Canal du Midi: 350 ans de loyaux services

Par Valérie Ferrer

Rallier l'Atlantique à la Méditerranée.... Voilà la grande idée qui conduisit à la création de ce qui est aujourd'hui considéré comme l'un des plus beaux ouvrages de tous les temps: le Canal du Midi.  240 km, 63 écluses... Celui qui fut classé par l'Unesco en 1996, fête cette année ses 350 ans. 

photo_193_severine_alia.jpg

Le canal du Midi: le plus ancien canal d'Europe encore en fonction.

De l'Empereur Auguste à Henri IV en passant par Charlemagne et François 1er, nombreux sont ceux à avoir imaginé pouvoir un jour naviguer de l'océan à la mer sans avoir à faire un détour de plus de 5000 km passant par le Détroit de Gibraltar.  Non seulement, cette grande idée permettrait de faciliter le transit des marchandises mais aurait également un intérêt militaire et politique car le passage de Gibraltar était contrôlé et taxé par le Royaume d'Espagne. 

statue_paul_riquet_2_-fo_karine_gregoire_-_copie.jpg

A Béziers, la statue de Pierre-Paul Riquet trône fièrement. Celui qui porta le projet et y laissa sa fortune, mourut quelques mois avant l'achèvement du canal.

Pierre-Paul Riquet, l'homme du canal

Mais il faudra attendre le XVIIème siècle pour voir l'idée devenir réalité. Un homme s'empare du projet: Pierre-Paul Riquet. Avec acharnement, le fermier des gabelles, dessine avec passion des plans et en 1662, envoie un courrier à Colbert. Séduit, Louis XIV, prononce alors un édit royal le 7 octobre 1666 qui signe le début des travaux. 

 

en_bateau_sortie_ecluse_villeneuve_-_fo_karine_gregoire.jpg

Naviguer sur le canal du MIdi... Un plaisir à l'état pur.

Il faudra 14 ans de travaux, la construction de 328 ouvrages d'art, 126 ponts, 55 aqueducs, 7 ponts-canaux et 6 barrages pour que le canal puisse entrer en service. Reliant Toulouse à la Méditerranée, il est complété par le canal latéral à la Garonne. Un chef d'oeuvre technique, architectural et patrimonial. Pierre-Paul Riquet accomplit là une construction majeure et un rêve d'enfant. La petite histoire raconte en effet que l'idée d'un canal passionne le biterrois depuis tout petit. Depuis en fait qu'il assista avec son père à un débat public sur le sujet. De ses balades dans la Montagne Noire, naquit l'envie de collecter l'eau des ruisseaux dans un immense réservoir pour alimenter un canal toute l'année.

ecluse_du_canal_du_midi-jf_tissier.jpg

Pour palier les différences de niveau d'eau, le canal compte 63 écluses.

Axe commercial de première importance, la "Voie Royale" vit passer les péniches de fret pendant 200 ans. Lorsque le rail se développa, le canal perdit de son intéret économique. Les derniers bateaux de marchandises l'empruntèrent d'ailleurs jusque dans les années 70, laissant ensuite la place aux bateaux de tourisme. 

La seconde vie du canal

Les anciens chemins de halage accueillent aujourd'hui promeneurs et cyclistes. 

Aujourd'hui, emprunter cette voie navigable n'est que pur plaisir. Sous les grands platanes ayant résisté à la maladie qui depuis plusieurs années les ronge, on se laisse glisser au fil de l'eau. Les loueurs de bateaux sont légion et sur les berges striées par les chemins de halage, les vélos s'éparpillent. Depuis l'estuaire de la Gironde, le long du canal de la Garonne et du canal du Midi, le parcours se fait tout en douceur, dans des dégradés de vert ou sous les frondaisons moirées aux couleurs de l'automne. La vigne ominprésente aligne sagement ses rangs de part et d'autre du chemin d'eau. Du côté de Béziers, les AOP St Chinian, Minervois et Languedoc sont une invitation à flâner et à découvrir les châteaux pinardiers. 

Bon à savoir: Un itinéraire de 800 km reliant Royan à Sète permet de pédaler de l'Atlantique à la Méditerranée à travers 7 départements. 

En bateau sur le pont canal de Béziers.

La bonne idée: prendre un verre en fin de journée et regarder les bateaux naviguer. Sur une péniche installée Pont de Sauclières à Béziers. A bord du Capharnarhum, on se régale de rhums arrangés, de cocktails mais aussi de verres de vins. Le tout en écoutant des concerts de musique mais en assistant aussi à des débats ou encore des contes.

Des ouvrages d'art incontournables

Vias, Béziers, Carcassonne, Castelnaudary, Toulouse... Les noms s'égrennent au fil de l'eau, menant du canal du Midi à celui construit à Toulouse latéralement à la Garonneet et formant un ensemble appelé canal des Deux Mers. Des noms qui, s'ils invitent à la balade, évoquent aussi de superbes ouvrages d'art. Parmi les plus importants, les 9 écluses de Fontséranes.

fonctionnement_9_ecluses_de_fonseranes-christian_femenias.jpg

L'ouverture des portes des 9 écluses de Fonséranes, un grand moment.

entree_dans_les_9_ecluses_fonseranes-amelie_firmin.jpg

8000 bateaux franchissent chaque année les 9 écluses de Fonséranes, magnifiques ascenseurs hydrauliques aux portes de Béziers.

Monument historique depuis 1886, elles sont considérées comme l'ouvrage majeur du canal. Longues de 312 m et affichant un dénivelé de 21,50 m, 6 écluses sont encore aujourd'hui en fonctionnement. Des écluses qui subissent aujourd'hui un petit lifting et feront l'objet d'une inauguration en juin 2017. 

A Vias, ce sont les ouvrages du Libron qui sont à voir. Pour parer aux crues, un impressionnant mécanisme d'aqueducs mobiles permet aux eaux de la rivière de passer au-dessus du canal sans interrompre la navigation. Au Cap d'Agde, dernière étape avant l'étang de Thau, Pierre-Paul Riquet a construit une écluse ronde. Ici, trois niveaux d'eau sont réunis et les bateaux peuvent filer vers Toulouse, Agde ou la Méditerranée. En empruntant la voie qui part vers Adge, on traverse la Réserve Naturelle Nationale du Bagnas où près de 350 oiseaux migrateurs ou nicheurs sont à observer, offrant un magnifique point d'orgue à la balade le long du canal du Midi.

Dormir à L'appart des Anges. Accostée à la berge, une jolie péniche noire et rouge propose trois chambes d'hôtes pleine de charme, une piscine sur le pont et des moments suspendus entre terre et eau.  A Cers à 5 km de Béziers. 
On déjeune à La Raffinerie, un restaurant installé dans une ancienne raffinerie de souffre à deux pas du canal du Midi à Béziers. Les plats sentent le soleil, le sud et les saisons. C'est simple, original et plein de saveurs. 

 

 

Tags