Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Reportages, photos, bons plans: partez à la découverte des régions françaises avec notre newsletter !
Votre email pour recevoir vos newsletters :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

Jean Kazès : l'homme du mouvement

Par Vincent Noyoux
source : Détours en France n°176, p. 81

dt176_j_kazes_horloger_gl.jpg

Jean Kazès
Entrer dans la boutique atelier de Jean Kazès est une expérience hors du commun, mais pas hors du temps. Et pour cause : ici se fabriquent d’étonnantes horloges sculptées. « Je ne suis pas horloger, mais ingénieur en mécanique », corrige doucement ce Carougeois d’origine bulgare. « Un jour, je suis tombé amoureux d’une comtoise. Je l’ai déshabillée et j’ai découvert la beauté de son mécanisme », dit-il sans malice. Depuis plus de quarante ans (il en a 84), Jean Kazès fabrique des horloges murales de toutes pièces en dévoilant leurs rouages d’acier et de laiton chromé. Certaines évoquent des sculptures de Miró. Le chef-d’œuvre de l’artisan se déploie au fond du hall de l’hôtel Cornavin, près de la gare de Genève. L’horloge à balancier mesure 30 mètres de haut, record du monde homologué dans
le Guinness Book ! Il a beau exporter ses œuvres de Moscou à Hong Kong et de Rotterdam à Singapour, Jean Kazès incarne la figure de l’artisan modeste, perfectionnant son geste dans son petit atelier. « J’ai réalisé près de 300 horloges, toutes des pièces uniques dont j’ai créé les mécanismes. Mais vous savez, je ne pourrai pas faire de l’horlogerie de très haute précision... » Rassurons-le, peu d’horlogers seraient capables de faire du Kazès. Rue Saint-Joseph 21, 1 227 Carouge. +41 (0)22 343 30 91 et jean-kazes.ch.
Tags