Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Reportages, photos, bons plans: partez à la découverte des régions françaises avec notre newsletter !
Votre email pour recevoir vos newsletters :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

Le Puy du Fou : dans les coulisses du spectacle

Par Philippe Bourget
source : Détours en France N°206

Au cœur du bocage vendéen, dans une région rurale que rien ne prédisposait à recevoir un tel projet, le parc de loisirs au thème historique fait l’événement depuis plus de quarante ans. Un succès artistique rendu possible par une grande maîtrise logistique.

vikings-puy-du-fou-det_Vendee519.jpg

Parc du Puy du Fou, spectacle des vikings (Vendée)
Spectacle Les Vikings.

Le parc est né de la volonté de raconter le combat vendéen contre les révolu­tionnaires pour défendre la liberté de culte et, par là, la royauté. Situé sur la commune des Épesses, le lieu-dit Le Puy du Fou a été choisi par Philippe de Villiers, à la fin des années 1970, pour y livrer sa part de vérité sur l’Histoire de la Vendée. Depuis, le site accueille un parc d’attractions gigantesque, numéro 2 en France, derrière Disneyland Paris, si populaire et fédérateur que beaucoup oublient les fondements de sa création.

Des shows au cordeau

puy-du-fou-vikings-det_Vendee532.jpg

Parc du Puy du Fou, spectacle des Vikings (Vendée)
Spectacle Les Vikings.

Le Puy du Fou côté in, c’est d’abord une vraie magie scénique, servie par des technologies et un savoir­-faire de haut vol. Indispensables, par exemple, pour faire émerger d’un lac un drakkar et ses occupants, pendant le spectacle Les Vikings. Pour ramener au bercail les volatiles qui taquinent le public à la fin du Bal des oiseaux fantômes, éblouissant ballet aérien de rapaces qui fondent sur les gradins depuis... une montgolfière. Ou pour assurer un show au cordeau à chaque séance du Signe du triomphe, dans une arène de 6 000 places où s’enchaînent attaques de fauves, course de chars et cascades spectaculaires. Le tout, sous les vivats des spectateurs transportés à l’ère gallo-romaine. 

Une débauche d'effets spéciaux  

puy-du-fou-cinescenie-det_Vendee574.jpg

Parc du Puy du Fou, spectacle nocturne Cinéscénie (Vendée)
Spectacle nocturne Cinéscénie.

Le parc ne se cantonne plus à l’Histoire de la Vendée. Le thème risquerait de tourner en rond. Le Dernier Panache évoque, certes, l’insurrection de l’officier Charrette contre la Terreur révolutionnaire, entre 1793 et 1796. La Cinéscénie, elle, conte le destin d’une famille vendéenne mais il est inclus dans une fiction qui court depuis le Moyen Âge jusqu’à la Deuxième Guerre mondiale. Certains s’agacent des scénarios, à l’écriture parfois simpliste (qui oppose des «bons» à des « méchants ») mais la débauche d’effets spéciaux fait l’unanimité. La Cinéscénie, qui nécessite 2 000 acteurs bénévoles et fait montre de prouesses techniques inédites, en est le meilleur exemple. Pour mieux comprendre la réussite du parc, il faut donc passer côté off, et visiter les coulisses. L’organisation et les chiffres peuvent donner le vertige. Ainsi, à la cavalerie, près de 200 chevaux sont soignés et entraînés toute l’année. Une vingtaine de palefreniers en prennent soin et un ostéopathe équin s’occupe de leur forme. « Cela demande deux à quatre années de préparation avant qu’ils puissent aller sur scène », indique Monique, dresseuse. La carrière des chevaux s’arrête après dix années de shows. Les bêtes sont alors mises à l’herbe et coulent de vieux jours heureux.

La Cinéscénie, la clef du succès

La Cinéscénie est le plus grand spectacle de nuit au monde : 2 000 acteurs se partagent une scène de 23 hectares. Le destin des membres de la famille Maupillier, du Moyen Âge à nos jours, sert de trame pour évoquer l’Histoire de la Vendée. C’est le succès populaire rencontré par ce spectacle dès la première représentation, en 1978, qui a permis de pérenniser l’aventure du Puy du Fou et de lui donner l’ampleur qu’elle connaît aujourd’hui.

500 rapaces, 50 000 costumes 

puy-du-fou-bal-oiseaux-fantomes-det_Vendee538.jpg

Parc du Puy du Fou, Le Bal des Oiseaux Fantômes (Vendée)
Spectacle Le Bal des Oiseaux Fantômes.

La fauconnerie du Puy serait la plus grande d’Europe : au total, elle compte 500 rapaces de 80 espèces différentes. C’est un endroit à part, un peu mystérieux... À l’image des dresseurs qui tissent des liens si particuliers avec leurs volatiles. En cage ou en liberté, chouettes, vautours, condors, milans... attendent, imperturbables, pas du tout intimidés par la présence humaine. « Le parc enregistre 80 naissances par an. Nous élevons les rapaces et participons à des programmes de réintroduction dans les Andes, au Népal ou en Europe », précise Sabine Tommy-Martin, salariée du parc... Le passage à la costumerie renvoie beaucoup de théâtres à leurs petites affaires. 50 000 vêtements y sont soigneusement entretenus par une armée de couturières, toujours très occupées à l’avant-saison avec les nouvelles tenues. Et lors de chaque représentation, une costumière est là pour parer aux urgences.

180 employés à l'année

puy-du-fou-secret-de-la-lance-det_Vendee552.jpg

Parc du Puy du Fou, spectacle Le Secret de la Lance (Vendée)
Spectacle Le Secret de la Lance.

La découverte backstage du Puy du Fou, c’est aussi l’équipe cynophile et ses neuf loups, les plateaux techniques, les jardins thématiques (5 500 espèces de plantes), l’école de cascadeurs, l’académie Junior et ses 600 élèves formés aux métiers artistiques et techniques... Le parc, établissement privé, emploie 180 personnes à l’année, dix fois plus en saison. Il réalise plus de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires et générerait 277 millions d’euros en retombées économiques sur la région. Selon la direction, il est à 100 % auto-financé grâce aux entrées, aux événements professionnels (séminaires...) et à l’ingénierie, Le Puy du Fou exportant son savoir-faire à l’étranger. Les bénévoles de la Cinéscénie ont-ils toujours la foi ou veulent-ils eux aussi leur part du gâteau ? Certains deviennent salariés. Mais la liste d’attente pour participer au spectacle autour duquel a grandi Le Puy du Fou est longue comme le bras. « C’est une fierté », nous dit-on au parc...

Découvrez aussi notre sélection des plus belles photos de Vendée