Les toits de Paris au patrimoine mondial de l’Unesco ?

Par Clio Bayle

Et si l’un des aspects architecturaux les plus précieux de Paris n’était visible qu’en prenant de la hauteur ? Sujet d’inspiration récurrent dans les arts, notamment en peinture, en photographie et au cinéma ; le zinc, l’ardoise et les cheminées qui caractérisent les immeubles de la capitale pourraient bientôt être classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Voici, en images, ce dont il s’agit.

Les toits de Paris

Après avoir fait adopté ce vœu par le Conseil de Paris, en octobre dernier, Delphine Bürkli, maire du IXe arrondissement de Paris a lancé le 5 février un comité de soutien pour porter cette candidature devant l'Unesco.

Mosaïques de gris, imbrication de cheminées, de verrières, de zinc, de tôle et d’ardoise ; les toits ont inspiré les artistes, du peintre Van Gogh au cinéaste François Truffaut en passant par le photographe André Kertész. Les toits de Paris inspire aussi les membres du réseau social Instagram (photos ci-dessous). Des monuments de Paris à part entière.

Les "dessus" de Paris

Photos instagram des toits de Paris

En postulant à l’Unesco, l’objectif est de protéger et mettre en valeur ces toits, notamment sur le plan touristique. La candidature entre dans le cadre de plusieurs projets incluant la création de lieux festifs ou sportifs sur les toits, de cultures maraîchères, ou simplement de points de vue.

Paris a déjà lancé un grand chantier pour ses toits : la végétalisation. A l'horizon 2020, 100 hectares de végétation devraient couvrir ses murs et ses toitures.

Harmonie et désordre

Toits de Paris

Toits de Paris

Toits de Paris