Marseille : ses plus beaux parcs et espaces verts

Publié le par Claire Chickly

Chaque quartier de Marseille a son identité et son petit coin de verdure où venir se rafraichir. Voici nos jardins, parcs et espaces verts préférés pour échapper au soleil méditerranéen.

Le Parc Borely


Construit au XVIIIe siècle sur le modèle des bastides provençales, le château Borely accueille aujourd'hui le Musée des Arts Décoratifs. Son parc réunit un jardin à la française très soigné, un jardin à l'anglaise plus sauvage et une belle roseraie. Tout proche de la mer, sa situation permet de profiter à la fois de la fraicheur des grands arbres et de l'air du large. Ses larges pelouses en font un parc très prisé des familles, idéal pour un pique-nique, une démonstration de capoeira ou une partie de football. Nous recommandons également sa petite buvette au bord du lac.

Le Parc Valmer

C'est vraiment notre parc préféré. Moins facile d'accès que la plupart des espaces verts de Marseille, il permet de profiter d'un calme relatif dans un cadre digne des plus belles villas de la Côté d'Azur. Son nom vient de la contraction du nom de la villa « Vague à la Mer » en « Valmer ». Il évoque sa position idéale, sur les hauteurs de la Corniche Kennedy, dans le quartier d'Endoume, avec une vue imprenable sur les îles. Sa végétation exotique se mêle aux essences locales et offre un dépaysement total en pleine ville. Les mariées et leurs photographes ne s'y sont d'ailleurs pas trompés et on assiste en été à un défilé de robes blanches.

Le Jardin de la Magalone

Ce jardin à la française a été entièrement conçu pour mettre en valeur la bastide construite au XVIIe siècle par les frères Magalon, négociants et armateurs. Très peu fréquenté, c'est un havre de paix situé juste à côté de la « Maison du Fada », la Cité Radieuse du Corbusier. La bastide a été depuis transformée en Cité de la Musique par la ville de Marseille.

Le Parc Longchamp

Dans une ville où la sécheresse est un problème récurrent, l'eau fait figure de denrée rare et précieuse. Construire un jardin autour d'une fontaine monumentale représentait donc un luxe inouï, permis par l'arrivée des eaux de la Durance par le Canal de Marseille en 1849. Aujourd'hui, le Palais Longchamp abrite le Musée des Beaux-Arts de Marseille et son parc est toujours l'un des plus rafraichissants de la ville. L'été, des grappes d'élèves et d'étudiants viennent s'y détendre après les cours. Les visiteurs  peuvent choisir entre le jardin du plateau, taillé au cordeau, ou le jardin zoologique à l'anglaise. On y arrive par le métro Longchamp ou pour les plus courageux, au terme de l'ascension du Boulevard de la Libération. L'endroit rêvé pour buller entre deux balades.

Le Jardin du Pharo

Rendue prospère par la politique de Napoléon III, la ville de Marseille reconnaissante lui fait construire un somptueux palais en 1858. L'empereur tombe en disgrâce avant de n'avoir pu y mettre les pieds. C'est aujourd'hui l'un des plus beaux points de vue sur le Vieux-Port, la Joliette et le MuCEM. De nombreuses familles du quartier viennent y faire un tour avant ou après leur bain à la plage des Catalans. Un petit restaurant permet de se restaurer sur place, mais puisque les pelouses sont accessibles à tous, ce serait vraiment dommage de ne pas prévoir son pique-nique !

Le jardin de Corbières

Si vous n'arrivez pas à choisir entre le jardin et la plage, le jardin de Corbières donne accès aux deux. Créé dans l'anse de Corbières et abrité du Mistral, sa verdure exotique contraste avec la blancheur des falaises du massif du Rove. La grand viaduc qui surplombe le jardin est celui du train de la Côte Bleue, qui relie l'Estaque à Miramas et offre une superbe promenade sur le bord de mer. Situé tout au nord de la ville dans des quartiers peu touristiques, le jardin de Corbières offre une alternative agréable aux lieux habituellement fréquentés.

Le Parc de la Buzine

Le « Château de ma Mère » de Marcel Pagnol a réellement existé, et il se trouve dans le Parc de la Buzine. Planté de cèdres du Liban, de pins d'Alep et de Magnolias, il donne une aperçue d'une ville d'un autre temps, où marcher entre Aubagne et la Bastide Neuve était une petite aventure en soi. Aujourd'hui, l'autoroute y conduit et le château est devenu une Maison des Cinématographies de la Méditerranée. Allez-y de préférence le dimanche pour faire d'une pierre deux coups et goûter au brunch provençal du Château.

Le Jardin de la Colline Puget

Créé en 1801, c'est le plus vieux jardin de Marseille. Son emplacement, à flan de colline, en fait une étape incontournable dans l'ascension vers Notre-Dame-de-la-Garde, la Bonne Mère qui veille sur les marins et les pêcheurs marseillais. Pensé pour les familles, il réunit des jeux pour les enfants et un café pour leurs parents.

Le Parc du 26e centenaire

Dernier né des jardins marseillais, le parc du 26e centenaire célèbre les 2 600 ans de la Cité Phocéenne, dont la légende raconte qu'elle serait née de l'amour de la princesse celte Gyptis pour Protis, navigateur grec. 26 séquoias marquent les 26 siècles d'existence de la ville et quatre jardins thématiques (oriental, africain, asiatique et provençal) rendent hommage aux habitants de cette cité cosmopolite. Sur le parvis, l'Arbre de l'Espérance porte sur chacune de ses feuilles le nom d'un habitant et ceux qui y figurent n'en sont pas peu fiers !

La Campagne Pastré

La bastide provençale du XIXe a été léguée à la ville par la comtesse Lily Pastré, connue pour avoir protégé les artistes durant l'occupation. Jadis lieu de réunion de la haute société et des brillants esprits de la région, c'est aujourd'hui l'un des parcs préférés des familles et des coureurs du dimanche. Les amateurs d'équitation peuvent également profiter de son centre équestre, par lequel tous les Marseillais qui savent monter à cheval sont passés. On peut traverser le parc pour accéder aux plages de la Madrague de Montredon, notamment la Plage des Phocéens. Et si l'on continue,  en direction des Goudes, le parc des calanques de Marseille.