Que faire à Brest ? Les 10 activités incontournables

Par Aurélie Tiercin

Brest, située à la pointe de la Bretagne au nord Finistère, est une ville qui se révèle aux visiteurs qui prennent le temps de la découvrir. Détruite quasiment totalement lors de la seconde guerre mondiale, Brest, cité militaire a fini par renaître de ses cendres pour donner vie à une ville singulière et en perpétuelle mutation. Brest, la cité du Ponant entre terre et mer, s’offre à la découverte à travers 10 incontournables !

Château de Brest
Flickr - Groman123
Le port de pêche
Par Claude PERON via Wikimedia Commons
Océanopolis
Ronan Davalan via Flickr
Les Capucins
Vincent Gestin/Brest Métropole
Le téléphérique brestois
Mathieu Le Gall/ OT Brest Métropole
Le phare du Petit Minou
Par Rundvald via Wikimedia Commons
Maison Blanche
Erwan Lher via Flickr
La Recouvrance
Par Thesupermat via Wikimedia Commons
Jardin des explorateurs
Finistère Tourisme
La rue de Siam
Franck Betermin/OT Brest Métropole

Le château, l’histoire vivante de la ville

Rare édifice ayant survécu lors des bombardements de la ville en 1944, le château de Brest s’élève à l’embouchure du fleuve côtier la Penfeld et domine de sa haute stature la rade de Brest qui se trouve à ses pieds. Construit au IIIe siècle, maintes fois remanié et fortifié par Vauban, cette place forte accueille aujourd’hui la préfecture maritime et le Musée de la Marine qui retrace 17 siècles d’histoire navale, à travers de riches collections et de nombreuses animations qui se déroulent tout au long de l’année.

Une ville portuaire

Brest a son destin intimement lié au monde maritime. De la création d’un port militaire par Richelieu aux plus grandes compétitions maritimes, la cité brestoise ne cesse de regarder vers la mer et de s’ouvrir vers elle. Aujourd’hui encore, les nombreux ports présents dans la ville en témoignent qu’ils soient militaires, de commerce, de pêche, d’escale ou de plaisance. La ville s‘organise autour de ces points majeurs de la vie locale, faisant de Brest le premier port de plaisance de Bretagne. Pour ceux qui n’ont pas le pied marin, les deux marinas offrent une vue imprenable sur ces bateaux en attente d’aventure depuis les terrasses des nombreux cafés et restaurants présents sur les quais.

Océanopolis, la mer à portée de main

Dans un espace de 9000 m², 68 aquariums répartis dans 3 pavillons (polaire, tropical et Bretagne), Océanopolis permet aux visiteurs de découvrir les merveilles des mondes aquatiques dans une incroyable odyssée sous-marine. Ce parc de découvertes des Océans s’inscrit dans une démarche d’information scientifique, avec notamment des espaces d’animations et d’exposition, qui permet au plus grand nombre de mieux appréhender les richesses des fonds marins et notamment ceux de la Bretagne, avec la "revisite" en 2017 du pavillon qui lui est consacrée.

Les Capucins, un lieu incontournable

Longtemps propriété militaire, les Capucins font partie intégrante de la vie des brestois. Cédé en 2011 à la ville, cet ensemble de 2,5 hectares en pleine ville inscrit son nom dans une autre dynamique, tournée vers la culture en accueillant un véritable pôle d’innovation, de diffusion et de création, avec notamment la présence de la médiathèque et de lieux d’exposition. Avec sa vue imprenable sur la mer et son énergie débordante, les Capucins sont devenus rapidement LE lieu incontournable de la vie culturelle brestoise.

Poser un nouveau regard sur la ville depuis le téléphérique

Si tous les chemins mènent aux Capucins, il en est un plus original que les autres : le téléphérique ! Mis en place dans un souci d’accessibilité aux Ateliers du Capucins qui surplombent la ville, le premier téléphérique urbain de France propose une traversée de 420 m, d’une rive à l’autre de la Penfeld, en menant ses passagers à 60 m de haut et en leur offrant une vue remarquable sur la ville, la rade et la Presqu’île de Crozon, au tarif d’un ticket de bus ou de tram.

Randonner sur le GR34

Le sentier de randonnée qui longe les côtes de Bretagne n’oublie pas le littoral brestois. Avec pas moins de 30 sentiers de randonnées sur Brest et sa métropole, les amateurs du genre ne seront pas en reste pour découvrir les richesses des chemins côtiers et les points de vue sensationnels qui s’ouvrent sur la ville et ses environs. A l’ouest, l’une d’entre mène à la Pointe du Petit Minou qui, avec son fort, son phare et sa vue imprenable que la Presqu’île de Crozon, saura séduire les marcheurs à coup sûr !

Une escapade au quartier de Maison blanche

Loin de l’agitation citadine, mais à quelques pas seulement du centre-ville se cache un lieu semblable à nul autre à Brest : le quartier Maison Blanche. Dominant une petite plage de galets, une soixantaine de cabanes de pêcheurs, qui se transmettent en famille, parent le paysage de leurs multiples couleurs depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Les étroits passages portent des noms de rues, tel un quartier à part entière de la vie brestoise.

Naviguer dans la Rade

Difficile de venir à Brest sans succomber à l’appel de la mer. Pour naviguer à quelques encablures de la ville, les moyens ne manquent pas. La Recouvrance, réplique d’un bateau militaire du XIX° siècle séduira les amateurs d’Histoire quand le Brestoâ attirera les fins gourmets avec ses balades gourmandes composées de produits locaux. Ceux qui préfèreront l’originalité, opteront pour le Loch Monna, un ancien coquillier réhabilité pour des balades maritimes.

Flâner dans les jardins

Si Brest se veut résolument tournée vers la mer, elle n’en oublie pas pour autant l’importance de la terre comme le démontre les deux parcs qui occupent la ville. Le Jardin du Conservatoire Botanique National, avec son jardin de 30 ha et ses serres tropicales, invite à la préservation des plantes rares et sauvages. Le Jardin des Explorateurs, quant à lui, est un hommage aux explorateurs et botanistes du XVIIIe siècle qui ramenèrent de leurs voyages une grande collection de plantes exotiques.

Faire du shopping rue de Siam

Cette grande rue fut tracée par Vauban, avec la rue Jean Jaurès son prolongement, comme l’une des artères principales de la ville. Renommée ainsi en l’honneur des 3 ambassadeurs du roi de Siam qui débarquèrent à Brest au XVIIe siècle, elle est aujourd’hui bordée de commerces et descend de l’Hôtel de Ville vers le Pont de la Recouvrance qui enjambe la Penfeld, où les terrasses des cafés permettent une pause bienvenue avec vue sur l’un des plus hauts ponts levants d’Europe.

Tags