Que faire à Lille ? Les 10 activités incontournables

Par Aurélie Tiercin

Lille, tour à tour flamande, bourguignonne, espagnole puis ville française, possède une histoire riche et variée. Une diversité qui se retrouve aujourd’hui encore dans l’architecture de ses rues et de son héritage. Capitale Européenne de la Culture en 2004, ville d’art et d’histoire, Lille est le chef-lieu du département du Nord. C'est une destination très prisée pour sa vie culturelle, son patrimoine, son côté festif et l’accueil inimitable des lillois. Que faire à Lille ? Voici les 10 activités incontournables !

OTCL Lille - Laurent Ghesquière
Laurent Ghesquiëre
OTCL Lille - Laurent Ghesquière
Lille 3000
OTCL Lille - Maxime Dufour Photographies
Ville de Lille
OTCL Lille - Maxime Dufour Photographies
Franck Charel
OTCL Lille - Laurent Ghesquière
Maxime Dufour photographies
Jean-Philippe Metsers
Laurent Ghesquière

Les rues du Vieux Lille, pour une déambulation de charme

Au nord du centre-ville, sur près de 2 km², le quartier le plus typique de Lille séduit par ses constructions colorées et flamboyantes. Avec ses rues pavées et étroites, son architecture à dominante flamande, ce quartier est à lui seul un témoignage exceptionnel de l’histoire de la ville du XIVe au XXe siècle avec son bâti imposant mêlant grès, brique et pierre calcaire. Outre son caractère historique, le Vieux Lille regorge de boutiques, de galeries d’art, de café et de restaurant, faisant de ce quartier l’un des plus prisés de la ville.

La Grand’ Place, le cœur de la ville

Si son nom officiel est place du Général de Gaulle, en hommage au célèbre lillois, c’est sous le nom habituellement donné aux places centrales dans le nord de la France que la Grand’ Place est plus connue. Véritable centre névralgique de la cité, point d’union entre la vieille et la nouvelle ville, ce lieu séduit avec ses façades aux architectures variées, témoignages de l’identité lilloise. Elle est également le lieu destoutes les fêtes la rendant incontournable aux yeux des lillois.

Le Tripostal et la Gare Saint-Sauveur, la seconde vie de l’industrie

A Lille, les anciens sites industriels trouvent une seconde vie avec l’art et la culture. C’est le cas depuis 2004 du Tripostal, ancien bâtiment de tri du courrier, devenu lors des festivités de la ville comme Capitale Européenne de la Culture, un lieu d’expositions et de résidence artistique. Depuis 2009, l’ancienne gare de marchandises Saint-Sauveur, également réhabilitée, accueille en son sein un bar et un cinéma, et permet aussi d’y organiser des expositions, des concerts ou encore des soirées dans une atmosphère où l’art règne en maître.

Le marché de Wazemmes, un esprit populaire et coloré

Dans le quartier de Wazemmes, se tient chaque mardi, jeudi et dimanche matin l’un des plus grands marchés de France. Bohème et coloré, il mêle une grande variété de produits du textile à l’alimentation, en passant par de la cuisine typique et exotique et des fleurs, accompagné d’une petite brocante le dimanche. Très réputé pour sa convivialité et son métissage, il attire une foule nombreuse friande de sa forte animation. Des halles sont également ouvertes toute la journée du mardi au dimanche. 

La Citadelle, l’étoile de Vauban

Edifiée sur ordre de Louis XIV par Vauban, la Citadelle est à l’origine une petite ville entourée de 5 bastions, en forme d’étoile. Construite pour protéger les frontières sur une ligne s’étendant de la mer du Nord à la Meuse, elle est rapidement qualifiée de reine des citadelles par Vauban lui-même. Entourée du Bois de Boulogne, un espace de verdure de 60 ha dans lequel se situe le zoo de la ville, l’intérieur du bâtiment se découvre lors de visites guidées organisées par l’Office de Tourisme.

Le vertigineux beffroi de l’hôtel de ville

Classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2005, le beffroi de l’hôtel de ville ne manque pas de se faire remarquer par ses dimensions hors-normes. Bâti durant l’entre-deux-guerres, il marie harmonieusement l’architecture traditionnelle locale au béton armé pour une construction de 104 m, conférant à ce beffroi la plus grande hauteur de la région. L’intérieur de l’hôtel de ville, de style art déco, ouvre l’accès au sommet de cette tour qui propose un panorama exceptionnel sur la ville.

La Vieille Bourse, chef d’œuvre d’art flamand

A deux pas de la Grand’ Place, la Vieille Bourse plonge ses visiteurs dans un univers totalement à part. De style Renaissance flamande, cet ensemble composé de 24 demeures identiques, bâties pour 24 marchands, forme un quadrilatère autour d’une petite cour à arcades à laquelle on accède par 4 portes situées sur chaque façade. Son architecture très riche ne manque pas d’interpeller l’œil avec son décor sculpté et coloré. La cour accueille aujourd’hui des bouquinistes, des joueurs d’échecs et même des soirées tango durant l’été.

La cathédrale Notre-Dame de la Treille, l’audacieuse

Issue du projet fou, qui a vu le jour au milieu du XIXe siècle, de bâtir la plus belle et grandiose église dédiée à la Vierge dans un style gothique du XIIIe siècle, la cathédrale Notre-Dame de la Treille ne manque pas de capter l’attention par son atypisme. Si dès 1913 elle devient siège de l’évêché, sa construction prend du temps et le monument ne voit son achèvement qu’en 1999, avec la réalisation de sa façade principale contemporaine qui finalise l’ensemble avec audace et élégance.

L’hospice Comtesse, l’hôpital devenu musée

Du XIIIe siècle et jusqu’en 1939, le cœur du Vieux-Lille abritait un hôpital fondé par la Comtesse de Flandre dans son propre palais. Les bâtiments, datés du XVe au XVIIIe siècles, sont aujourd’hui devenus un musée dans lequel tableaux, tapisseries, bois sculptés, meubles et faïences de la région, ainsi que des expositions, se succèdent dans les salles de l’ancien Hospice Comtesse, témoignant ainsi de l’action des comtes de Flandre dans la cité lilloise.

Les spécialités lilloises, pour un moment savoureux

Venir à Lille, c’est venir à la rencontre d’une gastronomie riche issue d’un terroir exceptionnel, de traditions flamandes sur lesquels souffle la gastronomie française. Dans les estaminets, restaurants typiques de la région, les plats tels que la carbonnade flamande, le waterzoï ou le potjevleesch, ou des moules servies lors de la célèbre braderie de Lille au mois de septembre, accompagnés d’une bière brassée localement et d’un fromage affiné dans la région, comme le maroilles ou le Vieux-Lille, raviront les amateurs de mets salés. Les becs sucrés pourront se sustenter des gaufres de la Maison Méert ou des Merveilleux de Fred, devenus des références. Et en septembre, le festival Mange Lille permet aux jeunes chefs de promouvoir leur cuisine composée de produits locaux et novateurs au grand public.

Tags