Les paysages de garrigue autour du Pont du Gard

Par Emmanuelle Saporta

Découvrez l’histoire et toutes les richesses du paysage méditerranéen en empruntant le parcours en plein air « Mémoires de Garrigue », au pied du Pont du Gard.

Pont du Gard et paysage de garrigue

Le Pont du Gard est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 30 ans. Monument antique le plus visité de France avec 1,5 million de visiteurs, le Pont du Gard est l’un des principaux atouts culturels de la région Languedoc-Roussillon. Ce site majeur est labellisé Grand Site de France depuis 2004.

Mémoires de Garrigue, histoires d’un paysage méditerranéen : une exposition à ciel ouvert

Parcours dans la garrigue au Pont du Gard

Avec Mémoires de garrigue, offrez-vous un parcours muséographique en plein air à la découverte de l’histoire de l’agriculture méditerranéenne, du terroir local et des vestiges de l’aqueduc romain. Sur un espace de 15 ha sont reconstituées des parcelles agricoles restaurées que l’on peut découvrir en suivant une boucle de 1,4 km.

Murêt de pierres sèches

Imaginez le paysage tel qu’il a été façonné au fil des siècles avec ses murets de pierres sèches, ses capitelles (cabanes de pierres sèches), ses troupeaux de brebis.

Une capitelle, cabane de pierres sèches

Une capitelle sur le site.

Genêts

Empruntez un chemin bordé de pierres sèches à la découverte des plantes traditionnellement cultivées en Méditerranée : blé, olivier et vigne. Les plantes cultivées cohabitent avec les plantes sauvages, colorées et parfumées : cade, chèvrefeuille, cyste, genévrier, euphorbe, salsepareille, thym, garance, pistachiers, genêts scorpions… Ici, rien n’est figé. Le paysage évolue au fil des saisons et au gré des interventions de l’homme. Les paysans viennent labourer, tailler, vendanger, cueillir au fil des saisons.

Quelques chiffres : ont été replantés : 300 oliviers, 144 fruitiers, 70 chênes truffiers, 0,5 ha de vigne, des céréales.

Paysage de garrigue

La garrigue : vient de la racine « kar » ou « gar » qui signifie « rocher ». Une racine qui a donné le mot « garruc » en occitan, c’est à dire « l’arbre du rocher » qui désigne le chêne vert, arbre typique des terres arrides de garrigue.
La garrigue s’établit sur les massifs calcaires, en terrain sec et filtrant. C’est le stade intermédiaire entre la prairie sèche et la forêt. La végétation présente sur le site est adaptée à la sécheresse estivale typique du climat méditerranéen.
En pratique
Le site est ouvert toute l’année. Horaires variables selon les saisons.
Tél. + 33 4 66 37 50 99
www.pontdugard.fr
Le parcours Mémoires de garrigue
Durée du parcours : 1h30 à 2h.
Livret guide disponible pour la visite du site : 4€.
Visite libre ou accompagnée pour les groupes.