Que faire à Limoges : 10 activités incontournables

Publié le par Marine Guiffray

Désignée « ville créative de l'UNESCO » en 2017, Limoges brille depuis des siècles par sa maîtrise des arts du feu. Voici le parcours à suivre pour ne rien manquer de cette ville riche d'histoire, capitale du Limousin.

Admirer la gare de Limoges-Bénédictins

A votre descente du train, prenez le temps d'observer la coupole, le haut campanile et les vitraux de ce bâtiment Art déco inauguré en 1929. Considérée comme l'une des plus belles au monde, la gare de Limoges-Bénédictins est classée Monument historique en France depuis 1975 et est devenue l'emblème de Limoges. Sa particularité ? Son toit impressionnant dont le cuivre a verdi avec le temps.

Découvrir la porcelaine de Limoges au musée Adrien Dubouché

Impossible de visiter Limoges sans se familiariser avec la porcelaine qui fait sa renommée ! Situé au cœur du centre-ville, le Musée national Adrien Dubouché vous présente l'histoire de la céramique depuis l'Antiquité à travers pas moins de 5 000 pièces exposées. Associé au Musée national de Céramique et à la Manufacture nationale de Sèvres depuis 2012 - formant ainsi « La Cité de la Céramique - Sèvres et Limoges » -, il œuvre à la promotion dans le monde d'un savoir-faire d'exception et augmente régulièrement sa collection permanente d'expositions temporaires.

Méditer dans la cathédrale Saint-Etienne

Remontez les bords de Vienne pour pénétrer dans l'imposante cathédrale Saint-Etienne. Cet édifice, dont la construction a duré six siècles, du 13e au 19e, domine le quartier de la Cité de sa superbe allure gothique. Profitez d'une pause méditative dans sa nef majestueuse pour admirer les peintures médiévales qui ornent les voûtes et les sculptures Renaissance du jubé cinq fois centenaire.

Se promener dans les jardins de l'Evêché

Offrez-vous une balade revigorante dans les allées fleuries du jardin de l'Evêché, surplombant la Vienne. Créé en 1956, il fut progressivement agrandi pour contenir à présent plus de 3 000 plantes, présentées aux promeneurs sous trois angles différents : historique, pratique - plantes médicinales, aromatiques, colorantes…- et écologique. Le parc est accessible gratuitement toute l'année de 8h à 21h.

Visiter le musée des Beaux-Arts

Après votre visite des jardins, faites un tour au musée des Beaux-Arts, plus couramment appelé « musée de l'Evêché », qu'abrite l'ancien palais épiscopal. Vous trouverez forcément votre bonheur parmi ses quatre collections d'œuvres : l'une consacrée à l'émail du Limousin, une autre à l'histoire de Limoges, la collection Beaux-Arts composée de peintures, de sculptures et de dessins et enfin celle des antiquités égyptiennes.

Flâner dans le quartier de la Boucherie

La Frairie des petits ventres doit son nom à une recette d'estomacs d'agneaux farcis avec des pieds d'agneaux.

Avec ses nombreux immeubles à colombages, la rue de la Boucherie est l'un des endroits les plus touristiques de la ville. Chaque troisième vendredi d'octobre depuis plus de 40 ans, la frairie des petits ventres y accueille les amoureux de viande et de gastronomie le temps d'une journée. Si vous avez manqué l'évènement, pas de panique ! Le quartier est rempli de trésors, dont le premier est sans doute la chapelle Saint-Aurélien, saint patron des bouchers ; un monument classé datant du 15e siècle. Place de la Motte, les halles du 19e siècle méritent aussi le détour. On peut y faire son marché du mardi au samedi entre 7h et 14h30.

Fouler les pavés de la cour du Temple

Voyagez dans le temps en vous asseyant à l'une des terrasses de café de la cour du Temple. Cachée entre la rue du Consulat et celle du Temple, cette cour pavée est bordée d'immeubles à colombages, de galeries ouvertes à arcades et d'un large escalier Renaissance. L'été, elle est un refuge ombragé pour échapper à la chaleur de la ville. Ne passez pas à côté sans vous y arrêter !

Comprendre la cuisson de la porcelaine au Four des Casseaux

Pour découvrir les secrets de cuisson de la porcelaine, rendez-vous au Musée des Casseaux, à quelques minutes à pied de la gare. Classé Monument historique, le site industriel construit au début du 20e siècle abrite un des derniers fours encore debout dans la région : un four rond dit « à flamme renversée » qui assurait autrefois la première, puis la deuxième cuisson des pièces de porcelaine - jusqu'à 15 000 en même temps -, chacune durant environ 40 heures sans compter l'enfournage, la mise en chauffe et le refroidissement ! Le musée vous ouvre ses portes toute l'année pour des visites libres ou guidées et organise des expositions temporaires sur l'artisanat limougeaud plusieurs fois par an.

Traverser les ponts médiévaux Saint-Etienne et Saint-Martial

Le pont Saint-Etienne est aujourd'hui entièrement piéton.

Cela fait plus de huit siècles que les ponts Saint-Etienne et Saint-Martial se regardent, couchés sur la Vienne. L'un a été bâti au début du 13e siècle, l'autre reconstruit à la même époque sur des fondations romaines, et tous deux sont classés à l'inventaire français des Monuments historiques depuis l'aube du 19e siècle.

Se détendre dans le parc Victor-Thuillat

Si vous cherchez une idée d'activité en famille, le parc Victor-Thuillat, situé au nord de la ville, est parfait. Grand de 3,5 hectares, il dispose d'un espace de jeux pour les petits et d'un boulodrome. Les centaines d'espèces botaniques qui s'y épanouissent et sa charmante rivière anglaise en font un lieu ombragé agréable lorsqu'arrive l'été.

Sujets associés