Nous sommes tous Charlie

Par Dominique Roger

bandeauc.jpg

Ils s’appelaient Stéphane Charbonnier, Bernard Verlhac, Georges Wolinski, Jean Cabut, Philippe Honoré, Bernard Maris, Elsa Cayat, Mustapha Ourrad, Ahmed Merabet, Franck Brinsolaro, Michel Renaud, Frédéric Boisseau... Douze morts au champ d’honneur de la liberté de la presse, un mercredi 7 janvier 2015.

Un simple crayon et une feuille de papier suffisent parfois à changer le monde. Tout au moins à le regarder un peu autrement, à en souligner ses beautés, ses progrès, ses mystères, ses évolutions. Charb, Tignous, Wolinski, Cabu et leurs amis savaient mieux que quiconque, en quelques traits, nous en révéler ses folies, ses soubresauts, ses turpitudes, ses événements heureux ou malheureux. Grâce à eux, nous, lecteurs, nous sentions pleinement citoyens ; ils nous permettaient souvent de percevoir le sens de la vie, en nous faisant – luxe absolu ! – rire. Face à leur humour sans concession, leur sens de la caricature élevé au rang d'art, leur goût salvateur de la satire, leur refus du tragique, les armes et leurs thuriféraires haineux ont fait couler le sang. Des hommes de talents nous ont quittés, violemment et injustement. Des hommes ont été exécutés, la liberté est menacée.

Les photographes, illustrateurs, journalistes de l’équipe de Détours en France, profondément choqués par ces assassinats, souhaitent faire part de leur solidarité avec l’ensemble des journalistes, dessinateurs de presse et auteurs qui défendent leurs idées, leur vision du monde, la liberté d’expression.

À tous les intolérants, les obscurantistes, les haineux, les fanatiques nous rappelons l’Article 11  de la Déclaration française des droits de l’homme et du Citoyen de 1789 : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi. »

Nous nous associons à la douleur des familles et des proches des nombreuses victimes. Certains d’entre nous dans l’équipe avaient eu le plaisir de rencontrer le caricaturiste et auteur de BD Tignous, alias Bernard Verlhac. Nous avions eu une animée discussion sur le devoir d’informer. Son rire, intelligent et tellement communicatif, continuera longtemps à résonner dans nos mémoires… Rien que pour ça, « Charlie » vivra.

Damien Chavanat

Dessin de Damien Chavanat (La Bonne mine toute l'année), collaborateur de Détours en Histoire.