Que faire à Cognac et ses alentours ?

Publié par Martine Carret  |  Mis à jour le

Baignés d'une douce lumière, des vignobles s'épanouissent à perte de vue le long des bords de la Charente. Au XVIIe siècle, des marchands hollandais eurent l'idée de brûler l'eau-de-vie '' brandewijn '' extraite de l'ugni-blanc, le cépage de la région. Ce "brandy" allait vite devenir célèbre dans le monde anglosaxon. Sur ces terroirs, déguster du cognac est un art-de-vivre que l'on découvre et que l'on savoure au fil des balades et visites de "Maisons" plus que bicentenaires.

Une AOC précise pour les crus de Cognac

Bénéficiant d'une AOC, Appellation d'Origine Contrôlée, le cognac ne peut être produit qu'en Charente-Maritime, en Charente et dans quelques communes des Deux-Sèvres et de la Dordogne, soit une superficie de 79 500 hectares.

Un peu d'histoire

C'est un géologue et paléontologue, Henri Coquand, qui inventa (1860) les noms des étages géologiques, coniacien, santonien et campanien. Ses travaux sont à l'origine de la définition en 1909 des six crus de Cognac : Grande Champagne, Petite Champagne, Borderies, Fins-Bois, Bons-Bois, Bois-Ordinaires '' Bois à terroirs '' en se basant sur la nature des sols.

Où se promener dans les environs de Cognac (Charente) ?

D'étonnants circuits dans les vignobles de Cognac

Délimitée au nord par le fleuve Charente et au sud-ouest par la Seugne, la zone qui s'étend de Barbezieux (Charente), à Archiac et Jonzac (Charente-Maritime) est composée de couches de calcaire moins épaisses. Le cognac qui y est produit est appelé Petite Champagne (15 200 ha). A Burie, Chérac, autour de la ville de Cognac, les vignobles des Borderies (4 000 ha), avec un sol plus humide, argileux, décalcifié, donnent des spiritueux aux arômes de violette.

Lire aussi

Les promenades en Grande Champagne (13 200 ha), à Segonzac notamment, valent le détour et promettent de superbes points de vue. Ces étonnants circuits paysagers se découvrent en flânant, au fil des petites départementales et nationales. Il est important de comprendre ces terroirs, si proches, mais aussi si différents géologiquement, pour mieux apprécier les subtilités des six différents crus.

Des vendages tardives dans le Cognaçais

Les vendanges se déroulent entre mi-septembre et mi-octobre. Le pressurage des grappes est effectué dans la foulée. Il est absolument interdit d'ajouter du sucre et des sulfites durant la période fermentaire. La distillation s'achève au plus tard le 31 mars de l'année qui suit la récolte.

Le Pineau des Charentes, qu'est-ce que c'est ?

A noter que certains producteurs mélangent du cognac avec du jus de vin frais provenant de la même propriété, ce qui donne naissance à un vin de liqueur, le Pineau des Charentes, lui aussi en AOC.

Comment faire du cognac ?

Le cognac, une eau-de-vie célèbre

Connu dans le monde entier, le cognac n'est pas n'importe quelle eau-de-vie. Elle présente la particularité d'être distillée deux fois dans un alambic en cuivre charentais. L'assemblage des différentes eaux-de-vie provenant des six crus est un art subtil qui assure au cognac sa délicatesse et ses arômes. Le vieillissement du cognac dans des tonneaux en bois de chêne est contrôlé par un organisme, le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC) qui appose des sceaux sur les tonneaux pour en certifier, des années plus tard, le vieillissement exact.

Le cognac, de l'eau-de-vie qui vieillit paisiblement

Sur les bouteilles, il ne peut y avoir que quatre mentions de vieillissement. Le nombre d'années de vieillissement en fût de chêne après le 1er avril de l'année qui suit celle de la vendange détermine la mention.

  1. Cognac VS (Very Special) : cognacs dont l'eau-de-vie la plus jeune a au moins deux ans.
  2. Cognac VSOP (Very Superior Old Pale) : cognacs dont l'eau-de-vie la plus jeune a au moins quatre ans.
  3. XO (Extra Old) : cognacs dont l'eau-de-vie la plus jeune a au moins dix ans.
  4. XXO (Extra Extra Old) : cognacs dont l'eau-de-vie la plus jeune a au moins quinze ans.

98% de la production de cognac est exportée dans 150 pays. La Chine est amatrice en majorité de XO, les Etats-Unis de VS consommé en cocktails.

La distillation du cognac, une expérience savoureuse

Quelle que soit l'époque de l'année, vous trouverez des visites intéressantes, que ce soit dans la campagne, pour observer les vendanges ou dans les distilleries, qui, de novembre à mars, imprègnent l'air de volutes parfumées, comme celle des Moisans, à Sireuil, en Charente, à 15 km du centre ville d'Angoulême en serpentant par les petites routes de campagne. Le parcours guidé explique notamment "la part des anges'', cette évaporation naturelle qui détrousse chaque année, chaque tonneau, par les douelles (pièces en bois du tonneau) ou la bonde, de 6% de son volume. En 2023, une visite inédite est proposée : embarquement au port de Sireuil, ce qui permet de savourer le charme de la Charente, dépose au ponton de la distillerie, visite, dégustation évidemment, puis retour en bateau.

Que voir, que faire au centre ville de Cognac ?

Cap au Moyen-Age avec la vieille ville de Cognac

Quels que soient les caprices de la météo, il y a toujours un intérêt à visiter la ville de Cognac, labellisée Ville d'art et d'histoire depuis le 6 janvier 2012. Il fait bon se perdre dans ses petites rues ou se promener simplement le long des bords de la Charente, pour admirer les deux tours à courtine (muraille), appelées Tours Saint Jacques ou Porte des Ponts, vestiges de l'enceinte fortifiée médiévale ou pousser les portes de l'ancestrale Maison Hennessy (1765), qui donne sur les quais.

Dessiné sur 7 hectares, le jardin public de Cognac offre une promenade agréable, au milieu des ''fabriques'' (construction ornementale) qui jalonnent le parcours : orangerie, pavillon gothique, rocailles et grotte, kiosque à musique. Les vestiges de l'ancien château royal de Cognac, propriété de la maison Baron Otard de la Grange, se visitent également. Riche également est le patrimoine architectural de la destination Cognac, notamment avec ces édifices à colombages. La plus célèbre d'entre elles est la Maison de la Lieutenance, rue Grande, axe principal de la ville au Moyen-Age, avec sa façade en pierres au rez-de-chaussée et ses deux étages en pans de bois et fine maçonnerie. On ne manque pas non plus l'église Saint-Léger et les vestiges XVIIe du couvent des Récollets.

Apprendre à faire un cocktail avec du cognac

En plein cœur de ville, au 1, place François 1er, le Bar Louise dépoussière les clichés. L'idée ? Montrer que la prestigieuse eau-de-vie peut se déguster plus facilement qu'on ne le croit. Et cet atelier de création de cocktails remplit parfaitement son rôle. On y apprend à pulvériser de l'absinthe sur les bords du verre, à ajouter de la glace pillée qui permet de ne pas réchauffer le verre, et à tourner la cuillère près du verre et jamais au milieu. Aux 4 cl de cognac, on ajoute deux gouttes de Peychaud's bitter, du sirop de sucre composé à 50% de sucre blanc et 50% d'eau. Et on termine en pliant un zeste d'orange le long du verre pour que les arômes s'expriment. 

Découvrir d'inédites saveurs au Bar Luciole

En bordure de Charente, sur une placette, ce bar déroule ses fauteuils dans un décor de type industriel, grandes verrières en alu noir et immenses murs de pierre, lieu qui accueillait autrefois carrosses et chevaux. Tenu par un Breton, Guillaume Le Dorner, ouvert en 2017, le Bar Luciole est un incontournable de la ville de Cognac. En terrasse l'été, toute l'année à l'intérieur, on y savoure un étonnant Butter Kir Royal, kir à base de champagne et de liqueur de cognac... au beurre ! Le Luciole, c'est aussi un salon où l'on déguste des cafés d'un torréfacteur local, Culture Café, avec un assortiment de pâtisseries. Sur réservation, le Bar Luciole propose aussi des ateliers à la demande, pour apprendre à fabriquer des cocktails.

Que faire à Cognac et sa région, quand il pleut, le week-end ou en famille ?

Aucune crainte à avoir, il y a toujours quelque chose à visiter à Cognac.  Dans le jardin de la ville, installé dans un très bel hôtel particulier datant de 1838, le Musée d'art et d'histoire rassemble des collections de peintures et de sculptures, d'arts décoratifs et d'archéologie. Les grandes maisons de cognac présentes sur la ville ont toutes instauré des parcours visiteurs pour comprendre les secrets de fabrication, de distillation et le savoir-faire que nécessite le vieillissement de cet alcool ambré : Hennessy, Rémy Martin, Camus, unique grande Maison familiale (5 générations) et indépendante, reconnue Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV). N'hésitez pas non plus à vous renseigner à l'Office de Tourisme. Cartes et idées de balades y sont disponibles.

Quel chais visiter pour une expérience inédite avec du vieux cognac ?

En poussant la porte discrète du 32 rue de Boston, nul ne s'attend à tomber sur la caverne d'Ali Baba, sur un autre monde, sur une autre époque. A l'étage, le bureau du maitre de chais, et ses multiples éprouvettes. Une salle avec des armoires d'apothicaire remplies d'étiquettes raconte l'histoire de cette maison fondée en 1905 par un Norvégien, Thomas Bache-Gabrielsen. L'atmosphère chaleureuse des locaux apportée par le bois prédominant, contribue à distiller une atmosphère spéciale à ce lieu hors du temps. Au rez-de-chaussée, le chais se visite lui aussi. La 4e génération Bache-Gabrielsen a créé une expérience inédite, baptisée Cellar Master Challenge (50€). Premier test, reconstituer une roue de 8 arômes (vanille, jasmin, poivre...) avec l'odorat comme seule boussole. Second test, tenter de reconstituer un assemblage de cognac réalisé avec trois crus par le maitre de chais. Là encore, le nez est l'unique élément qui permet de réussir à déterminer les pourcentages parfaits. Une expérience qui prouve à quel point le maitre de chais est un virtuose des sens et l'homme-clé d'une entreprise.

Où se promener autour de Cognac ?

Aux alentours de Cognac, à Jarnac (15km), la maison Delamain cultive sa discrétion et son raffinement en ne commercialisant que des cognacs XO. Cette Maison est l'un des coups de coeur de Détours en France. Depuis bientôt deux siècles, de génération en génération, les descendants Delamain cisèlent avec une infinie patience des cognacs prestigieux, en laissant les années faire leur œuvre ( XO et XXO). Une des plus belles surprises est la visite des chais dans une salle voûtée, qui ressemble à une crypte d'église gothique, salle dont l'histoire reste encore un mystère à ce jour. Le nez au-dessus de tonneaux dédiés à la visite, on hume les subtils parfums qui s'en évadent. Mention spéciale également à Rebecca Montgomery, guide passionnée, qui sait faire ressurgir de ces murs ancestraux, personnages et trésors du passé. La maison propose également un dîner qui associe mets/cognacs, le "Dîner Pairing After-Hours" qui se déroule dans le chai.

Quel chais visiter pour des activités insolites ?

Avec plus de deux hectares au cœur de la ville, l'hôtel de luxe, Chais Monnet & Spa impose sa monumentale présence, avec une architecture qui mêle agréablement modernité et respect de l'ancien (1838). Au spa, le soin signature "L'Arôme du Chai" est un hommage à la région : gommage des pieds au sel des Charentes et à l'huile de pépins de raisin, massage corps avec une huile “Perle de vigne” et soin visage (1h45).

La salle du restaurant Les Foudres, pourvu d'une étoile Michelin, a été créée dans l'ancien chai, véritable cathédrale de neuf mètres sous plafond. Subsistent encore trois authentiques "foudres" (tonneaux de 260 hectolitres chacun) tandis que d'autres en demi-lunes ont été spécifiquement créés pour la décoration. Surprenant, le lieu vaut autant le coup d'œil que le coup de fourchette. A découvrir aussi, l'animé Jazz Bar 1838, qui occupe l'ancienne tonnellerie.

Quelle Maison de cognac est la plus vieille de France ?

C'est en 1715 qu'est née la Maison Martell. Situé au coeur de la ville de Cognac, elle propose un parcours de visite superbe, notamment en soirée, à la découverte de chais dont les murs sont décorés de noir par un microscopique champignon (Torula cognasensis), qui se nourrit exclusivement... de vapeurs d'alcools. Sur de grands écrans, des personnages défilent, contant au fil des siècles, leur périple dans la vénérable maison.  A partir de début mai et juste fin septembre, prendre un verre sur le rooftop de cette vénérable institution de cognac est incontournable. La vue des vignobles, au-delà la ville de Cognac, y est spectaculaire.

Pour faire la fête

De nombreuses fêtes existent également pour célébrer l'amour de ce terroir si particulier: Blues Passions appelé aussi Fête du Cognac (juillet), Coup de Chauffe (septembre), Festival Polar (octobre).