Que faire à Saint-Nazaire ? Les 10 activités incontournables

Par Aurélie Tiercin

Si la réputation de Saint-Nazaire s’est faite autour des chantiers navals et des bateaux transatlantiques qui menèrent des milliers de femmes et d’hommes dès le milieu du XIXème siècle à l’assaut des Amériques, la ville offre bien plus à découvrir et surprend par sa diversité. Idéalement située sur l’Estuaire de la Loire et l’Océan Atlantique, cette cité balnéaire de Loire-Atlantique avec ses 20 plages séduit par sa douceur de vivre et ses contrastes plus urbains qui font de Saint-Nazaire un lieu à découvrir à travers 10 incontournables. Posez votre carte et suivez le guide !

J.C. Lemée
A. Klose/Saint-Nazaire Agglomération Tourisme
Pêcheries de Saint-Nazaire
A. Klose/Saint-Nazaire Agglomération Tourisme
A. Klose/Saint-Nazaire Agglomération Tourisme
A. Klose/Saint-Nazaire Agglomération Tourisme
A. Klose/Saint-Nazaire Agglomération Tourisme
A. Klose/Saint-Nazaire Agglomération Tourisme
A. Klose/Saint-Nazaire Agglomération Tourisme
A. Klose/Saint-Nazaire Agglomération Tourisme
A. Klose/Saint-Nazaire Agglomération Tourisme
A. Klose/Saint-Nazaire Agglomération Tourisme
A. Klose/Saint-Nazaire Agglomération Tourisme
A. Klose/Saint-Nazaire Agglomération Tourisme

Escal’Atlantic, voyage au pays des paquebots

Dès 1862 et durant près d’un siècle, Saint-Nazaire fut un port transatlantique à l’activité très intense. La seconde guerre mondiale, puis la démocratisation des voyages en avion, auront raison de ce port et de ces traversées vers l’Amérique du Sud. Depuis 2000, au cœur de la base sous-marine, Escal’Atlantic permet de découvrir l’histoire passionnante de ces incroyables paquebots en faisant pénétrer le visiteur à bord de l’un de ces géants des mers. Cet espace qui recrée l’intérieur d’un bateau, offre une totale immersion dans l’univers de ces traversées à travers des espaces qui mèneront le voyageur d’un jour de la cale au pont, en passant par les cabines décorées d’objets provenant des navires mythiques tel que le France ou le Normandie.

La mer en pleine ville

Une ville à la mer, voilà une expression qui résume parfaitement Saint-Nazaire lorsque l’on découvre sa promenade du front de mer, longue de 3 km. Parfait pour y flâner à pied, en vélo ou même en roller, ce boulevard côtier bordé d’arbres qui s’ouvre sur la mer est idéal pour prendre un bol d’air iodé en plein centre-ville. De nombreuses terrasses et les bancs qui jalonnent le front de mer invitent à une contemplation bienvenue du port aux pêcheries, ces cabanes aux pieds dans l’eau qui habillent une partie de la côte nazairienne et en font tout son charme. Sur le chemin de votre balade, un skate-park, le jardin des plantes ou des jeux de plage pour les enfants apportent autant de distractions qui séduiront toute la famille.

Saint-Nazaire: la ville aux 20 plages

Si la plage du front de mer, proche de l’embouchure de la Loire, n’est pas conseillée à la baignade, il ne reste pas moins de 20 plages, dont 3 sont labellisées Pavillon Bleu, à découvrir et à tester tout au long du littoral nazairien. Des petites criques confidentielles qui se dissimulent entre les falaises, aux grandes plages familiales idéales pour la baignade en passant par les spots incontournables pour les amateurs de sports de glisse, le choix ne manque pas et tous les goûts seront satisfaits. L’une d’entre elles, l’une des plus réputées de la cité, retiendra particulièrement l’attention des cinéphiles qui se souviendront avec plaisir du film de Jacques Tati « Les vacances de Monsieur Hulot » dont la plage, qui porte désormais le nom de Plage de Monsieur Hulot, est sous la surveillance d’une statue représentant le personnage du film.

Les chantiers navals, les ports de tous les voyages

S’il ne sort plus des chantiers de Saint-Nazaire ces grands paquebots transatlantiques qui ont animé la ville des années durant, la construction navale n’a cependant jamais cessé et a depuis laissé la place aux navires de croisière, ces géants des mers qui sillonnent les océans grâce au savoir-faire nazairien. Pour découvrir la vie des chantiers, des visites guidées sont proposées pour comprendre toutes les étapes de la fabrication des plus grands bateaux du monde. L’industrie aéronautique étant également très présente depuis près d’un siècle, des visites du même type permettent de partir à la découverte des ateliers d’Airbus, qui fabriquent certains tronçons des avions de ligne qui sillonnent notre ciel. Une dernière visite s’impose à Nantes Saint-Nazaire Port, où les terminaux portuaires accueillent chaque année des milliers de navires du monde entier.

det_chantier-naval-saint-nazaire_ot.jpg

Chantier naval de Saint Nazaire

La seconde vie de la base sous-marine

Durant la Seconde Guerre Mondiale le visage du port de Saint-Nazaire, l’un des plus vastes de la côte Atlantique à cette époque, va brusquement changer avec l’arrivée des allemands et la construction en 1941 d’une base sous-marine, destinée à accueillir de grands cuirassés. Dans les années 1990, la ville décide de lancer le projet urbain Ville-Port ayant pour vocation de se réapproprier les lieux et de créer une offre culturelle et touristique originale. Les bâtiments abritent aujourd’hui des lieux de visite tel qu’Escal’Atlantique, ou de créations culturelles tel que le Life (Lieu International des Formes Emergentes), sous le toit sur lequel se trouve le « Jardin du Tiers-Paysage », un projet végétal de Gilles Clément qui place la diversité écologique au cœur du béton.

Plongée dans les profondeurs avec l’Espadon

Le Port de tous les Voyages se découvre sur mais aussi sous l’eau avec l’Espadon. Installé dans l’écluse fortifiée du port le sous-marin, cédé à la ville il y a une trentaine d’années, accueille le visiteur pour une plongée totale dans les entrailles de cet étonnant engin. Désarmé, celui qui fut le premier sous-marin français à plonger au-delà du cercle polaire, dévoile au public les secrets de la vie de son équipage grâce à un audioguide qui offre une immersion complète dans le quotidien de ces marins d’exception. Pour reprendre souffle, il est conseillé de poursuivre la visite sur la terrasse panoramique de l’écluse qui, en plus d’offrir une vue à 360° sur la ville-port et l’estuaire de la Loire, permet de découvrir le travail de l’artiste Felice Varini qui investit l’espace portuaire avec une œuvre qui révèle ses secrets à celui qui saura la percevoir dans son ensemble !

Le long des chemins du littoral

A Saint-Nazaire, il est facile de s’échapper sur les chemins du littoral. Afin de poursuivre une agréable balade le long de la mer, il est possible de sillonner les sentiers de douaniers au départ du centre-ville en suivant la côte qui permet de rejoindre Pornichet, la ville voisine. La diversité est au rendez-vous sur ces chemins aux paysages changeants qui réservent bien des surprises, des pêcheries aux falaises, en passant par des plages ou des sentiers bordés d’ajoncs ou de genêts. Difficile de rester insensibles devant les beaux panoramas qui s’ouvrent de l’estuaire à l’océan Atlantique, faisant de ces sentiers un vrai balcon sur la mer !

La Petite Havane, l’invitation au voyage

La ville, fortement touchée par des bombardements anglo-américains, a été en grande partie reconstruite après de la Seconde Guerre Mondiale. Néanmoins, certaines rues ont été particulièrement préservées dévoilant un patrimoine architectural et historique inattendu. C’est le cas de ce petit quartier à deux pas de la mer qui porte le nom d’une destination lointaine : La Petite Havane. Ces petites artères, qui abritaient les habitations des commerçants ou encore des ingénieurs des chantiers navals, mêlent des influences diverses qui n’offrent pas au regard deux façades identiques. Chaque détail de parement ou de ferronnerie, chaque couleur sont de véritables régals pour les yeux qui invitent au voyage au fil des rues qui portent les noms évocateurs de destinations d’Amérique de Sud ou de Cuba, longtemps desservies par les lignes régulières de la Compagnie Générale Transatlantique.

det_quartier-havane-saint-nazaire_ot.jpg

La petite Havane de Saint Nazaire

Saint-Nazaire depuis la mer

Après avoir profité de la mer depuis la ville, il est temps de prendre le large pour une croisière-découverte. Plusieurs balades commentées de 2h sont proposées en juillet et en août, pour vivre une expérience unique en mer et sur l’estuaire. « Saint-Nazaire sur mer » met en avant la double identité de la ville et offre à voir entre littoral et chantier naval, alors que « Côte d’amour » emmène ses passagers jusqu’à la Baie de La Baule avec ses paysages changeants. La « Route des phares », croisière nocturne, offre un spectacle incomparable au soleil couchant avec l’allumage des lumières de la ville.

Marais de Brière

A quelques petits kilomètres de Saint-Nazaire, se cache le deuxième marais de France : la Brière. Dans ce Parc Naturel Régional, la tranquillité et la douceur de vivre sont les mots d’ordre au fil des canaux et des maisons à toits de chaume. Dans ce coin de nature, où quelques chaumiers exercent encore selon la tradition, on s’y perd à pied, en vélo ou encore en chaland, ces embarcations locales à fond plat, qui plongent littéralement les visiteurs au cœur des paysages remarquables et à nul autre pareil, dans lesquels les oiseaux s’ébattent joyeusement. Des musées permettent de mieux appréhender l’histoire de ces lieux qui dissimulent un patrimoine et une biodiversité exceptionnels. Ici le temps semble s’arrêter.

Évènement: Détours en France vous propose une visite virtuelle de Saint-Nazaire en 360° !