Toulouse : quand la ville rose mise sur le pastel

Par Valérie Ferrer

On l'appelle la ville rose et c'est pourtant en bleu qu'elle aime aussi s'afficher. Bleu comme la couleur du ciel, bleu comme la couleur du pastel.

grainedepastelp1050140fleurgrainedepasteltoulouse.jpg

Le Pastel, l'or bleu de la ville rose

Ysatis tinctoria… Derrière ce nom latin se cache une plante, le pastel. Une plante originaire d’Asie Centrale, d’Asie du Sud-Ouest et d’Europe du Sud-Est. Connue dès l’Antiquité pour ses vertus médicinales, le pastel doit également sa réputation à la jolie couleur bleue que ses feuilles permettent d’obtenir. Une couleur végétale unique qui devient même au fil de l’histoire la teinte royale qui habille les rois de France. 

teinture.jpg

Ecrasées, les feuilles de pastel produisent une pâte végétale qui doit fermenter pendant quelques semaines avant d'être roulée en boule, en "Cocagnes" et servir ensuite de teinture. 

Le pastel : une économie florissante et une architecture en plein développement

En France, le pastel s’impose à la Renaissance et trouve sa terre de prédilection en Occitanie. Le légendaire Pays de Cocagne devient le chef de fil du commerce européen de bleu. Toulouse s’enrichit alors et se transforme en véritable carrefour. Exportant le pastel un peu partout dans le monde, les négociants font fortune. L’architecture de Toulouse s’en ressent. 

hotelassezatfondationbembergcvilledetoulousep.nin_.jpg

L'hôtel d'Assézat à Toulouse témoigne de l'âge d'or du Pays de Cocagne.

Les plus célèbres architectes construisent pour ces riches commerçants, de sublimes hôtels particuliers. Parmi les plus beaux, l’hôtel d’Assézat, chef d’œuvre de la Renaissance classique ou encore l’hôtel de Bernuy dont la tour capitulaire est l’une des plus hautes de la ville. 

A voir 

l’hôtel d’Assézat et son parcours artistique sur l’art en Occident de la fin du Moyen-Age au XXème siècle mis en scène par la fondation Bemberg. Notre conseil ? Faire une pause au salon de thé installé sous la loggia Renaissance, d’avril à octobre. De 8 à 10 €/ adultes et de 5 à 7 € pour les 8-26 ans. 

hoteldebernuycourtoulousepatriceninvilledetoulouse.jpg

Organisé autour de deux cours intérieures, l'hôtel de Bernuy est un joyau de la Renaisance.

Le bon plan 

L’Office de Tourisme de Toulouse propose une visite guidée « Bleu Pastel » grâce à laquelle, on découvre le patrimoine mais aussi les boutiques offrant des démonstrations de teinture et des tests cosmétiques. Tarifs : de 6 à 10 €

hoteldebernuytourtoulousepatriceninvilledetoulouse.jpg

À la découverte du pastel

Toujours vivante, la tradition du pastel, teinte les visites de Toulouse de ses reflets bleutés. Pour découvrir ou s'initier , il existe plusieurs options.

Des ateliers d'initiation à la teinture

teinture pastel à Toulouse

Un atelier de teinture au château de Loubens-Lauragais.

Artisan teinturier, Jean-Louis Fragasso, ouvre sa boutique Fleurée de Pastel et s'évertue à montrer l’utilisation de cette plante que ce soit dans la décoration ou encore les accessoires de mode et beaux arts. L’atelier AHPY d’Annette Hardouin, propose lui un showroom aux Minimes mais aussi des ateliers pour apprendre à teindre avec le pastel.

Sous les conseils éclairés de ce maître pastelier, on participe aux journées de la teinture organisées dans le parc du château de Loubens-Lauragais et l’on découvre tous les secrets de la teinture. (05 62 792 792 – 180 € la journée).

Terre de pastel : le pastel a son musée

museum_du_pastel5cterre_de_pastel.jpg

D'une salle à l'autre, le pastel s'affiche sur les murs du Muséum.

Elément incontournable de l’histoire toulousaine et de son essor économique, le pastel méritait bien un musée. Son nom ? Terre de Pastel. Mais plus qu’un musée, ce lieu situé à Labège, est un complexe rendant hommage au Pays d’Oc, à travers la culture, le bien-être et la gastronomie. Ici en effet cohabite un Museum du Pastel, un spa dédié aux soins du visage et du corps, un boutique et un restaurant, Les Jardins du Pastel.

spa_bleu_de_toulouse_cterre_de_pastel.jpg

Instant de détente dans un spa dédié au pastel.
L'expo : jusqu'au 14 mai, on file découvrir l'exposition L'or Bleu, pour mieux percer les secrets du pastel à travers une série de photos. Gratuit.

restaurant_terre_de_pastel_1cterre_de_pastel.jpg

Saveurs du pays, sur fond de décor bleu.

La bonne idée : Si le pastel ne se déguste pas, le restaurant en revanche propose une promenade gourmande à travers le Pays d’Oc. Menu du marché à partir de 17,80 €.

Le pastel, l'atout beauté

grainedepasteltoulouse.jpg

Jolies teintes bleutées pour des produits cosmétiques aux vertus reconnues.

Plein de vertus, le pastel est aussi utilisé en cosmétique. Plante médicinale ancestrale, elle a des propriétés anti-âge et nutritives. Récoltées et pressées à froid, ses graines contiennent plus de 40 % d’acide gras essentiels et se distinguent par une alliance exceptionnelle en omégas 3,6 et 9. Plusieurs gammes de produits ont été imaginées notamment par Graine de pastel, alliant de l’huile au baume en passant par la crème ou encore les senteurs.  

huileetsiliquespastelgrainedepasteltoulouse.jpg

Atout beauté, le pastel entre dans la composition de crèmes de soin.

Le bon plan 

On file à la Cour des Consuls, un hôtel chic et charme installé dans une belle demeure du XVIème siècle en plein cœur du vieux Toulouse dans le quartier des Carmes. Dans cet hôtel 5* à la décoration contemporaine signée Chantal Peyrat, un spa Graine de Pastel a ouvert. Pour passer des moments savoureux dans un univers chromatique fait de blanc, de transparence et de reflets.