Les 10 plus belles plages des Pyrénées-Orientales

Par Valérie Ferrer

Alternant plages de sable et de galets, la côte catalane cache quelques pépites. Du nord au sud du département des Pyrénées-Orientales, voici nos 10 plages préférées. Romantique, familiale, intime, exclusive, délicieuse, vous en trouverez bien une parmi notre sélection pour votre prochaine baignade.

L’anse de Paulilles à Port-Vendres, la plus délicieuse 

L'anse de Paulliles à Port-Vendres

Entre Port Vendres et Banyuls, au détour d’un énième lacet, un creux dans les derniers contreforts des Pyrénées, a dessiné une anse. Paulilles… La plus belle plage de toutes les Pyrénées-Orientales. Dans cette crique protégée par les rochers, où la transparence de l’eau est une invitation à la baignade, il suffit de mettre un masque et un tuba pour aller observer faune et flore aquatiques.

Le bon plan : tradition, tradition Juste à côté, une ancienne dynamiterie Nobel a été réhabilitée. Aujourd’hui, s’y cache un atelier de restauration de barques qui sent bon le bois et l’artisanat. On peut y voir travailler les charpentiers de marine. Tout simplement passionnant.

La plage du Sana à Banyuls-sur-Mer, la plus exclusive 

La plage du Sana à Banyuls-sur-Mer

Si la côte Vermeille enchaîne les criques au rythme des virages que fait la route, celle du Sana mérite un arrêt. Pourquoi ? Parce que moins fréquentée que les autres, plus sauvage, plus exclusive. On y s’y rend tôt le matin pour profiter du soleil levant qui vient poser des tâches d’or sur les rochers. C’est aussi une heure propice pour faire quelques longueurs dans une eau calme.

La bonne idée : balade dans les vignes Ne pas rater le sentier qui part à travers les vignes pour rejoindre Port Vendres au milieu des cigales. A faire juste après avoir piqué une tête dans les eaux cristallines de cette plage où les cailloux semblent donner plus de transparence à l’eau.

L’anse Sainte Catherine à Port-Vendres, la plus romantique 

l'anse Sainte-Catherine à Port-Vendres

Une crique, une anse, une plage, que dis-je un mouchoir de poche ! Ainsi aurait pu parler Cyrano de Bergerac en découvrant l’Anse Sainte Catherine. Minuscule, cette virgule qui vient apostropher la Méditerranée est un petit paradis qui se mérite. Pour y accéder il faut en effet crapahuter un peu. Située en contrebas du phare qui ponctue le Cap Béar, elle se niche entre les rochers pour mieux offrir ses eaux turquoises. Quelques maisonnettes, des galets, du soleil plein pot, le bonheur quoi !

La bonne idée : à vos masques, prêts, plongez ! Pas question d’oublier son masque et son tuba. Les fonds ici sont limpides et les rochers sources de découvertes. Au programme, oursins, poissons et cinquante nuances de bleu et de vert.

La plage Saint Vincent à Collioure, la plus fauve 

La plage de St Vincent à Collioure

Tout au bout de Collioure, la plage St Vincent forme un joli croissant qui vient s’échouer au pied du célèbre clocher tant de fois peint par Matisse et Derain. Lavée par les galets, l’eau y est d’une divine clarté. La vue ? Tout simplement exceptionnelle. D’un seul regard, l’église, le château et la courbe de la baie viennent offrir l’un des plus beaux tableaux des environs. A deux pas de l’animation des rues, des ateliers d’artistes et des petites rues croulant sous les bougainvillées.

La bonne idée : une glace s’il vous plait ! Sitôt la baignade terminée, pourquoi ne pas s’enfoncer dans les ruelles de Collioure et se régaler d’une glace faite dans la plus pure des traditions artisanales. Chez Saveurs d’Antan, la créativité est de mise avec des parfums aussi surprenant que semoule-caramel ou café irlandais, les nouveautés de cette année.

La Grande Plage du Lydia au Barcarès, la plus culturelle

la grande plage du Lydia au Barcarès

C’est la première que l’on découvre lorsqu’on arrive dans les Pyrénées-Orientales. La plus au Nord, la plus étendue, la plus étonnante peut-être. Pourquoi ? Parce qu’ici trône un drôle bateau. Un ancien paquebot de croisière construit en 1930, échoué depuis une quarantaine d’années, dans les sables de la station balnéaire du Barcarès. Rendez-vous des people dans les années 70, il abrite aujourd'hui des expositions et impose sa silhouette sur cette plage de sable fin. Une plage idéale pour les enfants qui peuvent y jouer en toute tranquillité et s’y baigner en toute sécurité. Une plage qui tous les étés depuis six ans, vibre aux sons des rythmes de l’Electrobeach Music Festival, un festival de musique électronique dont la renommée n’est plus à faire, se tenant dans les jardins du Lydia.

La bonne idée : en avant la culture A la poupe du Lydia, l’Allée des Arts  déroule sa collection de sculptures en plein air. Ici, de grands artistes ont signé des œuvres monumentales sur cette promenade où l’on adore se balader. Tôt le matin, au soleil levant quand l’allée est encore déserte.

La plage de Peyrefite à Cerbère, la plus méridionale 

La plage de Peyrefite à Cerbère

Il faut piquer plein Sud pour découvrir cette plage. A Cerbère, à quelques encablures de la frontière espagnole, une jolie baie aligne ses galets entre les schistes des Pyrénées. Plusieurs options s’offrent à vous : farniente au soleil ou plongeon dans la grande bleue. Nous sommes au cœur de la Réserve Naturelle Marine de Cerbère – Banyuls, un site protégé qui propose de vivre une expérience aussi insolite que ludique. Muni d’un masque et de palmes, on suit un sentier sous-marin balisé nous faisant découvrir les fonds rocheux.

Le bon plan : tuba FM Amusant et presque magique, le tuba FM est à tester. En mordant dans l’embout actif, on peut entendre les commentaires de la petite étoile Astrée. Le son est transmis par conduction osseuse via les dents ! Compter 7 euros la location du tuba FM, des palmes et du masque.

Le Racou à Argelès-sur-Mer, la plus bobo 

Le racou à Argelès-sur-Mer

Ici, le temps semble s’être arrêté. Dans un esprit baba-cool tendance bobo, la plage du Racou ponctue la côte sablonneuse de son ambiance unique. On enlève ses tongs pour mieux marcher sur le sable fin, se régaler dans l’un des petits restaurants qui longent la plage. Le lieu a un parfum de bout du monde. On se croirait presque à Jericoacoara, tout au nord du Brésil, les surfeurs en moins. L’idéal est d’y passer la soirée, d’emporter le panier pique-nique et de laisser les enfants s’amuser dans le sable ou explorer les ruelles ensablées du vieux village de pêcheurs.

A signaler :  papilles en fête Le restaurant de Renaud Caspar, Menje e Caille. Pour sa cuisine méditerranéenne, ses produits du terroir et ses alliances audacieuses. Mais aussi pour écouter Renaud parler avec passion de sa cuisine.

 La plage de l’Ouille à Argelès-sur-Mer, la plus intime

La plage de l'Ouille à Argelès-sur-Mer

L'une des premières criques de la côte catalane et l'une des plus sympas; Entre Argelès-sur-Mer et Collioure, la plaine vient buter contre les Pyrénées et le sable cède la place aux rochers. Principalement connue des gens du coin, la plage de l’Ouille, remporte tous les suffrages. Pourquoi ? Peut-être à cause de sa tranquillité, de sa vue, de son isolement. Sur cette plage confidentielle, on se prête au farniente. Attention à ne pas oublier son parasol ! pas le moindre coin d'ombre ici. Prendre également son masque et son tuba pour aller explorer les fonds marins et voir les poissons frétiller entre les rochers.

La bonne idée : impression soleil levant Tôt le matin, la mer est d’étale. C’est le moment idéal pour admirer le lever du soleil. On est seul au monde.

La plage du Bourdigou à Torreilles, la plus sauvage 

La plage du Bourdigou à Torreilles

L’une des dernières plages sauvages du littoral méditerranéen. Entre Torreilles et l’embouchure du Bourdigou, le site a été préservé de toute urbanisation. Ici, point de hordes de touristes, de location de jet-ski ou de transats mais du sable doré, des dunes façonnées par le vent, des joncs, des roseaux. Les enfants y sont rois, trop heureux de pouvoir courir sur une plage infinie et nager dans une mer aux fonds jamais abrupts.

La bonne adresse : Les pieds dans le sable On craque pour le Chiringuito et son ambiance bric et broc pleine de poésie. Posé sur le sable, ce restaurant sert une cuisine colorée et embarque dans un voyage savoureux. Ne pas rater le gaspacho, un délice !

La plage du Mar Estang à Canet-en-Roussillon, la plus familiale

La plage du Mar Estang à Canet-en-Roussillon

Du sable et encore du sable… Sur plusieurs kilomètres, tout au sud de Canet-en-Roussillon, s‘étire une immense plage de sable fin. Une plage idéale pour étendre sa serviette de longues heures, jouer au ballon et nager dans une mer aux fonds en pente douce. Avant de se découper en criques, le littoral catalan offre un horizon dégagé sur la Méditerranée et les ondulations bleutées de la chaîne des Albères. Nous, on aime y rester tard le soir pour regarder le soleil se coucher sur le Canigou et aller boire un verre et se régaler d’un poisson dans l’un des clubs de plage. Notre préféré ? Estelle de Mar pour son côté class et décontracté, les pieds dans le sable.

La bonne idée : observer les oiseaux A deux pas de la plage, de l’autre côté de la route, l’étang de Canet est une halte privilégiée sur la route des oiseaux migrateurs. On vient à pas de loup regarder les oiseaux migrateurs depuis les postes d’observation. Le silence y est ressourçant et les cabanes de pêcheurs en roseau juste à côté, ont le prétexte à raconter plein d’histoires aux enfants sur les traditions catalanes. L'une d'elles, la cabane d'accueil, présente une exposition sur la faune et la flore du site.