Saint-Brieuc : la transformation de la Maison Saint-Yves

Par Emmanuelle Saporta

En septembre 2015 débutera le chantier de restructuration de l'ancien Grand séminaire de Saint-Brieuc. Bertrand Aubry, architecte de l'agence Archipole, qui a remporté l'appel d'offre, décrit le projet. Interview.

Saint Yves saint brieuc

Vue partielle du bâtiment de pierre grise avec le clocher en arrière-plan.

Comment décrire le style du bâtiment actuel ?

Il a été construit par l’architecte Georges-Robert Lefort, représentant du mouvement des Seiz Breur. La première pierre a été posée en 1925. Ce bâtiment est intéressant car il s’inspire à la fois de la tradition locale avec l’utilisation du granit de Saint-Brieuc pour la façade, et d’un mouvement plus moderne (années 1920) avec l’emploi d’un matériau nouveau à l’époque : le béton.

J’aime ce dialogue avec l’architecte de l’époque.
Il s’agit de proposer du nouveau tout en se « coulant » dans ce qui a été construit dans les années 20.

Bertrand Aubry

S’il peut paraître un peu austère de l’extérieur avec ses façades de pierre grise, le bâtiment une fois transformé a vocation à devenir un lieu plus ouvert et accueillant du public. Les espaces extérieurs (2 ha de terrain) sont également repensés et réaménagés dans ce but.

cloître saint yves

Vue actuelle du cloître de la maison Saint-Yves.

Sur quelles parties du bâtiment intervenez-vous ?

Avec le cabinet Archipole, nous avons été retenus par le diocèse pour imaginer l’architecture de la nouvelle Maison Saint-Yves. Nous intervenons sur les espaces extérieurs ainsi que sur l’intérieur du bâtiment. La réfection de la chapelle et du clocher relève de l’architecte en charge de l'aspect "patrimoine" du projet. Il y a notamment une série de peintures murales et de mosaïques qui doivent être protégées au titre de monuments historiques.

Grille chapelle Maison Saint-yves

La grille de la chapelle. La crypte sous la chapelle abrite des peintures de Xavier de Langlais.

L'une des mosaïques de l'hôtel

L'une des mosaïques de l'autel.

Quelles transformations opérez-vous à l’intérieur ?

extérieur face sud Maison Saint-Yves

Après avoir traversé des jardins paysagers, le public pénètrera dans la nouvelle Maison par l'entrée principale, située sur la façade sud. 

Nous conservons bien sûr les murs à l’identique, mais nous allons en quelque sorte « vider » le bâtiment afin de reconstituer l’enveloppe intérieure et de donner à l’ensemble un aspect plus moderne avec une circulation facilitée.

Le lieu doit être aménagé afin de répondre aux nouveaux usages auxquels il est destiné : il accueillera en premier lieu des catholiques (le diocèse, l’évêché, des associations) mais aussi des bureaux, des salles de conférence, une grande médiathèque, une cafétéria, un grand hall d’accueil…accessible au public.

mediathèque

Le projet de médiathèque de la nouvelle Maison Saint-Yves

Vous évoquez la circulation dans l’enceinte de la maison Saint-Yves, cela semble essentiel ?

En effet, l’un des grands axes de notre travail est de déterminer comment l’on va d’un espace à un autre, et cela aussi bien dans les jardins que dans la Maison.

L’ensemble du projet s’articule suivant l’interface profane/sacré, ouverture au monde/annonce de l’évangile. 

Agence Archipole

• A l’extérieur

Cela commence par avec le mur d’enceinte qui va être percé d’ouvertures pour donner à voir depuis la rue et guider le regard vers les jardins puis vers le bâtiment. 
L’entrée principale mérite d’être mieux signalée : nous avons imaginé une sorte de filtre avec des madriers, qui laisse apparaître l’entrée.

det_saint-yvesfacade_a_jour_2.jpg

L'auvent est composé de madriers. Ceux-ci prolongent l'accueil prolongent l'accueil et pivotent dans l'espace , comme une main tendue, accompagnant et guidant le visiteur depuis l'entrée du site.

• A l’intérieur

Nous devons concevoir une circulation plus fluide, plus agréable et plus lumineuse, et organiser les cloisonnements en préservant cette enveloppe intérieure : c’est à la fois une contrainte et une chance. Nous jouons avec les nombreuses ouvertures de la façade et nous créons un cheminement qui pourrait faire référence au « chemin de la vie », une note spirituelle.

hall Maison saint-yves

Le grand hall est largement ouvert au Sud par les baies existantes ; il relie le jardin du cloître et le parvis d'entrée. La notion d'espace traversant est renforcée par le traitement uniforme du sol avec un parquet récupéré et remis en état. Il va être conçu comme un lieu d’accueil et d’orientation qui donnera accès à plusieurs espaces dont la cafétéria et les salles de réunion. Depuis cette zone publique, on pourra notamment apercevoir le cloître grâce aux fenêtres transformées en vitrines transparentes dans lesquelles seront exposés des objets d'art sacré.

nouveau cloitre

Le cloître va également être réaménagé. Il redevient un lieu de quiétude ;  la circulation  autour du cloître va être protégée par une vitre. Au cœur du cloître, le jardin (50 x 50 m) accueillera 12 petites parcelles plantées d’aromatiques et de plantes médicinales, 7 "miroirs d'eau" reflétant le ciel.

Après les transformations de la nouvelle Maison Saint-Yves, les passants auront davantage envie d’y pénétrer et de la découvrir.

Bertrand Aubry

Bertrand Aubry, architecte de l'agence Archipole

Frédérique Le Bec, architecte en charge de l'aspect "patrimoine" du projet de la nouvelle Maison Saint-Yves

L'agence Archipole

unknown_0.jpeg

Remerciements à Bertrand Aubry (ci-contre) de l'agence Archipole de Rennes. Archipole Urbanisme et architecture dispose de 4 agences à Rennes (siège social), Quimper, Brest et Paris. Son gérant est Thierry Le Berre. Archipole intervient principalement sur le Grand Ouest, sur tous les types de projets, tant publics que privés, en neuf comme en réhabilitation.