Les plus belles places de France

Par Clio Bayle

L'Hexagone compte une myriade de places remarquables. Charmantes, ravissantes ou carrément somptueuses, il y en a pour tous les goûts !  De quoi donner envie d'y flâner le nez en l'air ou de s'y asseoir en terrasse. Paris, Lille, Lyon, Bordeaux, Toulouse... Nous avons fait le tour du pays pour vous proposer notre classement des 18 plus belles places de France !

dt179_nancy_place_stanislas_haut_br.jpg

La place Stanislas à Paris

1 - La place Stanislas à Nancy (Meurthe-et-Moselle)

À elle seule, la place Stanislas, classée à l'Unesco, constitue une raison suffisante de découvrir la ville de Nancy. Qu'on la contemple par un beau soir d'été ou par une pluvieuse matinée d'automne, elle provoque le même ravissement. Rien n'est plus harmonieux que ce carré de pavés clairs, clôturé de pavillons d'un classicisme élégant, de grilles d'or et d'un arc de triomphe. L'opéra de Lorraine, l'hôtel de ville et le musée des Beaux-Arts se partagent cet écrin du XVIIIe siècle, bâti entre 1751 et 1755 par Stanislas Leszczynski. La statue du roi de France n'ayant pas survécu à la Révolution, c'est le bon roi Stanislas qui trône, depuis 1831, sur la place qui porte son nom. Le dernier duc de Lorraine montre du doigt l'arc de triomphe, ou arc Héré, qui sépare la place « Stan » de la place de la Carrière.

dt179_nancy_place_stanislas_br.jpg

La place Stanislas à Nancy

2 - La Grand' Place à Lille (Nord)

places_france_lille_grand_place_sd.jpg

La Grand Place à Lille
Sur la Grand-Place, cœur de la ville de Lille, se côtoient plusieurs bâtiments de style très différents. La Vielle Bourse (1652-1653) (voir plus bas), d'architecture flamande, est richement ornementée. En face, la Grande-Garde (1717), occupée aujourd'hui par le Théâtre du Nord, ancien logis des soldats du roi français, est d'architecture française classique. Quant au bâtiment du XXe siècle où sont installés les locaux du quotidien La Voix du Nord, son style est plutôt néoflamand. Tout ou presque dans Lille, respire le mélange des styles.

3 - La place du Capitole à Toulouse (Haute-Garonne)

places_france_toulouse_flickr.jpg

Place du Capitole à Toulouse
Place emblématique de la ville de Toulouse, la place du Capitole s'entoure de façades de briques roses, couleur phare de l'architecture locale. Dès l'Antiquité, l’abondance de glaise dans la région est mise à profit dans l'architecture locale avec la fabrication de briques. À partir de la Renaissance, suite à de nombreux incendies, la brique s'impose au détriment du bois et de la paille dans l'architecture ordinaire et non plus seulement dans l'architecture de prestige comme c'était le cas au Moyen Âge. Sous les arcades construites de 1851 à 1854, 29 peintures signées Raymond Moretti ornent les voûtes. Ces œuvres narrent la saga de Toulouse et des Toulousains à travers les âges.

place_du_capitole_toulouse_flickr.jpg

Place du Capitole à Toulouse

4 - La place Nationale à Montauban (Tarn-et-Garonne)

places_france_montauban_-_place_nationale_wikipedia.jpg

Place Nationale à Montauban

L'ancienne place Royale, aujourd'hui place Nationale, date de la création de la ville, en 1144. Elle accueillait les corporations de marchands sous la double rangée de couverts, l'une servant de voie publique, la seconde pour les étals. Les arcades s'appellent ainsi couvert des drapiers, des sabots ou du blé... Un endroit idéal pour boire un café avant de partir découvrir la cité où la brique côtoie la pierre, comme à Toulouse.

5 - La place de la Bourse à Bordeaux (Gironde)

places_france_bordeaux_place_de_la_bourse_nuit_panoramique_credit_christophe_bouthe_1.jpg

Place de la Bourse à Bordeaux
La place de la Bourse est le symbole de l'ouverture de Bordeaux à la Garonne et a fortiori, au monde. C'est à l'époque de sa construction, entre 1729 et 1755, que Bordeaux se mit à regarder vers l'extérieur. Aujourd'hui, elle sert de splendide toile de fond au gigantesque miroir d'eau qui trône juste en face depuis 2006. Avec ses 3 450 m2, c'est le plus grand au monde et le point d'orgue des quais de la Garonne.

bordeaux_miroir_eau_credit_jean-michel_destang.jpg

Miroir d'eau devant la place de la Bourse à Bordeaux

6 - La place de la Concorde à Paris

places_france_paris_bra554.jpg

Place de la Concorde à Paris
Connue pour avoir été le théâtre d'exécutions pendant la Révolution Française, la place de la Concorde est la plus grande place de Paris. Aujourd'hui, elle se distingue tout particulièrement son Obélisque de Louxor, l'un des monuments les plus emblématiques de la capitale. Taillé il, y a plus de 3000 ans sous Ramsès II, ce cadeau de l'Egypte à la France prend place sur la place de la Concorde en 1836. Deux fontaines monumentales se dressent de chaque côté, la Fontaine des Mers et la Fontaine des Fleuves. Inaugurées en 1850, elles célèbrent la navigation et comptent parmi les plus belles fontaines du monde.

det_fontaine-mer-concorde-paris.jpg

det_fontaine-mer-concorde-paris.jpg
Quelques plans rapprochés de la Fontaine des Mers sur la place de la Concorde.

places_france_paris_concorde_bra4544.jpg

Place de la Concorde à Paris

7 - La place Rossetti à Nice (Alpes-Maritimes)

place_rossetti_ville_de_nice.jpg

La place Rossetti à Nice
La Vielle Ville de Nice compte nombre de rues et placettes pittoresques. Avec ses façades ocre, ses fontaines et sa cathédrale baroque, la place Rossetti est idéale pour un prendre un café ou manger une glace en terrasse. Autre place emblématique du centre historique de la ville, le cours Saleya. Melons, citrons et poivrons encombrent les étals, et côtoient les bouquets d'hibiscus, de lavande et de bougainvilliers des fleuristes. Le marchand de socca sur à grosse gouttes devant son four.

place_rossetti_nice_ville-de-nice_flickr.jpg

La place Rossetti à Nice

8 - La place Bellecour à Lyon (Rhône)

place_bellecour_lyon_flickr_2.jpg

La place Bellecour à Lyon
Depuis la colline de Fourvière à Lyon, une vue imprenable sur la célébrissime et gigantesque place Bellecour, dans le quartier de la Presqu'île entre Saône et Rhône. Avec ses artères rectilignes et ses immeubles cossus, elle est le symbole de l'image altière et bourgeoise de la ville. Pour ceux qui préfèrent les ambiances plus intimes, il faut se diriger vers le Vieux Lyon et son lacis médiéval. Au cœur de ce secteur sauvegardé par l'Unesco, la place de la Trinité avec la maison de Guignol et la montée du Gourguillon a un charme plus modeste, mais bien charmante.

9 - La place d'Albertas à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)

places_france_dt165_place_albertas_cm.jpg

Place d'Albertas à Aix-en-Provence
La place d’Albertas à Aix-enProvence est un petit bijou du centre-ville. On la doit à Jean-Baptiste d’Albertas, fils de l’une des familles les plus influentes d’Aix au XVIIIe siècle. Il va acheter puis faire démolir les maisons en face pour aménager ce lieu qui n’est pas sans rappeler les places royales de Paris. Plus près de nous, la fontaine a été conçue en 1912 par les ingénieurs de l’école des arts et métiers de la ville. Pour boire un verre, direction la place de la Mairie ou des Cardeurs.

10 - La place des Quinconces à Bordeaux (Gironde)

bdx_esplanade_des_quinconces_flickr.jpg

Place des Quinconces à Bordeaux
Vaste esplanade, la place des Quinconces n'est pas à proprement parler un lieu où l'on se plaît à flâner, mais c'est une place historique et la plus grande d'Europe ! C'est là que trônait autrefois le château trompette, construit par Charles VII, détruit sous la Fronde, reconstruit par Louis XIV avant d'être définitivement rasé au début du XIXe siècle. Au centre, trône le monument aux Girondins, une solennelle fontaine édifiée sous la IIIe République sur les fondations de l'ancien château.

places_france_bordeaux_bourse_flickr.jpg

places_france_bordeaux_bourse_flickr.jpg

11 - La place Kléber à Strasbourg (Bas-Rhin)

places_france_strasbourg_kleber_brale1509.jpg

Place Kléber à Strasbourg
Sur la très centrale place Kléber à Strasbourg, l’Aubette date de la fin du XVIIIe siècle. À l’époque, on y logeait les militaires. Dévoré par les flammes le 24 août 1870, seule la façade en réchappe, le bâtiment doit être réhabilité : il accueillera un conservatoire de musique. En 1922, l’ambition des frères Horn est d’en faire « un monument public d’intérêt général [...], et doter la ville de Strasbourg de magnifiques salles des fêtes ». Ces décors d’avant-garde de Hans Jean Arp, Sophie Taeuber-Arp et Van Doesburg ont été restitués.

12 - La place des Vosges à Paris

place_des_vosges_istock_timothyball.jpg

Place des Vosges à Paris
Sous Henri IV, la place s'impose comme le lieu de la vie élégante, des carrousels et des plaisirs. Aujourd'hui, la place des Vosges dans le quartier du Marais bénéficie encore de cette image raffinée. C'est un lieu de plaisir où il fait bon déjeuner dans la fraîcheur des arcades ou se reposer au soleil près des fontaines du jardin.

place_des_vosges_thinkstock_jann_huizenga.jpg

Places des Vosges à Paris

13 - La place des Terreaux à Lyon (Rhône)

place_des_terreaux_lyon_flickr.jpg

La place des Terreaux à Lyon
Haut lieu de la vie nocturne lyonnaise, la place des Terreaux marque la frontière entre le quartier de la Presqu'île et la Croix-Rousse. Le point d'orgue de la place est certainement sa fontaine de Bartholdi, inaugurée en 1892. Initialement destiné à la ville de Bordeaux, ce « Char de la Liberté » symbolise la Garonne et ses 4 affluents se jetant dans l'océan. En 1994, la fontaine est déplacée au centre de la place et 69 mini fontaines illuminées à la fibre optique sont aménagées sur la place. Lyon, l'autre ville lumière ! Idéal pour boire un verre en soirée.

place_des_terreaux_lyon_flickr_2.jpg

La place des Terreaux à Lyon

14 - La cour intérieure de la Vielle Bourse à Lille (Nord)

places_france_lille_la_vieille_bourse_fc.jpg

La Vielle Bourse à Lille
D'architecture flamande, la Vielle Bourse est un quadrilatère de 24 maisons identiques édifié à l'époque « espagnole » dans le Vieux Lille. En son centre, se trouve une cour intérieure à arcades qui accueille les après-midi un marché aux livres d'occasion.

15 - La place des Héros à Arras (Pas-de-Calais)

places_france_arras_sd.jpg

places_france_arras_sd.jpg
Dites aussi Petite-Place, c'est l'un des joyaux de la ville. Son architecture urbaine très homogène, hérité du Moyen Âge et surtout de la Renaissance a une sacrée classe ! Le vocabulaire architectural du style baroque flamand se lit sur les 155 maisons que comptent la place et sa jumelle, la Grand-Place. De briques ou de pierres, parfois les deux, des arcades sur colonnes au rez-de-chaussée, deux étages, des pignons à volutes en façade,des  pilastres... Anéanties durant la Première Guerre mondiale, les deux places arrageoises durent reconstruites à l'identique dans les années 1920.

16 - La place aux Herbes à Uzès (Gard)

places_france_uzes_bry5127.jpg

Place Uzès
Sur cette place délicieusement ombragée de vénérables platanes, il est possible de goûter à ce curieux mélange de nonchalance et de caractère vibrant de passion que l'on prête volontiers aux gens du Midi. Pendant que les adultes finissent leur repas dans l'un des cafés sous les arcades, les enfants jouent près de la fontaine en fonte ouvragée du XIXe siècle. Le samedi, jour du grand marché, les marchands tiennent leurs étals sous les arcades, comme ils le font depuis des siècles.

places_france_uzes_br.jpg

Place Uzès

17 - La place du Parlement à Bordeaux (Gironde)

place_france_parlement-pr-hd.jpg

place du Parlement à Bordeaux
Sur la place du Parlement, ancienne place du Marché Royal créée en 1760, les façades opulentes des immeubles du XVIIIe siècle sont remarquables. Sa fontaine de 1865 ajoute encore à son charme. Elle a été rénovée au début de l'année et arbore désormais un dallage de pierres calcaires toutes neuves ! Idéal pour prendre un café ou boire un verre dans le centre-ville.

places_france_bdx_br.jpg

place du Parlement à Bordeaux

18 - La place Benjamin Zix à Strasbourg (Bas-Rhin)

dt173_strasbourg_pl_benjamin_zix_br.jpg

La place Benjamin Zix à Strasbourg
La place Benjamin-Zix, dessinateur de l’épopée napoléonienne. De vélos en canaux, on aime son petit air hollandais. Longtemps, cette enclave parcourue par l’Ill fut extrêmement pauvre, et son urbanisme, laissé quelque peu à l’abandon. Il faut attendre les années 1970 pour que le quartier commence à sérieusement se transformer. L’interdiction à la circulation automobile donnera le feu vert à l’installation d’une petite « campagne en ville » où les Strasbourgeois viennent pour le charme romantique des petits jardins et pour y établir, dans les tavernes et les bonnes tables, leurs « stammtischs » (tables d’hôte) dominicales (L’Ami Schutz, le Lohkas ou La Cambuse tenue depuis plus de trente ans par Babeth Lefebvre ...).

Découvrez aussi notre tableau Pinterest

Abonnez-vous au tableau Les plus belles places de France de Détours en France sur Pinterest.

Tags