Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Reportages, photos, bons plans: partez à la découverte des régions françaises avec notre newsletter !
Votre email pour recevoir vos newsletters :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

Coronavirus : le Sénat vote la réouverture des plages

Par Clio Bayle

Les sénateurs, réunis mardi 5 mai à l’occasion de l’examen du projet de loi de prorogation de l’état d’urgence sanitaire, ont voté un amendement visant à permettre par décret la réouverture des plages, à condition de pratiquer une activité sportive individuelle.

Plages du Nord, côtes bretonnes, littoral Atlantique, pourtour méditerranéen… Faut-il rouvrir les plages ? Les sénateurs ont longuement débattu de la possibilité de rouvrir les grands espaces à la pratique du sport dès le 11 mai. Contre l’avis du gouvernement, ils ont finalement adopté un amendement centriste ouvrant par décret les plages et forêts à la pratique d’une activité sportive individuelle.

plage-deux-jumeaux-hendaye-64-2153.jpg

La plage des Deux Jumeaux, à Hendaye (Pyrénées-Atlantiques)

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, s’est dit défavorable à cette décision, insistant sur le fait que « l’épidémie n’[était] pas terminée » et que les Français risquaient de se ruer sur les plages.  Le ministre a, par ailleurs, rappelé qu'il  était déjà « possible de décider d’ouvrir les plages par un décret signé par le Premier ministre ». « Le vote de cet amendement s’apparente à une injonction qui serait faite au gouvernement pour que la pression soit encore plus mise par les élus qui souhaitent ouvrir les plages ».

Un premier amendement socialiste, proposant de donner aux maires et aux préfets la possibilité de rouvrir l’accès aux plages et aux plans d’eau pour la pratique sportive, avait été précédemment rejeté. 

À lire aussi : Pourrez-vous sortir en forêt à partir du 11 mai ?

Dans la nuit de mardi à mercredi, le Sénat a adopté en première lecture le projet de loi prolongeant l’état d’urgence sanitaire. Il a toutefois fixé la date de fin au 10 juillet, alors que le gouvernement la prévoyait au 24.

Tags