Compostelle : les plus belles images du chemin du Puy

Par Hugues Dérouard et Clio Bayle
source : Détours en France Hors-série Compostelle

De la cité mariale du Puy-en-Velay à la Navarre espagnole, découvrez nos plus belles photos du fameux GR65 ou via Podiensis, le chemin français le plus emprunté par les pélerins.

Le Puy-en-Velay

hs_compostelle_puy_velay_yb.jpg

Le Puy-en-Velay
Jour du grand départ. En route vers la Galice sur cette via Podiensis. Nous suivons le fameux GR®65, balisé en rouge et blanc. Le temps de nous retourner pour apercevoir une dernière fois le Puy, et c’est parti.

De Saint-Privat-d'Allier à Saugues

hs_compostelle_marcheur_saugues_yb.jpg

L'arrivée sur Saugues
Parcourez le pays de la Bête, tout près du plateau du Gévaudan. La dernière descente vers Saugues, capitale du pays de la bête, bâtie au bord de la Seuge, nous permet d’admirer ce gros bourg regroupé autour de la tour des Anglais – un donjon carré du XIIIe siècle – et de la collégiale Saint-Médard.

De Saugues aux Faux : traversez la Margeride

hs_compostelle_margeride_yb.jpg

La Margeride
Les sautes d'humeur rendent parfois cette étape redoutable et la traversée des bois réveille le mythe de la bête du Gévaudan. 
L'étape en détails >  Compostelle : de Saugues à Les Faux

Des Faux à Aumont-Aubrac

hs_compostelle_paysage_de_laubrac.gif

L'Aubrac
Entre Margeride et Aubrac, sur les vastes territoires de la Lozère, le pèlerin a déjà parcouru une petite centaine de kilomètres.

Aubrac : le vertige à l'horizontal

hs_compostelle_aubrac_lac_yb.jpg

Le lac de Saint-Andéol près de Marchastel
Traversé obligatoirement pour le pèlerin venu du Puy, ce plateau fut longtemps synonyme de grand danger. Histoire, fleurs et faune remarquables...

Conques : merveille de l'art roman

hs_compostelle_conques_yb.jpg

Conques
Un ermite choisit au VIIe siècle ce site admirable, dans l’Aveyron, pour se retirer
 du monde. Aujourd’hui, Conques, village à flanc de colline, se blottit tout autour de sa basilique Sainte-Foy, sanctuaire majeur de la via Podiensis. On le découvre dans les pas d’un randonneur.

hs_compostelle_conques_abbatiale_yb_0.jpg

abbatiale Sainte-Foy
L'étape en détails > Conques, merveille de l'art roman

Moissac, ville de foi et de beauté

hs_compostelle_cloitre_moissac_yb.jpg

le cloître de l'abbaye Saint-Pierre à Moissac
Moissac renferme une œuvre d’art unique : son abbaye Saint-Pierre se dresse au cœur d’une plaine aux pieds des derniers coteaux du Quercy. Assurément l’une des plus étincelantes réalisations
 de l’art roman.


La traversée des Pyrénées : de Saint-Jean-Pied-de-Port à Roncevaux

hs_compostelleyb-32-33_yb.jpg

les crêtes du port d'Alto Biscar dans les Pyrénées
En route vers l'Espagne ! Au cours de cette étape pour le moins physique, vous ferez vos adieux à la France... Un moment fort et symbolique pour tout marcheur qui veut rejoindre Compostelle. Ici, le chemin royal qui mène à Roncevaux par les crêtes du port d'Alto Biscar.

hs_compostelleyb-35-1_yb.jpg

Pottocks en liberté dans les Pyrénées
Pottocks en liberté, une partie de l'âme des Pyrénées.

hs_compostelleyb-34-1_yb.jpg

Saint-Jean-Pied-de-Port
Saint-Jean-Pied-de-Port.

hs_compostelleyb-36-37_yb.jpg

La vierge d'Orisson
À 1095 mètres d'altitude, la Vierge d'Orisson attire les pèlerins qui font une halte à ses pieds, le temps de déposer un objet leur appartenant. Tant et si bien que la Vierge parfois s'emmitoufle de foulards, d'écharpes, de colliers quand l'Enfant Jésus est lui paré de rubans...

Premiers pas en Navarre espagnole

hs_compostelle_pelerin_sierra_perdon_yb.jpg

Les pèlerins de tôle de la Serra del Perdon
Le pèlerin, par 
la via Podiensis, aura effectué sept cent quatre-vingts kilomètres pour fouler le sol de Pampelune, en Navarre espagnole. Ici, les pèlerins de tôle de la Serra del Perdon.