La forêt de Brocéliande

Par Dominique Le Brun
source : Détours en France n°166, p. 32

Création récente, la forêt de Brocéliande a été inventée de toutes pièces au centre de l’Armorique par Chrétien de Troyes au XIIe siècle, premier romancier de la littérature française. Assimilée volontiers à la forêt de Paimpont, Brocéliande est maintenant le nom d’une communauté de communes. Pour découvrir les trésors de la forêt du roi Arthur, une halte dans ce musée imaginaire à ciel ouvert s’impose.

 

Forêt de Borcéliande - Le val sans retour


Le Val sans retour se rejoint en remontant le ruisseau qui alimente le Miroir aux fées. Vous entrez dans l’enfer où les chevaliers qui s’étaient montrés infidèles étaient condamnés à errer sans fin par la fée Morgane.

 

Vers la fin du XIXe siècle, en Europe occidentale, les milieux bourgeois s'entichèrent de l'époque médiévale. On se passionait pour l'héraldique, les cultures régionales s'affirmaient. À Rennes, des cercles celtisants, plus romantiques que soucieux de vérité historique, décidèrent que Brocéliande ne pouvait être que la forêt de Paimpont. Les Rennais n'eurent pas peur des anachronismes : allées couvertes et autres dolmens se trouvèrent ainsi baptisés Maison de Viviane, Tombeau de Merlin, etc.
 
Pour aller plus loin: autre région, autre histoire; découvrez la forêt Corse de Vizzavona avec Détours en France.

Forêt de Brocéliande - Le tombeau du géant


Le Tombeau du géant, pourtant singulier, ce site n’est pas entré dans la légende arthurienne de la forêt de Brocéliande. À l’origine, il s’agit d’un alignement néolithique fait de quatre menhirs qui ont été réutilisés à l’âge du Bronze pour former une sépulture.

Forêt de Borcéliande - La fontaine de Barenton


La Fontaine de Barenton : c’est là que Merlin aurait rencontré Viviane. Un site de rencontre sulfureux auprès duquel certains forment des vœux… Les grosses bulles d’azote qui viennent de temps en temps crever à la surface de l’eau donnent au lieu un caractère étrange. Et il paraît qu’en versant de cette eau sur le perron de la fontaine, on déclenche un orage ! Beaucoup s’y essaient...

Le château de Trécesson


Le château de Trécesson se trouve entre la lisière sud-ouest de la forêt et le bourg de Campénéac. S’il n’entre pas non plus dans la liste des sites arthuriens de la forêt de Brocéliande, avec les tours qui flanquent son entrée fortifiée et ses hauts murs qui jaillissent de l’étang, le lieu ne manque pas de caractère, hanté paraît-il par la Dame blanche de Trécesson. De jour, les jardins du château sont ouverts à la visite.

Forêt de Borcéliande - La fontaine de jouvence


La Fontaine de jouvence, dont les eaux feraient gagner un an de vie à ceux qui en consomment.
  • Office de tourisme de Brocéliande - Infos touristiques - Voir la fiche
  • Office de tourisme du Pays de Mauron en Brocéliande - Voir la fiche
  • Le Champ des oiseaux - Chambre d'hôtes/Gîte/Refuge - Voir la fiche
  • La Corne de cerf - Chambre d'hôtes/Gîte/Refuge - Voir la fiche
  • Château et parc de Comper - Musée/Monument/Site - Voir la fiche