Bonneval-sur-Arc, bout du monde des hauteurs

Par Céline Fion
source : Hors Série - Les plus beaux villages de nos régions 2015, p.102

Station village familiale située à 1 800 mètres d’altitude, dans les sommets de la Haute Maurienne, ce petit village savoyard préservé est au cœur d’une configuration glacière unique. 

Panorama

Ciselées dans la pierre nue, les habitations s’habillent tantôt d’un épais manteau neigeux, tantôt des couleurs vives des fleurs que sublime un air pur et vivifiant.

Le bout du monde

Ceux qui ont remonté le fil de l'Arc en profitant de l'élégant domaine de ski nordique de la Vanoise ont parfois cru au mirage quand, après avoir souhaité apercevoir le village au détour de chaque lacet du chemin, ils ont enfin découvert ce splendide assemblage de pierre taillées.

Fleurs

Bonneval-sur-Arc est le seul village de Savoie à détenir le label des Plus beaux villages de France.

Que l'on y arrive en voiture, en marchant ou skis aux pieds, Bonneval-sur-Arc, c'est "le bout du monde", la dernière halte avant le col de l'Iseran qui est fermé une bonne partie de l'année, l'ultime susaut de patrimoine hexagonal avant la frontière italienne.

Ici on est loin de tout, surtout du tourisme alpin de masse de la Tarentaise.

Briquettes de Grebon

Les lauzes, ces pierres plates et taillées qui dessinent une peau écaillée aux toits quand la neige est fondue, sont pour beaucoup dans le cachet du village. En observant certains balcons, l’on peut encore remarquer une autre réponse à la faible disponibilité du bois dans la vallée : les briquettes de grebon.

Cheminée

Cette cheminée sur toit de lauzes rappelle que le matériau de base de cette vallée était la pierre, alors que, en aval, bardeaux et tavaillons de bois sont communs. 

Ce combustible fait de fumier de brebis séché a un niveau calorifique qui se situe entre le bois et le charbon. « Autrefois, tous les villages de Haute Maurienne en aval étaient à l’identique de Bonneval, raconte Hervé Dufour, mais ils ont été brûlés à la fin de la Seconde Guerre mondiale. En voyant que les villages étaient incendiés, les gens de Bonneval ont décidé de (...) bloqué la route avec des blocs de pierre et défendu leur village. »

Le village

L'architecture traditionnelle, l'urbanisme et la disposition de la commune sont un témoin rare de la vie d'antan et encore préservée de toute influence contemporaine.

Un réflexe de préservation couplé à de justes instincts – notamment quand il fut question d’enterrer tout câble électrique plutôt que d’ériger des piquets – qui font aujourd’hui du village un site classé. Parmi la dizaine de monuments répertoriés, le clocher du village est également signe de l’entraide et la finesse des habitants.

Clocher

Vous pouvez ici voir en second plan le clocher du village.

Construit en un an par les Bonnevalains, il abrite encore des cloches datant de 1647 et 1701 cachées durant la Révolution française pour échapper à la fonte. 

Le vieux pont enjambe la terre

Autre monument notable : ce vieux pont, qui semble s’entraîner en vue d’une utilisation future puisqu’il n’enjambe rien d’autre que de la terre. Hervé Dufour lève le mystère : « Autrefois, la rivière passait sous ce pont, donc très près du village. En 1957, il y a eu une très grosse crue qui a fait d’énormes dégâts dans toute la vallée, tous les prés de fauche en bas du village ont été abîmés. La rivière a été détournée et repoussée contre la montagne en face. »

Le pont

La montagne, ce terrain de jeux immense pour les sportifs de tout poil mais aussi pour la faune, extrêmement riche aux portes du parc national de la Vanoise. « On peut aisément observer des marmottes, chamois, bouquetins ainsi que des (...) rapaces comme l’aigle royal ou le gypaète barbu », recense notre accompagnateur éclairé. 

Aigle Royal

Le majestueux aigle royal.

S’il est difficile de s’éloigner du cœur du vieux village tant son calme est magnétique, le randonneur a tout à gagner à prendre encore un peu plus de hauteur.

Chapelle

À l'orée du parc national de la Vanoise, se dresse la chapelle Sainte-Marguerite.

« Autant le village de Bonneval est superbe et caractéristique, autant le hameau de l’Écot, c’est comme un village tibétain tout en pierre sèche qui se confond dans la montage », assure Hervé Dufour en parlant de cet ensemble de mai- sons désormais inhabité et remarquable notam- ment pour sa superbe chapelle Sainte-Marguerite. Une pépite de plus pour cette région dont la légende raconte qu’elle regorge de mines d’or.  

Évènements et animations

Le villageÀ Bonneval-sur-Arc :

  • 3 juin : L’iserane, rassemblement cyclosportif sur la route du col de l’Iseran
  • 13 juillet : Fête du rocher, fête champêtre et montagnarde
  • 20-24 juillet : TransMaurienne Vanoise, course VTT par étape
  • 9-10-11 septembre : La rentrée des cols, rassemblement moto pour apprendre à partager la route, piloter dans les cols alpins et découvrir les spécialités locales

Autour de Bonneval-sur-Arc :

  • 9-10 juillet : 1ère marche nordique des Alpes à Bessans
  • 14-16 juillet : FestiVanoise de Val Cenis, concerts de rock nouvelle scène française Sinsemilia et La Rue Ketanou
  • 6-7 juillet : EDF Cenis Tour, trail autour du Mont Cenis
  • 15 août : fêtes traditionnelles de Bessans et Val Cenis Bramans
  • 20-26 août : Festival international de Tango de Val Cenis
Tags