Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Reportages, photos, bons plans: partez à la découverte des régions françaises avec notre newsletter !
Votre email pour recevoir vos newsletters :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

Le Puy-en-Velay : le musée Camino

Par Sophie Bogrow
source : Détours en France n°174, p. 81

dt174_le_puy-en-velay_camino_lo.jpg

Camino

Les maisons édifiées sur le mont Anis sont bâties sur trois ou quatre étages de caves. Ainsi l’hôtel de Saint-Vidal, dit de la Manécanterie, où ont été ouverts au printemps 2013 un accueillant café donnant sur le jardin clos, et un « musée » étrange car sans objets. Pour illustrer l’expérience sensorielle et spirituelle du chemin, l’architecte Jean-François Panthéon a imaginé là une scénographie qui tient plutôt de l’installation artistique, faite de documents vidéo ou audio, d’un mobilier simple et sculptural, de jeux de lumières. Le résultat est étonnamment émouvant. À noter qu’une souscription est ouverte pour l’aménagement du troisième et plus bas niveau.