Que faire à Tours ? 8 activités incontournables

Par Hélène Borderies et Clio Bayle

Tours, commune principale de la région Centre-Val de Loire, est pleine de surprises. De son architecture médiévale jusqu’à sa dernière création ultramoderne, le Centre de Création Contemporaine Olivier Debré, Tours a le goût des bonnes choses. En bord de Loire, c’est une ville pleine de charme qui, le temps d’un week-end permet un agréable dépaysement. Grâce à ses multiples activités mêlant histoire, culture et dégustation, Tours sait plaire au plus grand nombre.

Le Pont Wilson de Tours
iStock
Musique et vin fons bon ménage Guinguette Tours
P. Avenet
Place Plumereau, Tours
Franck Charel
Dégustation dans les jardins de la préfecture Guinguette Tours jour
S. Frémont
Les Halles, cœur gastronomique de Tours
Clio Bayle
Le passage du Cœur-Navré  et la rue Colbert à Tours
Franck Charel
Basilique Saint-Martin de Tours
Franck Charel
Cathédrale Saint Gatien de Tours
Franck Charel

Pas question de venir à Tours sans se balader dans son cœur historique. Ancien, vivant et rayonnant, ce quartier fait le charme de celle qui fut, pendant un temps, capitale du Royaume de France. La place Plumereau, est une place piétonne composée de maisons à colombages où chacun peut apprécier une pause revigorante la journée, notamment au Vieux Murier qui est une valeur sûre. Ce lieu laisse place à une intense vie nocturne au coucher du soleil. En continuant vers le Sud, on peut apercevoir le dôme de la basilique Saint-Martin. Celle-ci est encore plus impressionnante de nuit. Elle abrite le tombeau du saint dans sa crypte semi enterrée. Pour les 1700 ans de Saint-Martin la statue à son effigie fut rénovée en 2016, à ne pas rater.

Flâner dans le cœur historique

Se balader dans des petites rues pavées, admirer les maisons les plus anciennes de la rue Colbert, les porches entrouverts, débusquer les minuscules cours intérieures. Faire un saut dans le passé le temps d’une promenade, en passant par le passage du Cœur-Navré que les condamnés empruntaient pour y subir leurs supplices. Mais aussi voir la rue de la Rôtisserie remplie de petits restaurants sympathiques et qui mène à la Place du Grand Marché surnommée « Place du monstre » à cause de l’imposante sculpture de 4 mètres. Construite en 2004 par Xavier Veilhan, ce monstre est symbole de l’art contemporain.

Goûter le cœur gastronomique

Les Halles de Tours, un havre pour les gourmets et les gourmands. L'aspect extérieur n’est pas des plus esthétique mais à l’intérieur, on se laisse porter par les bonnes odeurs et les étalages de produits locaux. Ne manquez pas la charcuterie Hardouin qui propose les incontournables rillons et rillettes de Tours. Également, les petits plats mitonnés à emporter du bistrot La famille by Bardet. C’est aussi l’occasion de se laisser tenter par les accords mets et vins de la région.

Balade sur les bords de Loire

Le pont Wilson surnommé le « Pont de pierre » a traversé de nombreuses péripéties avec les sautes d’humeur de la Loire. Sa construction remonte à 1765. Celui-ci fait la fierté des Tourangeaux depuis son inscription aux Monuments historiques en 1926. Quand il fait beau cela permet une balade agréable avec vue sur la Loire. Après avoir traversé le pont n’hésitez pas à vous arrêter dans un café pour déguster les délicieux vins de Pays (Chinon, Bourgueil, Vouvray). Pendant l'été, des nombreuses guinguettes animent les quais. C'est LA sortie estivale incontournable de la ville, toutes générations confondues. Au programme : concerts, expositions, projections cinéma, cours de danse, activités sportives autour du fleuve... 

Plaisir culturel au musée des Beaux Arts

Installé juste à côté des anciens remparts gallo-romains, le musée des Beaux Arts constitue un bijou architectural. Composé de trois bâtiments construits entre les XIIIe et XVIIIe siècles, il abrite de nombreuses expositions temporaires, mais aussi une collection permanente. A l’extérieur on retrouve le célèbre cèdre du Liban planté en 1804 à proximité du jardin à la française, ainsi que la reconstitution de l’éléphant Fritz dans les anciennes écuries. Un musée à visiter avec les enfants car des activités ludiques leurs sont consacrées.

A voir absolument, le CCCOD

Cet acronyme correspond au Centre de création contemporaine d’Olivier Debré. Inauguré le 10 Mars 2017, ce bloc ultra moderne mérite un détour. Dans les incontournables on citera la Nef de 13 mètres de haut, la Galerie Blanche et la Galerie Noire. Les expositions se succèdent et accueillent différents artistes, en ce moment il s’agit entre autres de Norvégiens et de Per Baclay. Une nocturne est prévue le jeudi soir. Attention fermeture les lundis et mardis.

Visite de la cathédrale Saint Gatien de Tours

Repérable de loin grâce à ses deux tours de 68 et 69 mètres, la cathédrale Saint Gatien de Tours fait partie de l’histoire de la ville. Ayant traversé plusieurs époques, elle rassemble les styles gothique, renaissance et romain. Le cloître de la Psalette vaut également le coup d’être visité. Il n’est accessible que par l’intérieur de la cathédrale.

Tours : cité internationale de la gastronomie

Depuis le classement du « repas gastronomique français » au patrimoine mondial de l’UNESCO, la région Centre-Val de Loire a été choisie comme terrain expérimental pour la mise en valeur de la gastronomie. De nombreux événements sont donc organisés autour de plusieurs thèmes qui comportent le tourisme viticole et les produits du terroir. Profitez des multiples spécialités de la région : Sainte-Maure-de-Touraine, Rillettes de tours, Macarons de Cormery, Sandre. Tours comporte beaucoup de restaurants type bistrot gastronomique, entre autre le CasseCailloux, l’un des plus réputés de la ville, c’est notre coup de cœur. Le chef Hervé Chardonneau propose une cuisine de saison qui met en valeur les produits du terroir. Un régal !

Tours en quelques dates

  • IIe siècle av JC : Une (ou plusieurs) petite fondation gauloise vivent sur cette zone inondable entre Cher et Loire.
  • Ie siècle après JC : les Romains s'installent sur l'emplacement de ce qui deviendra le quartier de la Cathédrale Saint-Gatien, pour avoir la main mise sur la Loire.
  • IVe siècle : Une première muraille est construite autour de la ville romaine et son amphithéâtre.
  • 371 : Saint-Martin devient évêque de Tours
  • 8 novembre 397 : mort de Saint-Martin à Candes
  • 511 (à vérifier) : Clovis fait de Saint-Martin le Saint Patron des rois de France.
  • XIVe : au moment de la guerre de 100 ans, une grande muraille est construite autour de la ville gallo-romaine.
  • 1461 : Tours devient capitale du Royaume de France. Louis XI s'y installe.
  • XVIIe siècle : construction d'une nouvelle muraille qui agrandit la ville.
  • XVIIIe siècle : un grand axe Nord-Sud est construit de Paris à l'Espagne. Il passe par Tours. Le chemin de Compostelle passe là.
  • 1845 : construction de la première gare. La ville s'étend vers le Sud jusqu'au Cher.