Mussy-sur-Seine, un des plus beaux villages de Champagne

Par Céline Fion
source : Hors Série - Les plus beaux villages de nos régions 2015, p. 40

Dans l’Aube, aux confins de la Champagne, Mussy-sur-Seine surprend par ses maisons de pierre d’influence bourguignonne et ses constructions médiévales à la fois authentiques et éloignées des canons traditionnels. Rien d’étonnant donc à voir Mussy figurer parmi les plus beaux villages de Champagne.

Panorama de Mussy-sur-Seine

La disposition des lieux, à proximité des forêts et coteaux viticoles, offrit aux maquisards de bonnes caches.

Un village de Champagne médiéval

Posée en bord de Seine, le village de Mussy-sur-Seine est appréciée tant par les pêcheurs souhaitant taquiner la truite que par les adeptes d’architecture médiévale.

L’architecture est très originale mais le canevas est typiquement médiéval. On a des rues assez sinueuses coupées au milieu par un canal central qui allait d’une boucle de la Seine à l’autre ainsi qu’une quantité de ruelles étroites, parfois couvertes.

Dirigés vers la Seine, les îlots forment un peigne. Ancienne place forte, la cité s’est développée grâce aux évêques de Langres qui avaient fait de Mussy-sur-Seine leur lieu de villégiature d’été. Des seize tours qui encerclaient la ville, peu sont aussi bien conservées que la tour du Boulevard qui se refait une beauté en attendant de futurs visiteurs. 

Mussy-sur-Seine: un grenier à sel

La collégiale en revanche est magnifiquement conservée. « Elle date de la fin du XIIIe siècle. C’est un jalon dans l’histoire du gothique. On trouve les souvenirs de l’architecture des XIIe et XIIIe avec les arcs en ogive mais aussi de très forts piliers d’où les chapiteaux sont absents, comme ça sera le cas dans l’architecture postérieure et jusqu’à la Renaissance », explique l’expert en patrimoine. Georges Lagoutte est fier de pouvoir régulièrement accueillir des historiens de divers pays, captivés par cet exceptionnel monument homogène, attraction phare de Mussy-sur-Seine.

La collégiale de Mussy-sur-Seine

La collégiale témoigne merveilleusement de ce passé tandis que les bois qui englobent la place forte se souviennent d’août 1944 et de l’assaut contre le maquis.

À l’intérieur, on peut apprécier une soixantaine de statues classées, parmi lesquelles un remarquable Christ en pitié, façonné dans le bois. Un peu plus loin en ville, l’ancien grenier à sel impressionne par ses dimensions tout comme l’étonnante glacière des évêques avec ses 10 mètres de profondeur et ses 7 mètres de diamètre.

Statue du Christ

Le Christ en pitié également dit "Christ aux liens" (1509) est l'une des pièces phares de la collégiale Saint-Pierre. Sculpté dans du chêne, il mesure 135 cm de haut pour 60 cm de large.

« On suppose qu’elle date de la fin du XVIIe, à l’époque, on en construisait un peu partout en France », explique Georges Lagoutte. « Elle est remarquable car elle est très bien conservée. Elle est énorme : Mussy-sur-Seine était un pays de vignobles, beaucoup plus que maintenant. Il y avait jusqu’ à 500-600 hectares de vignes. Aux XVIIe-XVIIIe, les évêques, seigneurs de Mussy, produisaient environ 90 000 litres de vin par an et en consommaient une bonne partie. Il leur fallait donc un “réfrigérateur” d’une importance particulière », s’amuse le féru d’histoire.

Grenier à sel

Voici le grenier à sel classé monument historique en 1984.

Aujourd’hui, les vignes ont partiellement disparu de Mussy-sur-Seine, principalement à cause des ravages du phylloxéra à la fin du XIXe siècle. Alors que dans le reste de la région, beaucoup de ceps ont été replantés, Mussy-sur-Seine a privilégié l’industrie. Des vignes demeurent et jouissent de l’AOC Champagne mais certaines parcelles pro- duisent aussi du vin de Bourgogne, à quelques pas de la Côte-d’Or

Un musée consacré à la résistance

Terre viticole, Mussy-sur-Seine se distingue également par ses vastes étendues boisées qui en firent le théâtre de temps forts de la Résistance. La région a accueilli l’un des plus importants maquis du pays. « C’est très isolé, pour aller dans les villages sur les collines, vous passez 10 ou 15 kilomètres de forêt. Il y avait un petit maquis qui s’est agrandi et agrandi et, au final, on était plus de mille », se souvient Georges Lagoutte, jeune homme au moment de la Seconde Guerre mondiale. 

Office de tourisme de Mussy-sur-Seine

Dans l'Aube, les maisons à colombage du 16ème siècle de Mussy-sur-Seine sont très bien conservées. Se dresse ici l'office de tourisme du village.

« Ça a donné lieu à des combats extrêmement sévères, ça canardait de tous les côtés, nous avons été trois jours en état de siège, il y a eu une centaine de morts chez les maquisards. » Un musée commémore ces morts et retrace l’histoire de la Résistance dans la région. Créé en 1971, il est actuellement en cours de rénovation et d’extension. La réouverture est prévue dans le courant de l’année. Des parcours sillonnent l’ancien maquis et les amateurs de marche peuvent également profiter de deux chemins de grande randonnée

Fromagerie de Mussy : délocalisation et traditions

Fromage de MussyEn sommeil durant près de quarante ans, la fromagerie de Mussy-sur-Seine a pu renaître en 1995.
Comme un écho à la tradition portée par les fermières du Chaourçois, qui se transmettait de femme en femme, c’est Stéphanie Callewaert qui dirige aujourd’hui l’entreprise. Installée à Chaource, la fromagerie (des visites sont organisées) est la seule de la zone AOC à perpétuer la tradition artisanale du chaource, plébiscité par les grands chefs pour sa pâte nacrée et onctueuse.

La boutique propose d’autres tentations telles que le Délice de Mussy ou le Mussy L’Évêque double crème. Nous nous devons de vous mettre en garde sur les effets secondaires du produit : la légende veut que le fromage de Mussy rende... amoureux.