Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Reportages, photos, bons plans: partez à la découverte des régions françaises avec notre newsletter !
Votre email pour recevoir vos newsletters :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

Pays de Savoie : la montagne évasion

Par Vincent Noyoux
source : Détours en France n°176, p. 12

Des panoramas à couper le souffle, une montagne belle été comme hiver et la garantie de balades dans des lieux encore préservés. Bienvenue en pays de Savoie.

dt176_mont_pourri_savoir_gl.jpg

Le hameau de "remue" du Monal face au mont Pourri

Pour entrer
 dans ce tableau paradisiaque, partez à pied de la station Sainte-Foy-Tarentaise, par un sentier forestier, pour rejoindre 
le hameau « de remue » du Monal. Ce site classé, situé au débouché du vallon du Clou et face au mont Pourri (3 779 mètres), regroupe des chalets datant des XVIIIe et XIXe siècles autour de la petite chapelle Saint-Clair.

dt176_vallee_chamonix_savoie_gl.jpg

Sous les nuages, la vallée de Chamonix
« Il était une fois, en bordure du ciel, un grand dôme de neige qui recouvrait les sommets et dominait la vallée. C’était le plus haut de tous ; avant même que les savants l’aient mesuré, on le savait : il était le premier à être habité par les rayons du soleil, et, le soir, c’est encore sur ses pentes qu’ils s’attardaient après avoir abandonné toutes les autres cimes. Un peu plus tard, la nuit venant, il soutenait le ciel, et parfois une étoile, lourde d’être seule, toujours suspendue, venait ses poser sur ses crêtes et veiller avec lui ; les neiges éternelles sont faites de poussières d’étoiles... » Ainsi Gaston Rebuffat, alpiniste et guide de haute montagne formé à la Compagnie des guides de Chamonix, décrivait ce massif du Mont-Blanc qui était son jardin dans La Montagne est mon domaine.

dt176_desert_plate_savoie_gl.jpg

Le desert de Platé, près du col de Monthieu.

Avec le massif du Mont-Blanc en toile de fond et près des Aiguilles Rouges,
 le désert de Platé, ici près du col de Monthieu, dominant la vallée de l’Arve
 à 2 000 mètres d’altitude, forme une étendue naturelle parmi les plus impressionnantes des Alpes occidentales. Ces roches calcaires sont nées 
au fond des océans et se sont élevées au moment de la formation du massif montagneux. Lorsque les glaces se sont retirées, il y a environ 10 000 ans,
le gaz carbonique contenu dans l’eau de pluie s’est ajouté à celui de la fonte des neiges, et a agressé, poli, dissous la roche calcaire. C’est ainsi que se sont formés les lapiaz, reliefs karstiques caractéristiques : ces crevasses rocheuses aux arêtes effilées et tranchantes sont les témoins en surface d’un réseau touffu et complexe de galeries souterraines.

dt176_montenvers_train_savoie_gl.jpg

Le train à crémaillère du Montenvers
Il fête cette année ses 105 ans et ne semble pas accuser le poids des ans. Avec ses wagons rouges équipés de banquettes en bois, le train à crémaillère du Montenvers exploité par la Compagnie du Mont-Blanc appartient au patrimoine chamoniard... même s’il faillit ne jamais être mis sur rails, les Chamoniards craignant de le voir endommager la nature. Aujourd’hui, après 20 minutes d’une grimpette à allure gentillette, le petit « scenic railway » entaille les épais rideaux de conifères bordant la voie métrique, caresse les flancs des Drus chers à Frison-Roche dans son Premier de cordée, avant de vous déposer au pied de la Mer de Glace (à 1 913 mètres), un mastodonte de 7 kilomètres de long, au dos large de 700 à 1 950 mètres, et dont la peau est épaisse de 200 à 400 mètres.

dt176_chat_rolle_savoie_gl.jpg

Le château de Rolle sur la rive Nord du lac Léman
Sur la rive nord du lac Léman, entre Genève et Lausanne, les pentes du Jura suisse se couvrent de vignes, tandis que les rives vaudoises sont jalonnées de villages coquets aux villas luxueuses. À Rolle, où court un long quai-promenade, se dresse une forteresse médiévale dont l’aura demeure mystérieuse. On suppose qu’elle fut élevée à la fin du XIIIe siècle par la Maison de Savoie quand ses comtes fondèrent la petite cité. La structure architecturale, au plan irrégulier, notamment sur la partie côté lac, continue de poser question aux historiens et archéologues. Les propriétaires se succédant, avec des fortunes très diverses,
 il devient au XIXe siècle un lieu aux usages les plus divers : école, prison et, en 1830, bibliothèque historique riche de 13 000 volumes (7 000 ouvrages du XVIIe siècle, incunables...). Remarquablement restauré, l’édifice abrite aujourd’hui des salles d’expositions.