10 choses à faire absolument à Nice

Par Clio Bayle & Hélène Borderies

Il y a des incontournables à voir dans une ville et Nice n'en manque pas. Alors pour ne pas passer à côté, voici notre liste des choses à ne surtout pas manquer lors de votre venue. Entre bord de mer, style art-déco, gastronomie et soleil, vous trouverez votre bonheur. À la découverte d'une perle sur la côte d'Azur...

Camille Moirenc
Myrabella - Wikimedia
Par Timo Newton-Syms Wikimedia Commons
Arnaud Didry - Flickr
Kurt Bauschardt - Flickr
Camille Moirenc
Catherine Delvaux
Camille Moirenc
Instagram - Ville de Nice
FOOD-micro - Fotolia

Faire son marché sur le Cours Saleya

Aaah, faire son marché dans le sud... Les étals plus appêtissants les uns que les autres,  les auvents de toutes les couleurs, les odeurs d'épices, de viandes rôties et de fromage : une symphonie pour les sens. L'un des marchés les plus réputés de la Méditerranée se trouve sur le Cours Saleya dans le Vieux Nice. Le marché aux fleurs est tout simplement enchanteur et le marché aux primeurs qu'il côtoit regorge de légumes de la région et de spécialités niçoises. Ouvert tous les matins de l'année.  Un incontournable !

Aller au Château pour la vue sur la baie des Anges

Si un Niçois vous invite à « aller au Château », vous risquez fort de vous retrouver sur une colline plantée de pins, de chênes verts et de cyprès... et dépourvue du moindre fortin. Mais depuis la colline du Château, quel panorama ! D’un côté, le port Lympia où Apollinaire allait fumer l’opium en compagnie de sa muse Lou. De l’autre, la baie des Anges, les toits orangés du Vieux-Nice et les collines de l’arrière-pays. Nice en un seul regard ! Après avoir été grecque (Nikaïa) puis romaine (Cemenelum, sur la colline de Cimiez), Nice s’est développée à partir de cette colline. Jusqu’au XIIIe siècle, la population se concentra dans la « ville haute » (correspondant à l’actuel « château ») avant de descendre progressivement vers une ville basse en bord de mer.

nice_socca_a_nice_myrabella_wikimedia_commonscm.jpg

Socca

Manger une socca sur le marché ou Chez René

Spécialité niçoise par excellence, la socca est une crêpe fine de farine de pois chiches cuite sur une plaque à l'huile d'olive. Sur le marché du Cours Saleya, elle est servie bien chaude dans des cornets de papier par Thérésa, véritable mascotte locale ! Sinon, elle se déguste aussi chez René Socca, une autre grande figure de cette spécialité. Victime de son succès, sa terrasse est prise d'assaut et le service un peu long mais l'attente en vaut la chandelle puisque sa socca a la réputation d'être la meilleure de la ville !

Flâner sur la promenade des Anglais

Bon d’accord, là on tombe un peu dans le cliché mais quel endroit plus dépaysant pour se vider la tête et faire du sport que ce bord de mer turquoise bordé de palmiers. Les plaisirs les plus simples sont parfois les meilleurs. Une balade en bord de mer sur la promenade des Anglais, c'est un peu comme se promener sur le front d'océan en Floride. Ses 8 km de long offrent largement de quoi se faire plaisir. Le plus : il y fait soleil presque toute l'année !

nice_negrescokurt_bauschardt.jpg

Hôtel Negresco

Boire un verre à l'hôtel Negresco

Luxe et décadence. Toujours sur le front de mer, impossible de passer à côté de la coupole rose de l'hôtel Negresco. Sorte de Versailles de la Côte-d’Azur, le 37, promenade des Anglais a vu défiler célébrités et têtes couronnées. Classé monument historique, ce palace n'en reste pas moins un hôtel privé de très grand luxe.  Pour s'imprégner de la Riviera des années 60 et profiter des nombreuses œuvres d'art, n'hésitez pas à prendre un verre à l'intérieur ou en terrasse. Les prix sont un peu élevés mais quelle classe !

Faire des photos dans le Vieux Nice

La lumière de la Côte d'Azur a inspiré plus d'un artiste. Pourquoi ne pas en profiter pour vous essayer à la photographie ? Les points de vue ne manquent pas dans la ville et le Vieux Nice offre un terrain de jeu photographique passionnant. Dans les ruelles, jouez avec l'ombre et la lumière, avec les angles et les perspectives.

nice_vieille_ville_compo_cm.jpg

Faire la chasse aux plantes rares sur le Central Park niçois

Des arbres, arbustes, plantes de tous les continents se sont donnés rendez-vous le long de la promenade du Paillon. Grâce à la magie d’un climat méditerranéen, la Promenade invite à un voyage botanique sans décalage horaire, avec des promesses d’arbres en fleurs à chaque saison ! Le miroir d'eau de la place Masséna est une halte incontournable sur le parcours.  Ces 3.000 m2 et ses 128 jets d’eau sont un véritable paradis pour les enfants... et pour les adultes aussi !

Piquer une tête dans une mer turquoise

Incontournable ! Si vous avez la chance d'y aller pendant la saison chaude, impossible de passer à côté d'un bain de mer. La couleur de l'eau agit comme un véritable aimant. Même sous un ciel gris, son bleu semble tout droit sorti d'une carte postale. La région regorge de belles plages et de criques paradisiaques. Pour se baigner, le mieux est encore d'y aller au printemps ou en automne. Des saisons merveilleuses pour visiter le sud de la France en toute tranquilité !

det_BRcni1875.jpg

Et pourquoi pas une balade en caïque ?

Peu de gens le savent mais des dauphins, des cachalots et des rorquals communs croisent au large de la Côte d’Azur dans le sanctuaire marin Pelagos. Un caïque turc Santo Sospir, barré par des passionnés des mammifères marins, emmène les visiteurs loin des côtes, à la recherche de ces fascinantes créatures. Une balade originale et qui permet de prendre l'air de la mer !

Aller au Carnaval de Nice

Durant plus de 15 jours, la ville vit au rythme de cet évènement gigantesque … Les parades géantes et colorées se déroulent durant la deuxième quinzaine de février, de jour ou de nuit, et sont animées par plus de 1000 musiciens et danseurs venus des quatre coins du monde. Les élégantes batailles de fleurs de la promenade des Anglais sont une composante du Carnaval à ne pas manquer. Sur des chars décorés des plus belles compositions florales, des personnages vétus de costumes extravagants lancent au public mimosas, gerberas, lys…

nice_compo_carnaval.jpg

Découvrir les véritables bijoux art déco

La ville offre de magnifique constructions des années 1920-1930. Elles sont le fruit d'une volonté politique, de l'essor touristique et d'une émulation créée par l'arrivée massive d'architectes et d'artistes italiens, arméniens, russes qui ont apporté leur savoir-faire et leur envie de bâtir. Rendez-vous dans l'escalier centrl à cage elliptique du Gloria Mansion, un magnifique édifice Art déco, inscrit aux monuments historiques. Mais aussi dans l'église Notre-Dame Auxiliatrice construite entre 1924 et 1933 qui comporte des fresques du peintre Eugène Doucet et des vitraux du maître verrier Antoine Bessac. Si vous êtes de passage dans les anciennes carrières de la colline du Château, allez voir le Monuments aux morts. Enfin boulevard Gambetta passez devant La Rotonde et sur la Promenade des Anglais le Palais de la Méditerranée.

Découvrez aussi la recette de Régal : la Pissaladière, autre spécialité niçoise

Pour 6 personnes

Pour la pâte à pain
400 g de farine type 55
1 sachet de levure boulangère (5 g)
2 c. à soupe d'huile d'olive
1/2 c. à café de sucre en poudre
1 c. à café de sel fin

Pour la garniture
1 kg d'oignon doux des Cévennes
6 anchois au sel
2 gousses d'ail
12 olives noires
1 brin de thym
4 c. à soupe d'huile d'olive
Sel et poivre

1 - La pâte :  dans un bol, délayez la levure dans 5 c. à soupe d’eau tiède. Dans un saladier, mélangez la farine, le sel, le sucre, l’huile, 15 cl d’eau tiède et la levure dissoute. Pétrissez la pâte obtenue 5 min. Ramassez en boule. Laissez lever 1 h 30 à température ambiante.

2 - La garniture :  faites fondre les oignons pelés et émincés dans 3 c. à soupe d’huile avec l’ail écrasé et le thym pendant 25 min, à couvert, sur feu très doux. Salez, poivrez.

3 - Faites dessaler les anchois sous un filet d’eau froide. Débarrassez-les de l’arête.

4 - Retravaillez la pâte en la repliant sur elle- même. Étalez-la en un grand rectangle. Déposez-le sur une plaque huilée. Piquez la surface à la fourchette. Étalez dessus les oignons.

5 - Enfournez 15 min sur th. 8 (240 °C). Disposez les anchois et les olives. Poursuivez la cuisson 10 min au four sur th. 6 (180 °C). Servez chaud, tiède ou froid.

Tags