Via Podiensis - Chemin de Compostelle Puy-en-Velay

Par Hélène Borderies

Via Podiensis, l’un des principaux chemins du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, démarre historiquement du Puy-en-Velay. 700 kilomètres sont à parcourir jusqu'à Saint-Jean-Pied-de-Port. Pendant environ 30 jours vous traverserez des paysages et des villes variés comme le plateau de l'Aubrac, Cahors ou encore Aire-sur-l'Adour. La Via Podiensis comporte des chemins secondaires qui peuvent être empruntées à partir de Genève en Suisse ou passer par Rocamadour à partir de Figeac, à vous de choisir.

det_le-puy-en-velay_istock.jpg

Au Puy-en-Velay, Saint-Michel d'Aiguilhe et la statue Notre-Dame-de-France.

Le Puy-en-Velay

Point de départ de la Via Podiensis, le Puy-en-Velay est une ville sainte. La Vierge est vouée à la ville et vous aurez l'occasion d'en croiser quelques-unes sur votre chemin. Celle qui domine le rocher Corneille est la plus connue, édifiée en 1990 à 755 mètres d'altitude, elle trône sur la ville et marque le début du pèlerinage pour Saint-Jacques-de-Compostelle. Avant de partir vers l'étape suivante, il faudra tout de même vous rendre sur les marches de la cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation, à l'Hôtel-Dieu et à la chapelle Saint-Michel qui s'élance vers le ciel depuis le dyke d'Aiguilhe, à 268 marches de haut...

Via Podiensis en Aubrac

A la sortie du Puy-en-Velay, se trouve la montée des Capucins, la première balise du GR65 annonce 1521 km avant l'arrivée à Saint-Jacques de Compostelle. Un bel itinéraire vous en conviendrez. Rapidement, les pèlerins sont immergés dans le Massif Central, et enchaînent les villes de Privat d'Allier, de Saugues, de Les Faux, jusqu'à Aumont Aubrac. Puis arrive la transition entre les plateaux de la Margeride et de l'Aubrac. Ce dernier caractérisé par la rudesse minérale, contient une faune et une flore particulière, notamment la race de vache Aubrac et la gentiane. Poursuivez votre chemin jusqu'à Saint-Chély-d'Aubrac pour découvrir la Dômerie d'Aubrac et la tour des Anglais.

Un pélerin assis sous une croix

Chemin du Puy en Velay : d'Espalion à Figeac

À une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Saint-Chély-d'Aubrac, se trouve Espalion. Célébre pour son "Pont Vieux", continuez jusqu'à Estaing pour son château, l'église Saint-Fleuret et le pont sur le Lot. L'occasion pour les pèlerins de se rafraichir dans le cours d'eau si le temps le permet. La prochaine étape remonte en direction de Figeac, mais avant un arrêt à Conques s'impose : visite de l'abbatiale Sainte-Foy au coeur de la vallée du Dourdou. Après avoir flâné dans les petites ruelles pentues, reprenez la route rouge et blanche GR65 et dirigez-vous vers Figeac, au programme : la place des écritures et l'abbatiale Saint-Sauveur.

De Figeac à la Romieu

Une fois à Figeac vous avez le choix entre deux chemins différents. Le traditionnel Via Podiensis se dirige vers Cahors, Moissac puis La Romieu. Autrement, empruntez le détour de la voie du Puy vers Rocamadour, Agen puis La Romieu. À Cahors, vous verrez la cathédrale Saint-Etienne et le pont Valentré, désigné premier du classement les 20 ponts à voir absolument dans sa vie qui possède 6 grandes arches gothiques et 3 tours carrées. A Moissac l'abbaye Saint-Pierre et son cloître au pied du Quercy constitue une des plus belles réalisations de l'art roman. Une étape importante du pèlerinage avant la traversée du Tarn qui à l'époque était l'un des itinéraires les plus dangereux.

Route romieu

De la Romieu à Saint-Jean-Pied-de-Port

La collégiale de Saint-Pierre de La Romieu est facilement repérable de loin, grâce à ses deux tours qui s'élèvent au-dessus de la ville. Le site est classé au patrimoine de l'Unesco, il possède des influences gothiques méridionales et de l'art du Nord. Non loin de la Romieu, continuez vers Condom pour voir la cathédrale Saint-Pierre et le cloître de style gothique. En avançant vers le sud-ouest vous arriverez à Aire-sur-l'Adour, ville qui abrite le tombeau de Sainte-Quitterie, c'est la dernière étape avant la longue marche jusqu'à Saint-Jean-Pied-de-Port. C'est à cet endroit-là que les chemins Via Podiensis et Via Lemovicensis se rejoignent pour commencer le Camino Frances. Mais avant, et en bon pèlerin que vous êtes, il est bon de visiter la citadelle et l'église Notre-Dame-du-Bout-du-Pont.

Le Saviez-vous ?

Il est maintenant possible pour les pèlerins de partir de Genève pour réaliser le chemin Via Podiensis. Après avoir visité la cathédrale Saint-Pierre, empruntez le GR65 jusqu'à Seysse, puis Saint-Genix-sur-Guiers, la Côte-Saint-André où se trouve la maison natale d'Hector Berlioz. Puis après avoir traversé le Rhône, continuez vers Montfaucon-en-Velay, avant d'arriver au coeur du Massif Central à Saint-Julien-Chapteuil, et enfin au Puy-en-Velay.

 

r_coquille-compostelle_helene-borderies.jpg

Si vous avez aimé la Via Podiensis vous aimerez surement :