Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Reportages, photos, bons plans: partez à la découverte des régions françaises avec notre newsletter !
Votre email pour recevoir vos newsletters :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

10 balades nature express en France

Par Dominique Le Brun
source : Détours en France HS - 40 balades pour redécouvrir notre patrimoine

Aux quatre coins de France, des sites remarquables n'attendent que d'être contemplés. D'accès facile, près de centres urbains ou de lieux de villégiature fréquentés, des sentiers de randonnées plongent, en une demi-journée ou moins, au coeur d'une nature sauvage, souvent spectaculaire, source de dépaysement et d'apaisement. Voici notre (courte) sélection.

Île-de-France

La forêt de Rambouillet 

det_hemis_1696835_rambouillet.jpg

Forêt de Rambouillet

Depuis Montfort-l’Amaury. Un des plus séduisants villages d’Île-de-France donne accès à la plus belle forêt de l’Ouest parisien et l'une des plus belles forêts de France. Après avoir déambulé dans les galeries de l’ancien charnier du cimetière montfortois et admiré les vitraux de l’église Saint-Pierre (XVe-XVIIe siècles), on montera à la tour Anne-de- Bretagne, vestige du château fort qui domine le village, offrant une vue panoramique sur la forêt de Rambouillet. Suivant les balises du GR®1, on y entrera par les étangs de la Plaine et de la porte Baudet puis on rejoindra le carrefour du Comte-de-Toulouse. La route de l’étang Rompu est ponctuée d’arbres remarquables. C’est par celle des Sept-Chênes qu’on accède à la maison forestière du Chêne-Baudet au carrefour du même nom. Il faut continuer tout droit pour atteindre l’orée de la forêt. En longeant celle-ci sur la droite, on retrouve l’étang de la Plaine et le chemin du retour à Montfort-l’Amaury.

Carte : IGN 1/25 000, « Forêt de Rambouillet-PNR de la Haute Vallée de Chevreuse », 2215 OT. Durée : Boucle de 3 heures 30. Distance : 12 kilomètres. Point de départ : Place de l’Église, à Montfort-l’Amaury.

La tour Denecourt

det_HEMIS_3689323_tour_denecourt.jpg

La Tour Denecourt dans la forêt de Fontainebleau

Depuis Fontainebleau. Avant de visiter le château (l'un des plus beaux d'Île de France) et son parc, rien de tel qu'une marche en pleine forêt. Dès la sortie de la gare, le balisage conduit dans les bois, où l’on s’engage sur deux sentiers successifs (marquage rouge et jaune, puis bleu), aboutissant à la tour Denecourt. L’ouvrage porte le nom d’un sergent de l’armée napoléonienne, qui consacra sa vie à promouvoir la forêt de Fontainebleau. Depuis la tour, il faut suivre le balisage bleu du sentier Denecourt n°2, qui traverse la D116. Il conduit à l’esplanade de la Croix-de-Calvaire et son beau point de vue, d’où l'on descend vers Fontainebleau. Tourner à gauche dans la rue Aristide-Briand pour admirer le château. On revient ensuite à la gare, en traversant le parc.

Carte : IGN 1/25 000, « Forêt de Fontainebleau », 2417 OT. Durée : Boucle de 3 heures. Distance : 12 kilomètres. Point de départ : Gare SNCF de Fontainebleau.

Côte d'Azur

Le Cap Lardier

det_HEMIS_B50BM6_cap_lardier.jpg

Le Cap Lardier sur le sentier des douaniers entre Cavalaire et Saint-Tropez

Le Sentier des douaniers longe la presqu’île de Ramatuelle sur 34 kilomètres, entre Cavalaire et Saint-Tropez. Cette balade suit la côte depuis la baie de Cavalaire jusqu’au cap Lardier, en passant par deux plages peu fréquentées, car elles ne sont accessibles qu'aux seuls marcheurs. Le sentier escarpé passe de crique en crique entre, d’un côté, la pinède ombragée et le maquis odoriférant, et de l'autre, les eaux dont la teinte surnaturelle a donné son nom à la Côte d’Azur. En une grande demi-heure, on atteint la plage de Jovat. Quinze minutes plus tard, la plage des Brouis est comme un paradis terrestre. En marchant encore 45 minutes, on accède au cap Lardier, formidable promontoire séparant la baie de Cavalaire du golfe de Saint-Tropez.

Carte : IGN 1/25 000 « Saint-Tropez-Sainte-Maxime », 3545 OT. Durée : 3 heures pour l’aller-retour. Distance : 10 kilomètres. Point de départ : Plage de Gigaro, à La Croix-Valmer.

Les calanques de Sormiou et de Morgiou

det_BRPro2174_sormiou.jpg

Calanque de Sormiou

Entre les deux plus fameuses calanques de Marseille, un sentier conduit entre mer et ciel. Un peu en retrait du port de Morgiou, on retrouve les marques du GR®98, qui monte vers la crête en s’élevant au-dessus de la calanque. Une fois sur l’arête, il faut prendre, à gauche, le sentier qui domine la falaise de la Voile et descend jusqu’au cap Morgiou par la calanque de la Triperie : on passe alors à la verticale de la grotte Cosquer. L’entrée de la cavité, célèbre pour ses gravures datant du paléolithique, se trouve 36 mètres sous le niveau de la mer ! On récupère le sentier de la crête, offrant une vue superbe sur la calanque de Sormiou. Au moment où l’on commence à descendre, il faut guetter à droite le balisage rouge qui ramène à Morgiou. Seuls les courageux feront l’aller-retour jusqu’aux cabanons de Sormiou. Pour nous, ce sera une prochaine fois, très sûrement…

Carte : 1/25 000, « Marseille- Les Calanques », 3145 ET. Durée : Boucle de 3 à 4 heures. Distance : 10 kilomètres. Point de départ : Calanque de Morgiou.

Autour de l'abbaye du Mont de Cats

det_00706166_1_abbaye_du_mont_des_cats.jpg

Abbaye du Mont des Cats

Une dégustation de la fameuse bière trappiste Mont des Cats couronnera cette balade autour de l’abbaye. Après celui de Cassel culminant à 176 mètres, les Cats (164 mètres) est le deuxième sommet des monts des Flandres – en réalité, un ensemble de collines. Nulle fatigue à craindre sur cet itinéraire, dont le fléchage suit chemins et petites routes, passant par des chapelles dont le nom laisse rêveur. Ainsi Notre-Dame-de-Toutes-Les-Peurs, à Boeschepe, où une prière guérit de bien des maux… Chemin faisant, on apprécie la vue sur le mont Noir (152 mètres) et le village de Berthen. La dernière partie de la randonnée passe par l’abbaye Notre-Dame du mont des Cats (commune de Godewaersvelde). Jouxtant la boutique, l’église Sainte-Constance-Saint-Bernard mérite la visite.

Carte : IGN 1/25 000, « Bailleul-Steenvoorde », 2403 SB. Durée : boucle de 3 heures 30. Distance : 11 kilomètres. Point de départ : Parking au pied de l’antenne du mont des Cats, à Berthen.

Picardie

La Baie de Somme

det_00705707_marquenterre_baie_de_somme.jpg

Parc de Marquenterre dans la baie de Somme

L’immense baie de Somme est une halte prisée des oiseaux migrateurs qui trouvent refuge dans la réserve du Marquenterre. Il existe deux façons de l’aborder. De manière tranquille, en famille : suivre les chemins qui, au sein du parc ornithologique, vont d’un observatoire aménagé à un autre. Pour apprendre à identifier les espèces d’oiseaux (grèbes, oies, mouettes, canards…), c’est l’idéal. Plus physique : le « parcours des Crocs » fait le tour de la réserve par les bois de pins, les dunes (« crocs » en picard) et les plages. Cette balade requiert une bonne condition, dans la mesure où elle oblige, à plusieurs reprises, à marcher dans du sable meuble. Mais les paysages grandioses et les postes d’observation installés entre la pointe de Saint-Quentin et le fond de la baie (au niveau du parc ornithologique, donc) valent bien cet effort. 

Carte : IGN 1/25 000, « Baie de Somme-Le Crotoy-Fort-Mahon-Plage », 2106 ET. Durée : 5 heures 30. Distance : 16 kilomètres. Point de départ : Parking du parc ornithologique, au Marquenterre.

Sologne

Autour du château de Chambord

det_BR0811_337_chambord.jpg

Chambord et ses alentours

Chambord possède un immense domaine présentant tous les types de paysages solognots. Quand on entend Chambord, on pense d’abord au plus imposant des châteaux de la Loire. Mais il faut savoir aussi qu’autour de cette folie architecturale voulue par François Ier, s’étend un domaine de 5 440 hectares que sillonnent des sentiers pédestres et cyclables, sur une vingtaine de kilomètres. Ils permettent non seulement d’admirer toutes les faces de la construction, mais aussi de s’immerger dans la nature. L’itinéraire des « Étangs » conduit aux points d’eau de la Faisanderie et des Bonshommes. Celui du « Grand Fossé » approche les anciens marais, asséchés pour édifier le château. Quant à celui des « Vignes de l’Ormetrou », il fait découvrir les cépages historiques du val de Loire (romorantin, menu pineau).  

Carte : Plan « La Grande Promenade » fourni à l’accueil du château. Il est également téléchargeable sur le site : chambord.org – Durée : 2 heures. Distance : 8 kilomètres. Point de départ : Château de Chambord.

Lozère

La plus belle étape du sentier de Stevenson

det_HEMIS_M9M7KD_sentier_de_stevenson.jpg

Le mont Lozère sur le sentier de Stevenson

L’ascension du mont Lozère est la plus belle étape du Voyage avec un âne dans les Cévennes, un récit publié par Robert Louis Stevenson. Le GR®70, l'une des plus belles randonnées de France, reprend le tracé de la randonnée accomplie par l'Écossais en 1878, entre Le Monastier-sur-Gazeille (Haute-Loire) et Saint-Jean-du-Gard (Gard). Pour la beauté de ses paysages, cet itinéraire en 12 étapes (1 par jour) constitue un must pour tout randonneur. S’il fallait en situer le point d’orgue, ce serait sans aucun doute le franchissement du mont Lozère par le pic de Finiels (1 699 mètres). Depuis la station de ski, on suit la draille empruntée par le GR jusqu’à un col où, à droite, un sentier monte à ce point culminant du massif. Après le Finiels, il faut quitter le GR pour rester sur la crête et redescendre à la station, par la route dite des Chômeurs.

Carte : IGN 1/25 000, « Mont Lozère-Florac-Parc national des Cévennes », 2739 OT. Durée : 3 heures. Distance : 10 kilomètres. Point de départ : Station de ski, à Bleymard-Mont

Les gorges de la Jonte par le causse Méjean

det_HEMIS_0330108_0_gorges_jonte.jpg

Les gorges de la Jonte

Avec leurs rochers en forme de vases géants survolés par les vautours fauves, les gorges du Tarn, parmi les plus belles gorges de l'Héxagone, font dans la démesure. Rue Principale du village de Rozier, un écriteau indique le raidillon qui monte au rocher de Capluc. Celui-ci coupe les lacets de la route, au bout de laquelle on trouve le balisage du GR®6. Par la suite, c’est le sentier Jacques-Brunet qui aboutit à de fabuleux sites : le rocher de Francbouteille, le Vase de Sèvres et le Vase de Chine. Il faut poursuivre quelques centaines de mètres pour découvrir le bien-nommé balcon du Vertige, d’où l’on domine les gorges de la Jonte : un Grand Canyon à la française. Sans doute verra-t-on alors, de près, les impressionnants (mais inoffensifs) vautours fauves, dont l’envergure peut dépasser les 2,50 mètres.

Carte : IGN 1/25 000, « Millau-Gorges de la Dourbie-Causse Noir », 2641 OT. Durée : 4 heures. Distance : 10 kilomètres. Point de départ : Rue Principale, à Rozier.

Aveyron

Le viaduc de Millau et les causses du Larzac

det_HEMIS_F340FX_viaduc_millau.jpg

Le viaduc de Millau

Marche facile vers les solitudes des causses, cette balade offre des points de vue époustouflants sur le viaduc de Millau, l'un des plus beaux ponts de France. Établie à la confluence du Tarn et de la Dourbie, la ville de Millau est la porte du causse du Larzac, désert de rocaille et d’herbe rase. Sur la rive gauche du Tarn, le lieu-dit Les Combes Hautes (commune de Creissels) donne accès à un chemin qui monte droit vers le causse, à travers des bosquets. On longe ensuite le bord du plateau avec de belles vues sur Millau et, aux beaux jours, les vols de parapente. Le paysage devient ensuite vertigineux, au bord du cirque du Boundoulaou, puis grandiose, lorsque s’ouvrent les perspectives sur le spectaculaire viaduc. Étiré sur 2 460 mètres, il culmine à 343 mètres ! Le chemin s'arrête aux approches de l'A75, marquant l’endroit où l'on doit revenir sur ses pas.

Carte : IGN 1/25 000, « Millau-Sainte-Affrique-PNR des Grandes Causses », 2541 OT. Durée : 4 heures 30 pour l'aller-retour. Distance : 15 kilomètres. Point de départ : Lieu-dit Les Combes Hautes, à Creissels (sud-ouest de Millau).