Les lieux les plus hantés en France

Publié par Chloé Joudrier  |  Mis à jour le

Châteaux, grottes, maisons abandonnées ou forêts hantés. L'Hexagone regorge d'endroits au passé trouble, et aux supposés phénomènes terrifiants. Ces lieux privés ou publics, parfois classés monuments historiques, passionnent depuis toujours les  friands d'histoires paranormales. On vous emmène dans les 15 lieux les plus frissonnants de France. Avis aux amateurs !

Le château de Puymartin (Dordogne)

Dans la commune de Marquay en Dordogne se situe le somptueux château de Puymartin. On peut y visiter les appartements et les salles de réception et même participer à un escape game dans un décor digne d'un conte de fées. Enfin presque. Ce manoir du XVe siècle cache aussi une légende glaçante. Celle de Thérèse de Saint-Clar, une châtelaine du XVIe siècle. Elle y aurait été surprise en compagnie de son amant alors que son mari rentrait de la guerre. Ce dernier l'aurait alors condamnée à rester prisonnière dans une petite pièce située dans la tour nord. Elle y aurait rendu son dernier souffle 16 ans plus tard et son corps y serait emmuré. Certains prétendent avoir aperçu le fantôme de la châtelaine sous la forme d'une dame blanche. Elle apparaitrait le soir aux alentours de minuit…

Vous aimerez aussi

La forêt de Brocéliande (Ille-et-Vilaine, Morbihan)

Direction le pays de Merlin l'enchanteur, du Roi Arthur et des fées Morgane et Viviane. Entre Ille-et-Vilaine et Morbihan, la forêt de Brocéliande s'étend sur 7 000 hectares. C'est un incontournable des amoureux du paranormal et des rêveurs en tout genre. Tout semble y être habité ; sa végétation très variée, ses landes sèches et ses arbres centenaires. Elle abrite de somptueux lieux aux curieuses légendes qu'on ne peut éviter quand on y passe. La fontaine de Barenton, le tombeau de Merlin, la fontaine de jouvence, le chêne des Hindrés ou encore l'abbaye de Paimpont. Mieux vaut prévoir deux bonnes journées pour explorer cette forêt qui regorge de surprenantes découvertes !

Le château de Commarque (Dordogne)

Lieu stratégique de la Guerre de Cents-Ans, le château de Commarque en Nouvelle-Aquitaine cache une sombre histoire. Cet ancien château fort dont l'origine remonte au XIIe siècle aurait été le témoin d'un règlement de compte familial. L'ancien seigneur des lieux, le comte de Commarque, y aurait fait emprisonner et décapiter l'amant de sa fille. On raconte que le cheval du pauvre jeune homme errerait toujours à la recherche de son maître dans les ruines de cette fascinante forteresse. Certains visiteurs assurent même avoir entendu la monture du jeune amant appeler son cavalier. D'autres disent même l'avoir vu...

Le Gouffre de Padirac (Lot)

La formation de cette curiosité naturelle unique s'expliquerait par une raison surnaturelle… Nous voici dans le Lot au gouffre de Padirac, une cavité de 35 mètres de diamètre et de 103 mètres de profondeur dans laquelle coule une rivière souterraine qui parcourt un réseau de plus de 55 km. Il se raconte que Lucifer lui-même aurait creusé ce trou d'un coup de talon en proposant à Saint-Martin de franchir cet obstacle visiblement insurmontable. Grâce à sa mule, ce dernier y serait parvenu et Lucifer dut plonger au fond du gouffre sans avoir le droit d'en ressortir. Son esprit règnerait depuis toujours dans ce gouffre au nom évocateur de Padirac, à traduire par « pas du diable » en occitan.

Le château de Fougeret (Vienne)

Quand on parle lieux hantés en France, ce bâtiment féodal classé aux Monuments historiques se trouve parmi les plus cités. Le château de Fougeret, situé dans le sud de la Vienne, serait régulièrement le témoin de phénomènes paranormaux et terrifiants. Des déplacements d'objets, des voix, des bruits, des apparitions en tous genre... A leur arrivée en 2009, les propriétaires auraient trouvé un lieu rempli de corbeaux morts. En creusant, les châtelains actuels auraient appris un grand nombre d'histoires lugubres. Un huissier tué au XVIIe siècle d'un coup de hache dans le sternum, une nounou morte dans l'une des chambres qui attendrait que son mari revienne… Chaque chambre aurait son lot d'anecdotes frissonnantes. Et pour ceux qui en douteraient encore ou qui auraient simplement la curiosité de se confronter à ces manifestations, c'est possible. D'avril à novembre, il est possible de manger et dormir sur place.

La chapelle Notre-Dame de la Consolation (Paris)

A deux pas de la Seine, dans le huitième arrondissement, non loin des Champs-Élysées, se dresse une sublime chapelle. Elle fut inaugurée en 1900 pour rendre hommage aux dizaines de victimes qui ont péries le 4 mai 1897 dans l'incendie du Bazar de la Charité, à l'emplacement même où se dresse désormais ce lieu de culte. Certains visiteurs y auraient ressenti leur présence et entendu des bruits. D'autres attestent d'apparitions « paranormales ». A noter qu'elle peut être visiter en dehors des horaires de messe.

L'abbaye de Mortemer (Eure)

Autre lieu de culte, autre histoire paranormale. Cette fois, direction la Normandie aau cœur de l'immense forêt domaniale de Lyons, dans le Vexin normand. Plusieurs apparitions auraient été relatées par des visiteurs. A commencer par celle de quatre moines assassinés lors de la Révolution qui se baladeraient dans les caves de l'édifice pour y déguster un vin au goût de sang. Il se dit aussi que la petite-fille de Guillaume le Conquérant, Mathilde L'Emperesse, règnerait toujours sur les lieux. Pourtant enterrée à la cathédrale de Rouen, son fantôme roderait dans les allées. La légende dit que quiconque croise cette apparition aux gants noirs meurt dans l'année.

Les catacombes de Paris

Sous les rues de Paris se trouve le plus grand ossuaire souterrain au monde. Après 131 marches, nous voilà au cœur des Catacombes, à 20 mètres sous terre. Un lieu unique particulièrement empreint d'histoire avec ses plus de 6 millions de personnes enterrées dans ses quelques 300 km de galeries. En plus de ces quelques millions d'âmes, les souterrains de la capitale seraient également habités par le spectre sans lumière d'un homme vert qui veillerait sur ces ossements et porterait malheur à tous ceux qui le croisent. Un fantôme qui se contenterait de frôler les visiteurs et ne laisser pour seule preuve que des traces par terre… Encore un phénomène terrifiant !

Les jardins du Petit Trianon (Yvelines)

On ne soupçonne pas certains lieux de cacher des histoires intrigantes. Pendant l'été 1901, deux Anglaises auraient vécu durant une balade dans les jardins du Petit Trianon, une expérience paranormale. Elles racontent avoir croisé les fantômes des jardiniers du roi Louis XV, des hommes vêtus en vert. Elles évoquent aussi avoir vu une femme en train de dessiner qui serait le fantôme de Madame du Barry. En 1911, les deux femmes ont raconté leur histoire dans An adventure ou Les fantômes de Trianon en français. Les bâtiments et chemins qu'elles décrivent avoir traversé à l'époque n'existaient déjà plus depuis des années. Comme un bon dans le passé. Intriguant.

Le château de Blandy les Tours (Seine et Marne)

A 70km de Paris en Seine-et-Marne se trouve le château de Blandy-les-Tours, l'un des plus beaux châteaux de Seine-et-Marne. Son imposante forteresse serait régulièrement le témoin de faits paranormaux. Une dizaine d'âmes hanteraient les couloirs de la bâtisse. A l'image d'un seigneur ayant régné au Xe siècle qui terroriserait tous ceux qui pénètrent dans l'enceinte du bâtiment. Certains visiteurs prétendent également y avoir entendu les hurlements de Marie d'Harcourt, héritièreconvoitée par tous les grands chevaliers de la cour de Charles VII. Plutôt que d'être marié au terrible Erard de Montargis, elle a préféré se jeter du haut du donjon du château. La légende de l'arbre maudit ou les fameux spectres de la Toussaint auraient aussi apeuré plus d'un visiteur.

Le château de Bonaguil (Lot-et-Garonne)

Direction le Lot-et-Garonne au cœur du château de Bonaguil pour une nouvelle histoire étrange... Elle raconte que ce dernier serait visité chaque année au mois de novembre par le fantôme de Marguerite de Fumel, châtelaine de la seconde moitié du XVIIIe siècle décédée avant la Révolution française. Autres faits notables : la forteresse abrite d'étranges représentations sur certains de ses murs. A l'image d'un dessin de fantôme ou d'un graffiti en langue inconnue que l'on peut découvrir pendant la visite.

Les alignements de Carnac (Morbihan)

Impossible de parler de lieux hantés sans évoquer les alignements de Carnac dans le Morbihan. L'origine de ces menhirs reste encore largement discutée. Certains assurent qu'il s'agirait de soldats romains pétrifiés, d'autres que ce serait des monuments religieux ou encore l'œuvre des korrigans. On dit aussi que chacun d'entre eux abriterait un trésor caché. La légende raconte même que tous ceux qui auraient essayé de les chercher en seraient morts… Le mystère reste entier et c'est bien ce qui fait le charme de ce lieu unique au monde.

La maison du Fort Lapin (Nord)

Au bord du canal de la Colme dans la commune de Hoymille près de Dunkerque se trouve une vieille bâtisse abandonnée à l'histoire glaçante. On l'appelle la maison du Fort Lapin car elle fut construite sur les fondations d'un ancien fort. En mai 1940, la région a connu des inondations sans précédents. Une jeune fille y aurait perdu la vie, coincée dans la cave de la maison. La légende raconte qu'il y aurait encore de l'eau dans la cave. Depuis cet incident, cette dernière n'a jamais pu être rénové. Toutes les tentatives auraient échoué… Une première fois parce que l'un des ouvriers y aurait perdu la vie en plein travail et l'autre fois parce qu'une grue serait tombée en panne avant d'entamer les travaux. Cette bâtisse à l'allure de maison hantée se visite. Certains curieux assurent avoir entendu des bruits étranges et y avoir aperçu des silhouettes.

La grotte Baumo-Segro (Vaucluse)

Cette grotte située dans le très charmant petit village de Ménerbes dans le Lubéron serait le lieu de résidence de deux fantômes. Celui d'un criminel surnommé Pierre de la Vache et de son frère. Au XIXe siècle, le premier se serait réfugié dans cette grotte après avoir commis un crime. Trahit par son propre frère qui aurait dévoilé sa cachette, il se serait jeté dans le vide pour échapper à la police. Leurs âmes règneraient depuis dans ce gouffre et s'amuseraient à pousser les marcheurs du haut de la falaise à la nuit tombée.

Le château de Veauce (Allier)

Classé monument historique depuis 1985, le château de Veauce, situé dans l'Allier, abrite une histoire pour le moins intrigante… Cette forteresse féodale, construite vers l'an 808, est marquée depuis le XVIe siècle par une sombre anecdote. A l'époque, une belle et jeune domestique du nom de Lucie aurait été courtisée par le baron, Guy de Daillon. Parti à la guerre, sa femme, follement jalouse, en aurait profité pour enfermer Lucie dans la prison de la tour de l'Horloge. Elle y serait morte de faim, de froid et de peur. Depuis, elle reviendrait certaines nuits errer sur le chemin de ronde. Entre 1973 et 1998, le baron Tagori de la Tour qui l'habitait alors aurait régulièrement aperçu un spectre. En 1984, une équipe de France Inter venue visiter le château hanté accompagnée d'un médium certifie avoir aperçu la servante sur les hauteurs du château.