Le Top 5 des plus beaux châteaux de Seine-et-Marne

Publié par Philippe Bourget  |  Mis à jour le

Au sud de Paris, les escapades patrimoniales sont nombreuses. Dans ce département de l'ouest francilien, cinq demeures historiques (ou pas !), sont à voir absolument.

Château de Fontainebleau, à la grâce des rois

François Ier, Henri II, Henri IV, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI, Napoléon… tous ces rois et empereur ont mis un point d'honneur à agrandir et embellir ce château de Seine-et-Marne, posé à l'orée de la célèbre forêt, proche du hameau de Barbizon. Il en découle une taille gigantesque (1 500 pièces !) et un foisonnement artistique inouï, les rois ayant sollicité les meilleurs peintres et décorateurs. A découvrir sans faute au château de Fontainebleau : les grands appartements et leur escalier en fer à cheval ; la salle de bal, sublime ; la Galerie François Ier ; l'Escalier du Roi ; le théâtre impérial… A l'extérieur, les cours d'honneur et les jardins (français, anglais) promettent aux visiteurs une belle demi-journée de découverte.

Château de Champs-sur-Marne, remise pour marquise…

D'une parfaite symétrie devant un magnifique parc à la française, ce château parmi les plus beaux d'Île de France – et les plus accessibles depuis Paris (RER A puis bus) –, livre sa remarquable architecture du XVIIIe s. datant de la fin du règne de Louis XIV. Si les pièces présentent l'apparat que l'on connait habituellement de ces résidences, elles se distinguent par l'introduction d'un confort nouveau, avec des espaces de rangement et de toilette dans les chambres et des pièces d'ailes pour loger les hôtes. Sans doute est-ce qui séduisit la Marquise de Pompadour, hôtesse des lieux en 1757. Si le parc est si harmonieux, c'est qu'il est l'œuvre de Claude Desgots, petit-neveu talentueux de Le Nôtre. Un parcours balisé permet aux visiteurs d'en jouir en toute liberté. Plus d'informations sur leur site.

Château de Vaux-le-Vicomte, l'avant Versailles

Voilà une autre grande œuvre du département de Seine-et-Marne ! Celle-ci est due à Nicolas Fouquet, surintendant des Finances de Mazarin. Connu pour son ambition démesurée, il fit bâtir ce château en appelant à ses côtés les meilleurs interprètes, Le Vau à l'architecture, Le Brun à la décoration, Le Nôtre aux jardins. Soit les mêmes qui interviendront plus tard à Versailles. Posé sur une plateforme cernée de douves, le château (visite aux chandelles le soir en saison) en impose avec ses hautes fenêtres et sa toiture d'ardoises restaurée. A l'intérieur, chambres, appartements, cabinets de travail et dôme (accessible) confirment la démesure du projet. La vue sur le parc, les dépendances et la forêt invitent à découvrir les extérieurs : des heures de plaisir entre miroirs d'eau, fontaines et grottes… Plus d'informations sur leur site.

Château de Blandy-les-Tours, édifice fort médiéval !

Château fort. Telle est sans conteste la nature de cet étonnant château d'Ile-de-France, véritable trésor patrimonial situé à l'ouest de la Seine-et-Marne, près de Melun. Edifié au Moyen Age (XIIe s.), il dresse ses tours rondes et ses murailles au dessus du village et de la campagne de la Brie, superbement restauré afin de pouvoir accueillir dignement les visiteurs. Pas de parc ici comme dans les autres demeures, mais un chemin de ronde et une exposition sur son histoire et les familles qui l'ont habité, depuis les seigneurs du château de Blandy jusqu'au maréchal de Villars. Oublié le temps où il était devenu une ferme, la prestance de son donjon, au sommet duquel on accède par 140 marches, prouve la renaissance du château de Blandy, incarnée par ses animations médiévales et sa réputation de château hanté !

Château de la Belle au Bois Dormant, propriété Disneyland !

L'Île de France et la Seine-et-Marne, c'est aussi le parc Disney. Si l'on peut trouver étonnant de voir le château entrer dans ce classement, il suffit de voir l'engouement des visiteurs autour du parc Disney pour comprendre qu'il a logiquement sa place. Quel enfant n'a pas rêvé devant ce château féérique, issu de l'imaginaire cartoon ? Certes, rien de médiéval ni d'historique dans ce choix. La construction baroque, couleur rose bonbon et à clochetons bleus, emprunte à la poésie et au merveilleux. Icône de Fantasyland, territoire dysnéen de contes et de légendes, le château rappelle à travers ses vitraux et ses décorations la fable de Charles Perrault. Au sous-sol, la Tanière du Dragon ajoute une touche fantasy, tandis que les remparts offrent un panorama inédit sur le parc.