, éthymologie, culture et même gisements d'or. Connaissez-vous vraiment le Limousin ?

 

Place du Château à Limoges

Le verbe « limoger » aurait un lien direct avec la ville de Limoges

Le terme, qui signifie « priver quelqu'un de son poste, exclure », serait apparu pendant la Première Guerre mondiale. En 1914, alors que la France essuie plusieurs défaites face à l'armée allemande, le général Joffre, alors dirigeant des armées françaises, décrète que plusieurs de ses officiers généraux sont des incapables. Pour les éloigner du front, presque la moitié d'entre eux est envoyée dans la région de Limoges, d'où le terme « limoger » (envoyer quelqu'un à Limoges pour l'écarter de ses fonctions).

 

Plateau de Millevaches

Le terme plateau de « Millevaches » est probablement un faux ami !

L'histoire du mot "Millevaches" fait l'objet de plusieurs interprétations. La mention la plus ancienne du nom fait certes référence aux nombreuses vaches qui auraientt pâturé sur ces terres : "mille-vaccas". Cette interprétation est soutenue par la fameuse légende de la bergère qui aurait donné au diable ses mille vaches, transformées par la suite en pierre. Cependant, l'hypothèse retenue généralement est celle selon laquelle l'origine du mot Millevaches viendrait plutôt d'un mot gaulois "melo", signifiant la montagne et de l'adjectif latin "vacua", signifiant vide, référence au peuplement très faible de la région entre la période romaine et le Moyen Âge. Une troisième théorie parle, elle, des mille sources ("batz" en celte).

 

Quartz aurifère du Limousin

On recherche à nouveau de l'or en Limousin

Vous ne le saviez peut-être pas, mais le Limousin recèle plusieurs gisements d'or. Oubliés pendant près de quinze siècles, les filons exploités à l'époque gauloise ont fait l'objet d'une véritable ruée vers l'or au début du XXe siècle, pour être de nouveau progressivement délaissés dans les années 1960, puis repris en 1982 après la découverte de nouveaux filons. Complètement arrêtée en 2002, l'exploitation aurifère pourrait bientôt reprendre dans la région. Une société minière vient de déposer une demande de permis de recherche de mines d'or et d'argent dans un secteur situé entre Haute-Vienne et Dordogne.

 

Vaches du Limousin

Il y a plus d'un million de vaches limousines en France

Symbole fort de la région, la race bovine limousine est l'une des plus réputées et des plus répandues du pays. Reconnaissable grâce à sa couleur froment et à sa grande taille, la limousine est particulièrement recherchée pour sa rusticité et la qualité de sa viande. Elle est aujourd'hui implantée partout en France, et même dans plus de 80 autres pays.

 

Hôtel de ville du Limousin

Le Limousin est certifié à gauche depuis 1850

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le Limousin est fidèle en politique ! Les Limousins montrent des marques de sensibilité envers les valeurs socialistes depuis plus d'un siècle et demi. Cette constance s'explique au moins en partie par la politisation des maçons de la Creuse dont le travail les menait souvent à Paris. À noter qu'un tel penchant pour la gauche est étonnant pour une région aussi rurale, la tendance étant généralement contraire dans les zones peu urbanisées.