Via Turonensis - Chemin de Tours - Compostelle

Par Hélène Borderies

Via Turonensis : le chemin de Compostelle qui relie historiquement Tours au Camino Francès, en Espagne. Des voies secondaires existent : celle qui part de Paris et rejoint Tours par Chartres ou Orléans. Ou bien celle qui démarre au Mont-Saint-Michel et rallie la voie principale à Saint-Jean-d'Angély. Le chemin, relativement plat permet aux plus aventureux de se lancer à vélo. De Paris à Dax il y a à peu près 960 km à parcourir, soit environ 35 jours de marche. À travers le Val de Loire, le Poitou et les Landes, les coquilles Saint-Jacques vous guiderons vers les villes étapes...

Aller au point de départ : de Paris à Tours

Pourquoi partir de Paris, puisque le Via Turonensis démarre à Tours ? Pour permettre aux pèlerins du Nord de la France de rejoindre l'itinéraire de Tours - Compostelle  bien sûr ! Ce chemin commence au pied de la Tour Saint-Jacques, poursuit jusqu'à Notre-Dame-de-Paris avant de quitter la capitale pour rejoindre Tours. Afin d'effectuer ce tronçon, il faudra choisir de passer soit par Chartres, soit par Orléans. Dans les deux cas vous avez à peu près 300 km à parcourir. Si vous choisissez de faire étape à Chartres, il vous faudra traverser les villes suivantes : Rambouillet, Chartres, Vendôme et Vouvray. En revanche si vous préférez emprunter le chemin qui passe par Orléans vous traverserez Blois, Chaumont-sur-Loire et Amboise.

Tours : via Turonensis

Tours a donné son nom à un des chemins les plus importants de Saint-Jacques de Compostelle. Avant de partir, la tradition voudrait que les pèlerins honorent les reliques de Saint-Martin, deuxième évêque de Tours dans la basilique (ci-dessous). Encore aujourd'hui, des milliers de marcheurs traversent Tours : surtout ceux qui viennent d'Europe du Nord. La cathédrale Saint-Gatien fait aussi partie des lieux sacrés. Mêlant style gothique et Renaissance, elle est plus récente mais mérite d'être visitée, tout comme la place Plumereau, une des 8 activités incontournables de Tours.

De Tours à Saint-Jean-d'Angély

En prenant le GR 665 au Sud de Tours, vous vous dirigerez, après avoir traversé la Creuse, vers une autre étpae: Poitiers. Les églises Notre-Dame-la-Grande et Saint-Hilaire-le-Grand vous attendent, au cœur du Poitou. Par la suite, direction la triade romaine de Melle, avec la fameuse église Saint-Hilaire, haut lieu de la via Turonensis. Il ne reste qu'une cinquantaine de kilomètres avant d'arriver à Saint-Jean-d'Angély... bientôt Aulnay et son église Saint-Pierre, puis l'abbaye Royale au début de l'escapade en Saintonge.

De Saint-Jean-d'Angély à Bordeaux

C'est à Saint-Jean-d'Angély que les pèlerins venant du Mont-Saint-Michel pourront rejoindre le chemin principal de Tours. Le GR 665 montre le chemin jusqu'à Mirambeau, en traversant la ville de Saintes, capitale historique de la Saintonge. Son style "de Rome au Roman" combine la création romaine avec l'architecture romane, visible à travers l'église de Saint-Eutrope. En poursuivant vers le Sud jusqu'à Blaye, au bord de la Gironde, vous pourrez admirer la citadelle. Enfin le dernier tronçon se dirige doucement vers Bordeaux où il sera bon de se rendre sur la place de la Bourse, ainsi qu'aux basiliques Saint-Seurin et Saint-Michel.

Au coeur du Sud-Ouest

Cette portion du chemin de Tours traverse la forêt de la grande Lande sur environ 120 km. Pendant plusieurs jours vous ne quitterez pas la forêt. Prenez garde de ne pas vous perdre au milieu de tous ces pins et suivez les différentes églises et fontaines guérisseuses qui vous guideront. Autrefois réputée pour sa dangerosité, la forêt de la grande Lande a effrayé plus d'un pèlerin, mais aujourd'hui vous ne risquez plus rien, sauf de prendre un grand bol d'air bien vert car il s'agit de la plus grande forêt d'Europe. Celle-ci vous portera jusqu'à Dax pour voir sa cathédrale Notre-Dame et son église Saint-Vincent-de-Xaintes. À une vingtaine kilomètre de là se termine le chemin de Tours, c'est la réunion avec celui du Vézelay.

Un chemin secret ?

Il existe un chemin secondaire qui démarre du Mont-Saint-Michel, pointe tout droit vers le palais du parlement de Bretagne à Rennes, avant d'arriver au château des Ducs de Bretagne à Nantes qui fait partie des activités à ne pas manquer. Poursuivez en direction du sud-est vers Clisson : le château médiéval et le domaine de la Garenne-Lemot sont des lieux emblématiques du via Turonensis. Ensuite le château de Montaigu puis l'Abbaye Saint-Pierre à Maillezais, avant de quiter la région Pays-de-la-Loire pour la Nouvelle-Aquitaine. En route vers Saint-Jean-d'Angély pour rejoindre l'itinéraire principal.