Les 10 plus belles calanques de Marseille

Par Hélène Borderies

Falaise de calcaire, plage de galets, eau turquoise, grotte sous-marine, biodiversité et randonnée sont les maîtres mots d'une petite virée dans les calanques de Marseille. Ces petites criques presque secrètes pour certaines, bordent le littoral marseillais minutieusement jusqu'à la ville de Cassis. Une vingtaine de calanques à visiter, au beau milieu du premier parc national périurbain d'Europe, terrestre et marin. Pour les randonneurs, le GR 98 vous emmène dans presque toutes les calanques, bonne balade !

def-189-calanques-cmoirenc_117610.jpg

Calanques de Marseille

Calanque de Callelongue

À l'extrémité du Goudes (8e arrondissement, mitoyen du quartier d'Endoume) à Marseille, se trouve la calanque de Callelongue. Du provençal « cala lònga » qui veut dire grande crique, ici, les maîtres mots sont naturels et sauvages. Entre l'île Maire et la calanque de Mounine c'est là que se trouve le petit port de pêche avec quelques cabanons de pêcheurs. Il n'y a pas de plage mais le charme est au rendez-vous.

det_calanque-callelongue_br.jpg

Calanque de Callelongue

Calanque de la Mounine

Située entre les calanques de Callelongue et de Marseilleveyre, celle de la Mounine est très étroite. En face, la vue se porte sur l'île Jarre. Au fond de la calanque se trouve une petite plage de galets, facilement accessible depuis Callelongue (une demie heure de marche). Aussi, la biodiversité est très présente alors n'hésitez pas à jouer aux explorateurs sous-marins, tout en vous méfiant des oursins !

det_calanque-mounine_w-c-nicolas-eynaud.jpg

Calanque de la Mounine

Calanque de Marseilleveyre

Face à l'île de Riou, la calanque de Marseilleveyre, avec pour point de chute une belle plage de sable et de galets. Uniquement accessible à pied ou en bateau, cette calanque est restée très sauvage. Chaussez donc vos palmes et votre tuba pour profiter des superbes fonds sous-marins. Sinon hors de l'eau, à 482 mètres, se trouve le massif du Marseilleveyre qui offre une vue magnifique (traduction littérale du nom de la calanque) sur la cité phocéenne.

det_calanque-marseilleveyre_istock.jpg

Calanque de Marseilleveyre

Calanque de Sormiou

Un paradis miniature se dessine dans ce petit bout du monde, qui fait pourtant partie du 9e arrondissement de Marseille ! La calanque de Sormiou : eau turquoise, plage bordée de cabanons pour gens heureux et un port protégé et aménagé. Cette calanque est un site classé depuis 1975, ce qui fait qu'aucune nouvelle construction est acceptée. Réputée pour la clarté de ses eaux, facile d’accès, elle est très fréquentée l’été. Pour bien en profiter, tentez-la hors saison. Attention, la route est fermée la journée en été.

det_calanque-sormiou_br.jpg

Calanque de Sormiou

Calanque de la Triperie

Le nom de cette calanque ne vous paraît-il pas étrange ? Regardez la photo ci-dessous et vous comprendrez.... L'appellation vient des couleurs de la paroi, rapelant l'intérieur de la panse des ruminants. Située entre la pointe de la Voile et le cap Morgiou, elle abrite la grotte Cosquer (découverte par Henri Cosquer, scaphandrier, en 1985). Malheureusement vous ne pourrez pas vous rendre à l'intérieur, elle se trouve à 37 mètres de profondeur au bout d'un tunnel de 175 mètres et son entrée est obstruée. Elle abrite plusieurs salles décorées de peintures et de gravures rupestres. Leur datation permet de conclure que la grotte a connu deux phases de fréquentation. La première, il y a 27 000 ans, affiche des empreintes négatives de mains. La seconde arbore des peintures figuratives animales vieilles de 19 000 ans. Une réplique de la grotte sera visitable au Mucem à partir de 2021.

det_calanque-triperie_wc-lu-xin.jpg

Calanque de la Triperie

Calanque de Morgiou

Située à l'Est du cap de Morgiou, la calanque s'enfonce à travers les terres et donne naissance à un petit port et une plage, qui fait d'ailleurs partie des plus belles plages de Marseille. Adepte des sensations fortes ? Laissez-vous tenter par la visite de la grotte bleue. Accessible depuis la surface, il est bon de s'y rendre le matin pour contempler le reflet de la lumière qui illumine la grotte d'un beau filtre bleu. Après 10h30 gare aux bateaux de touristes...

det_calanque-morgiou_istock.jpg

Calanque de Morgiou

Calanque de Sugiton

Entre la calanque de Morgiou et la calanque de l'Œil de Verre se trouve la calanque de Sugiton, bordée de hautes falaises. Divisée en deux criques, chacune d'elles abritent une plage de galets, mais attention de ne pas vous trompez de plage, l'une est naturiste, l'autre non ! En face, à quelques mètres, une toute petite île à découvrir qui ressemble à un navire militaire : le Torpilleur.

det_calanque_sugiton_istock.jpg

Calanque de Sugiton

Calanque de l'Oule

La calanque de l’Oule fait forte impression avec ses deux demi-cercles d’orgues d’un blanc ivoire. Ce site n’est accessible que par la mer, à moins de pratiquer l’escalade...... et d’être expert en la matière ! Les falaises de la calanque de l’Oule (le trou, en provençal) montent jusqu’à 130 mètres de hauteur et présentent une succession de tours et de fissures. Pour les grimpeurs aguerris, la calanque de Devenson est aussi une des moins accessibles car entourée de falaises s'élevant à 200 mètres de hauteur... Découvrez aussi la calanque de l'Oeil de Verre, située en bas de la grande Candelle (465 mètres).

det_calanque-oule-cassis_camille-moirenc.jpg

Calanque de l'Oule
Calanque d'En Vau

La calanque d’En Vau fait incontestablement partie des plus belles calanques de France. Mais il faut être motivé pour s’y rendre: environ 1h de marche ou bien un accès par bateau en longeant la côte bleue. Cela permet de garder un certain calme dans l'antre des hautes falaises. La préservation du site permet un réel spectacle sous-marin doté d'une grande biodiversité ! Une plage de galets, une eau bien claire, de beaux reflets turquoise... des airs paradisiaques mais une eau très froide.  

det205-calanque-den-vau3_br.jpg

Calanque d'En Vau

La calanque de Port-Pin

Entre la pointe d'En-Vau et la pointe de La Cacau, encastrée sur plus de 500 mètres de long, mais seulement une quarantaine de mètres de large, la calanque de Port-Pin élève ses falaises de calcaire, couronnées de pins d'Alep très odorants, c'est de là que vient son nom. Facile d'accès, elle est très prisée des touristes, il vous faudra donc vous y rendre tôt pour vous assurer d'avoir une place sur la plage mêlant sable et galets. Réputée pour sa belle eau turquoise, elle offre des activités diversifiées : baignade et plongée de qualité !

det_calanque-port-pin-cassis_br.jpg

La calanque de Port-Pin

Et les autres calanques de Marseille ?

Certaines sont belles mais extrêmement polluées, dans les calanques de Samena, du Mauvais Pas, de l'Escu ou encore dans la calanque de Cortiou, le passé industriel a laissé des traces. La baignade est donc fortement déconseillée, certaines des calanques sont mêmes connues pour bénéficier de mauvaises odeurs. Mais rassurez-vous la vue sur l'archipel du Frioul rattrape le coup ! Quant aux autres calanques elles sont accessibles par la terre mais possèdent moins d'atouts attrayants que celles présentées ci-dessus.