Sorcières, ours et dragon, les drôles de fêtes du pays catalan

Par Valérie Ferrer
Publié le 20/10/2015

Terre d’histoire, les Pyrénées-Orientales sont également une terre de légendes et de traditions. Inspirantes, toujours vivantes, ces dernières donnent lieu à des fêtes hautes en couleurs. En voici trois, parmi les plus étonnantes qui mettent en scène sorcières, ours et dragons...

1 - À Tresserre, une fête ensorcelante

dsc_1067.jpg Sur la place de Tresserre, les sorcières plantent le décor d'une fête placée sous le signe des arts de la rue.

Chapeau pointu, nez crochu, les sorcières ont élu domicile à Tresserre. En octobre plus particulièrement, lorsque le village leur rend hommage le temps d’une grande fête. Au cœur des Pyrénées-Orientales, sur cette terre entourée de vignes, on entend alors résonner leurs rires et l’on croise leur regard cerné de noir. La légende raconte que depuis la nuit des temps, les bruixes comme on les appelle en pays catalan, aiment se retrouver les soirs de pleine lune dans les champs de bruyère, là où se cache une étonnante pierre blanche, la Pedra Lluna, à quelques kilomètres à peine du village. On prétend même que le soir de la Saint Jean, au 12ème coup de minuit, celui qui apercevra le papillon blanc se poser sur cette pierre, trouvera le trésor des « encantades », les fées enchanteresses.

Abracadabra

Si les sorcières aiment Tresserre, elles sont présentes un peu partout dans le département. On les retrouve en effet à Villefranche de Conflent mais aussi dans les montagnes, du côté de la Cerdagne. Entre mythes et réalité, elles font partie du paysage culturel et l’on croit fermement en elles. Il suffit d’ailleurs de regarder de plus près les maisons traditionnelles pour s’apercevoir que plusieurs sont ornées d’« espante bruixes », des tuiles retournées censées les repousser. Mais les sorcières du pays, ne sont pas ici très maléfiques. On dit même qu’il faut en avoir une dans sa maison, pour éloigner le mauvais œil.

dsc_8538.jpg Populaire, la Fête des Sorcières jette un sort à tous ceux qui passent par le village.

Ne pas rater Rendez-vous les 23 et 24 octobre prochains. Le village sera alors envahi par des troupes de théâtre de rue, des conteurs, des personnes déguisées pour une grande fête aussi populaire que culturelle. Entre ateliers de fabrication de bruixes et de balais, lectures de livres, concerts endiablés et spectacles ensorcelants, petits et grands s’amuseront à avoir peur. Au programme de la 28ème édition, quelques troupes pleines de talent. Célestroï et ses personnages de 3m3, Tressouille et son chaudron à livres… le tout sur des airs de cornemuse, fil rouge de la fête cette année.

Le conseil de Détours en France

Goûter au vin de Jean-Baptiste du domaine Trilles, un vigneron du pays bien inspiré puisqu'il a sorti des cuvées dont le nom est un clin d'oeil à son enfance passée à Tresserre et bercée d'histoires de sorcières. Goutez à Pedra de Lluna, un rouge puissant et élégant. 

2 - Dans le Haut-Vallespir, ours es tu là ?

Chaque année, en février, trois villages du Haut-Vallespir perpétuent une tradition ancestrale, la fête de l’Ours. De Prats de Mollo à St Laurent-de-Cerdans en passant par Arles-sur-Tech, tous ont en commun de refaire vivre une légende racontant comment un ours qui cherchait une compagne, enleva une jeune bergère et la garda prisonnière dans sa grotte pour lui voler son âme et sa virginité. Paysans et bûcherons se lancèrent alors à sa recherche et la sauvèrent après avoir affronté l’ours. Victorieux, les hommes repartirent en emportant l’ours humilié mais devenu plus « humain ». Une grande fête fut alors organisée dans leur village.

fnte_de_lours_prats_77.jpg A Prats de Mollo, les jeunes gens se couvrent d'huile et de suie pour mieux ressembler à un ours.

Une fête en passe d’être reconnue par l’Unesco

Une fête que chacun des trois villages célèbre aujourd’hui encore à grand renfort de scenari primitifs, symbolisant le retour du printemps et tenant du rite initiatique vers l’âge adulte. A chaque village ses variantes mais pour tous une même ferveur et un même désir, voir ces fêtes de l’Ours s’inscrire sur la liste représentative du Patrimoine Culturel Immatériel auprès de l’Unesco. Il faut dire ces fêtes ont su rester aussi uniques qu’étonnantes. Il suffit pour s’en rendre compte d’y assister et de voir avec quel appétit les jeunes hommes déguisés en ours ou badigeonnés d’huile et de suie selon les villages, se ruent sur la foule. Attention, ce jour-là à mettre des habits sombres et auxquels vous ne tenez pas !

fnte_de_lours_2011_arles_sur_tech_3.jpg Les chasseurs poursuivent l'ours dans les rues des villages dans une course poursuite ancestrale.

Demandez le programme ! en 2016, la fête de l'Ours aura lieu le 7 février à Arles-sur-Tech, le 14 à Prats de Mollo et le 21 à St Laurent-de-Cerdans. Notre conseil : y passer la journée pour voir les ours et les chasseurs s’affronter mais aussi pour tenter d’échapper aux pattes noires de l’ours et se laisser gagner par le jeu des uns et des autres.

On se régale au Bellavista à Prats de Mollo

Un restaurant où le terroir se goûte au grè de plats mettant à l'honneur poivrons rouges cuits au four, escargots ou encore supions et fromages du Haut-Vallespir. Nous, on a craqué pour l’Arros Bomba, le poisson du marché en risotto aux parfums de crustacés. Un vrai délice ! Menu à partir de 20 €. 

3 - À Rivesaltes, gare au Babau

babau_i.jpg Immense dragon sorti des eaux de l'Agly, le Babau défile tous les étés dans les rues de Rivesaltes.

Des yeux maléfiques, une langue de feu… dans les rues de Rivesaltes, le Babau sème la terreur. Normal ! Ce dragon guette les enfants pour n’en faire qu’une bouchée. Dans un grand défilé ponctué de cracheurs de feu, de chars et de troubadours, le monstre pavane sous les confettis jetés par brassées. Il ne sait pas encore le sort qui l’attend. Dans quelques heures, un grand bûcher sera allumé et le Babau périra dans les flammes. Mais en attendant, il est le roi de la fête.

Des confettis et des flammes

Une fête qui vient rendre hommage à une vieille histoire racontant comment une bête épouvantable réussit à forcer les remparts de Rivesaltes et dévora en une nuit, le 2 février 1290, six enfants. Traqué, l’animal fut tué laissant derrière lui une légende. Depuis quelques années, chaque mois d’août, le village renoue avec le Babau dans un déploiement de spectacles de rue et d’esprit carnavalesque.

drakonia_fete_catalane.jpg Les cavaliers de la compagnie Drakonia, rejouent des combats médiévaux avant d'aller défiler aux côtés du Babau.

Dégustation obligatoire... Le muscat de Rivesaltes. Avec sa robe dorée, ce vin doux naturel a fait la renommée du village. On le déguste à l’apéritif ou sur du foie gras et l’on vient visiter les caves dans lesquelles est élaborée cet AOC. Notre choix, le domaine Cazes, l’un des pionniers et des leaders mais aussi Arnaud de Villeneuve pour l’humour et le savoir truffé d’anecdotes de José, responsable du caveau.

Le coup de coeur de Détours en France L’Orangerie

Une superbe maison de maître abritant trois chambres d’hôtes et décorée de souvenirs de voyage et d’objets chinés. Une adresse qui a une âme. A partir de 80 € la chambre avec petit-déjeuner

  • Domaine Trilles - Nontron - Voir la fiche
  • L’Orangere à Rivesaltes - Chambre d'hôtes/Gîte/Refuge - Voir la fiche
  • Cave Arnaud de Villeneuve - Nontron - Voir la fiche
  • Domaine Cazes - Nontron - Voir la fiche
  • Foyer Rural de Tresserre - activité enfant Pâques - Voir la fiche
  • Office detourisme de Rivesaltes - activité enfant Pâques - Voir la fiche
  • Office de Tourisme d’Arles-sur-Tech - activité enfant Pâques - Voir la fiche
  • Office de tourisme de Prats de Mollo - activité enfant Pâques - Voir la fiche
  • Office de tourisme de St Laurent-de-Cerdans - activité enfant Pâques - Voir la fiche