Compostelle : les plus belles étapes du chemin de Tours

Par Hugues Dérouard
source : Détours en France Hors-série Compostelle

La via Turonensis tient son nom du sanctuaire de Saint-Martin de Tours, étape majeure pour les pélerins d'Europe du Nord. Le « Grand Chemin » se distingue par son terrain peu accidenté, donc praticable à vélo.

Paris : Départ tour Saint-Jacques

Tour Saint-Jacques à Paris

Venus du nord et du nord-est de l’Europe, les pèlerins se rassemblaient à Paris avant de gagner, par Orléans ou Chartres, le sanctuaire de saint Martin à Tours, ville qui donna son nom à la Via Turonensis. Borne zéro de ce chemin ? La tour Saint-Jacques, aujourd’hui au milieu d’un square du même nom, au cœur de la capitale.

Le saviez-vous ?

Le square de la Tour-Saint-Jacques fut le premier ouvert au public, en 1856. Lors de sa visite 
à Paris pour l'Exposition universelle de 1855, la reine Victoria fut menée sur le chantier par
le baron Haussmann, heureux de présenter à la souveraine le premier square parisien inspiré directement par les Anglais. Une stèle y est érigée à la mémoire de Gérard de Nerval (1808-1855), non loin de l’endroit où il a été retrouvé, pendu à une grille rue de la Vieille-Lanterne.

Tours, le souvenir de saint Martin

La basilique Saint-Martin à Tours

En 1802, l'ancienne basilique Saint-Martin est détruite. La nouvelle basilique a été consacrée en 1925.

De Paris jusqu'à... Tours : étape majeure pour les pèlerins d’Europe du nord, Tours donna son nom à la via Turonensis menant à Compostelle. Ils y affluaient par milliers pour honorer les reliques de saint Martin, deuxième évêque de Tours, avant d’entamer leur périple.

Suivre son itinéraire, marcher vers son but, lever les yeux. Contempler, retenir son souffle. Le marcheur est libre de s’arrêter pour s’émouvoir de ce qui l’entoure.

L'architecture romane à Tours

Composition de photos de Tours et des environs

Sous les voûtes. Les voûtes gothiques de la cathédrale Saint-Gatien de Tours (1), un chemin en Aquitaine (2) et la coupole de la basilique Saint-Martin de Tours (3).

L'église Saint-hilaire de Melle

Eglise Saint-Hilaire de Melle

Fait partie de la triade romaine de Melle. Ceinturée par 
les vallées de la Béronne et de son petit affluent, la cité des Deux-Sèvres,
à trente kilomètres de Niort, possède encore trois églises romanes fondées pour l’accueil
des pèlerins.
 Melle demeure aujourd’hui un haut lieu spirituel.

À Saintes, de Rome au roman

Sur le chemin de Saintonge, un pavage romain

Sur le chemin de Saintonges, un pavage romain.

Au bord de la Charente, Saintes, la capitale historique de la Saintonge, sous une apparence quelque peu austère, allie
 le charme quasi méridional de ses façades blanches aux souvenirs de
 son riche passé. Les pèlerins y vénèrent les reliques de saint Eutrope, apôtre des Santons, troisième évangélisateur de
 la Gaule et premier évêque de Saintes.

De Bordeaux à Dax : marcher dans la Grande Lande

Forêt landaise

Autrefois, traverser les Landes, insalubres, relevait de la mésaventure. Aujourd’hui, pour le pèlerin comme pour le randonneur, c’est une partie de plaisir. La plus grande forêt d’Europe offre un grand souffle vert.


Des kilomètres de forêt dans les Landes

Forêt landaise

Dans cette forêt des landes née de la volonté de Napoléon III de fonciariser une zone insalubre, le marcheur suit une piste bordée de pins. Attention à ne pas se laisser hypnotiser par la régularité verticale de ces millions de fûts, pour ne pas manquer un embranchement ! Plusieurs jours durant, vous ne quitterez quasiment pas les pistes forestières des Landes. Ennuyeux? Cela dépend de vous, car ces kilomètres de forêt sont propices à l’introspection.

Rayonnantes chapelles

Chapelle Sainte-Radegonde de Talmont

La chapelle Sainte-Radegonde de Talmont, sur l'estuaire de la Gironde que les pèlerins traversaient.

Les fresques à l'intérieur de la chapelle de Lugaut

Parmi les beautés romanes sur le chemin, les chapelles de Lugaut et de Talmont-sur-Gironde sont d’incroyables joyaux. Toutes deux s’offrent au regard et vous transportent, rien ne comptant plus
 que d’en scruter chaque infime détail pour ne jamais les oublier.

Fresques de la chapelle de Lugaut

Les fresques de la chapelle de Lugaut (Landes) datent de 1220-1230 et recouvrent tout l’intérieur de l’édifice. Ici, une Descente aux enfers.

Article sur le chemin de Tours : Via Turonensis - Chemin de Tours - Compostelle