Top 5 des plus belles piscines naturelles de Corse

Publié par Claire Carisey  |  Mis à jour le

Du Nord au Sud, entre lacs et montagne, la Corse regorge de joyeux naturels dont font parties les piscines naturelles. Et s'il en existe plusieurs sur l'île de Beauté, cinq d'entre elles ont particulièrement retenues l'attention de la rédaction. 3, 2, 1... c'est parti pour le grand plongeon en eaux turquoise.

En Haute-Corse : la vallée du Fango, classée réserve de biosphère 

Direction le Nord-Ouest de l'île de Beauté pour découvrir la vallée du Fango et ses piscines naturelles. Cette zone, classée "réserve de biosphère" par l'Unesco en 1977, et son fleuve éponyme ont obtenu le label "Site Rivière Sauvage”. Plusieurs espèces endémiques et emblématiques de Corse peuvent s'y observer comme le pin Laricio, le chêne vert ou encore l'aigle royal. Outre le plaisir de se baigner dans des vasques de granit rose, arrosée d'une eau réputée  chaude, l'endroit offre aussi plusieurs départs de randonnées comme celle de la chapelle Notre-Dame de la Serra, avec vue sur la baie de Calvi.

Les piscines naturelles de Cavu, proches de Porto-Vecchio 

Les trois piscines naturelles de la vallée de Cavu se trouvent à seulement trente minutes en voiture de Porto-Vecchio, sur la commune de Zonza.  On doit la couleur turquoise de l'eau qui les arrose à leurs vasques en roche de granit blanchi, creusées au fil du temps. Le maquis environnant ne fait que renforcer la beauté des lieux, d'ailleurs très prisés en été. Assez facile d'accès, ce site est recommandé pour les familles. Et pour ceux qui ne supportent guère la foule, quelques minutes de marche suffisent à trouver un petit coin tranquille.

Comment se rendre aux piscines naturelles de Cavu depuis Porto-Vecchio ?

Pour y accéder, il faut rejoindre le village de Sainte-Lucie-de-Porto-Vecchio, sur la route territoriale T10 qui va de Porto-Vecchio vers Solenzara. Ensuite, prendre la D168A en direction de Tagliu Rossu esur 4 kilomètres environ. Au bout, se trouvera le restaurant Les 3 piscines, près duquel figure des indications d'accès pour rejoindre le chemin des piscines naturelles de Cavu.

Entre lacs et montagnes :  les piscines naturelles de la Restonica

Si vous faites escale à Corte, profitez-en pour explorer l'une des vallées les plus appréciées de Corse : la Restonica. Une vallée de 7 lacs dont celui de Melo, à 1 700 mètres d'altitude, où la rivière La Restonica prend d'ailleurs sa source. Plus en contrebas, de nombreuses vasques cristallines, reliées entre elles par de petites cascades, invitent au rafraîchissement. Mieux vaut être prévenu, l'eau y est plutôt fraîche, seulement une douzaine de degrés. "Et si l'hiver a été relativement froid, la baignade commencera rarement avant juin voire juillet" précise Dominique Siadelli, directrice de l'Office de tourisme du Centre Corse. Ceci dit, savoir que ces eaux y sont d'une excellente qualité pourrait en convaincre plus d'un à sauter le pas. Pour ce qui est des accès au site, "sur les six premiers kilomètres de la vallée, il est assez facile de se garer à proximité ; il y a aussi un service de navette en été".

Le canyon de Polischellu, aux pieds du massif des aiguilles de Bavella 

Les piscines naturelles de Polischellu sont l'option détente, par excellence, après une randonnée dans le massif de Bavella. Toutefois, si cet endroit, réputé pour ses eaux couleur vert émeraude et ses plongeoirs naturels creusés à même la roche, font rêver ; mieux vaut ne pas s'y aventurer à la légère. "Les sentiers sont peu sécurisés, il est préférable de se faire accompagner par un guide qui connaît bien le massif et qui, en outre, pourra sensibiliser sur les bons gestes environnementaux", recommande Camille Estais, de l'Office de tourisme Intercommunal de l'Alta Rocca – Côte des Nacres. À savoir : plusieurs espèces endémiques habitent ce territoire et l'usage de la crème solaire avant la baignade est à éviter.

Au Sud-Est de l'île : le canyon de Purcaraccia et ses cascades

Si les photos d'instagrameurs présentent un cadre paradisiaque, le canyon de Purcaraccia n'en demeure pas moins un site à fréquenter avec précaution. Son accès comporte certains passages techniques et abrupts qui requièrent un certain sens de l'orientation (peu de signalisations) et un minimum d'équipement : chaussures de randonnée et eau en suffisance. Venons-en à la beauté des lieux : une succession de piscines reliées entre elles par des toboggans naturels et des cascades, parfois de plus de 40 mètres de haut. Sachez qu'à cet endroit, la baignade y est plutôt fraîche, avec une  eau qui dépasse rarement les 15 degrés.

Accès aux piscines naturelles : que dit la réglementation ?

Si les piscines naturelles de Corse sont libres d'accès au public, il est toutefois recommandé de bien s'informer avant de s'y rendre. Les offices de tourisme sont des interlocuteurs à priviligier pour s'informer d'éventuelles réglementations en vigueur. "Cet été, un arrêté préfectoral avait par exemple, été pris pour restreindre l'accès au canyon de la Purcaraccia, jugé trop dangereux", explique Camille Estais. Et si des quotas d'accès sont en pourparlers sur d'autres sites comme dans la vallée de la Restonica, rien n'a encore être décidé pour l'été prochain. Qui plus est, si les piscines naturelles se trouvent dans un parc naturel régional ou dans une réserve de biosphère, il est primordial de respecter les lieux, en évitant par exemple de se baigner avec de la crème solaire. Pour des questions de sécurité, il est également souhaitable de se faire accompagner par un guide professionnel et de s'équiper correctement : sandales antidérapantes pour éviter de glisser sur les rochers lisses, lunettes de soleil, casquette, trousse de premier secours et pique-nique ; sans oublier de ramener ses déchets.

Où trouver d'autres piscines naturelles en France ?

L'Hexagone regorge de trésors naturels. Selon les régions, vous trouverez divers endroits de baignade comme par exemple les Gorges de la Siagne (Côte d'Azur), le plan d'eau de Combloux (Haute Savoie) ou encore le Pont d'Arc à Vallon-Pont-d'Arc. Du coté des Dom-Tom, l'offre ne manque pas non plus avec en Guadeloupe, le Saut d'Acomat ou bien encore à la Réunion, la piscine maritime de Manapany-Les-Bains.