Les incontournables de Nancy

Par Vincent Noyoux et Clio Bayle
source : Détours en France n°179, p.64

Nancy demeure peu connue des Français. Une injustice ! Entre architecture classique et Art nouveau, la ville abrite un patrimoine d'exception, particulièrement bien mis en valeur.

1 - La place Stanislas

La place Stanislas À elle seule, la place Stanislas, classée à l'Unesco, constitue une raison suffisante de découvrir la ville de Nancy. Qu'on la contemple par un beau soir d'été ou par une pluvieuse matinée d'automne, elle provoque le même ravissement. Rien n'est plus harmonieux que ce carré de pavés clairs, clôturé de pavillons d'un classicisme élégant, de grilles d'or et d'un arc de triomphe. L'opéra de Lorraine, l'hôtel de ville et le musée des Beaux-Arts se partagent cet écrin du XVIIIe siècle, bâti entre 1751 et 1755 par Stanislas Leszczynski. La statue du roi de France n'ayant pas survécu à la Révolution, c'est le bon roi Stanislas qui trône, depuis 1831, sur la place qui porte son nom. Le dernier duc de Lorraine montre du doigt l'arc de triomphe, ou arc Héré, qui sépare la place « Stan » de la place de la Carrière.

La place Stanislas vue du sommet de l'arc Héré

2 - Une architecture d'exception

Le palais du Gouvernement, place de la Carrière Le palais du Gouvernement de la place de la Carrière.

Nouvel émerveillement devant d'autres places de la ville. La place de la Carrière d'abord, royale et tout en longueur. Une troisième, la place d’alliance prend de faux airs de place des Vosges. Les grilles de Jean Lamour, ornées de potences à lanterne, et l’hémicycle décoré de statues encadrant le palais du Gouvernement rappellent le faste de la place Stanislas.
La Ville-Vieille ensuite ! Commençons par la basilique Saint-Epvre, cette église vibrante de mille couleurs : ses murs ont littéralement été remplacés par des vitraux (2 300 mètres carrés de sur- face !) de sorte que les voûtes ne reposent que sur des piliers. La merveille incontestable de la Ville-Vieille se trouve juste de l’autre côté de la place Saint-Epvre : reconstruit par le duc René II au tout début du XVIe siècle après la victoire sur Charles le Téméraire, l’ancien palais des ducs de Lorraine attire l’œil grâce à sa porterie à l’incroyable décor Renaissance mâtiné de gothique flamboyant.

3 - La rue des Écuries et le parc de la Pépinière

La rue des Écuries, Nancy La rue des Écuries a un cachet fou avec ses pavés moussus et ses passerelles donnant sur le parc de la Pépinière. Véritable poumon vert de Nancy, ce jardin public, aménagé par Stanislas pour élever de jeunes arbres, ofre au visiteur des pelouses val- lonnées, des allées de roses et même des singes et des paons.

Parc de la Pépinière - Nancy

4 - La piscine ronde de Nancy Thermal

La piscine ronde de Nancy Thermal Voilà un siècle que les Nancéiens n’en finissent plus de faire des ronds dans l’eau. On les comprend : la piscine ronde de Nancy Thermal est un lieu unique. Voyez ce bassin circulaire sous une grande coupole blanche, entouré d’une balustrade en grès flammé garnie de fontaines et de mosaïques d’époque. Les cabines donnent toutes sur ce rond bleu qui a servi au décor du film Il y a longtemps que je t’aime de Philippe Claudel. À vos maillots de bain !

Voir aussi la piscine Saint-Georges de Rennes.

5 - L'Art nouveau

L'ancienne graineterie Génin-Louis et la brasserie Excelsior - Nancy 1 - L’ancienne graineterie Génin-Louis est le seul bâtiment de Nancy dont la structure métallique est apparente, une technique fort récriée à son époque.
2 - Issue de la collaboration des architectes Weissenburger et Mienville,
de Daum, de Majorelle et de Gruber, la brasserie Excelsior a été bâtie pour promouvoir la brasserie de Vézelise

Avant la Grande Guerre, l’esprit des bois a soufflé sur Nancy. Sous la férule d’Émile Gallé et des membres de l’École de Nancy, les maisons se sont ornées de courbes végétales, les vases se sont pris pour des fleurs, et les bijoux, pour des insectes de cristal. Foyer de l’Art nouveau, la ville a conservé d’admirables vestiges de ce mouvement qui voyait « l’art dans tout » et voulait « l’art pour tous ».

La villa des Clématites à Nancy La villa Les Clématites, à deux pas du musée de l‘École de Nancy et de l’établissement thermal, était louée aux curistes.

Découvrez aussi notre tableau Pinterest

Abonnez-vous au tableau Nancy de Détours en France sur Pinterest.