Les plus beaux lacs des Vosges

Publié par Clio Bayle  |  Mis à jour le

Comme autant de joyaux d'un bleu sombre, les Vosges enserrent au creux de leurs forêts de sapins une myriade de lacs d'origine glaciaire. Plus ou moins grands et profonds, il exercent immanquablement sur les visiteurs un grand pouvoir de fascination. Cinq d'entre eux ont tout particulièrement retenu notre attention.

Le lac du Forlet, dit aussi "lac des Truites"

Situé à 1 066 mètres d'altitude au cœur d'un cirque glaciaire aux pentes abruptes, le lac du Forlet, également appelé lac des Truites, estle plus haut lac des Vosges. Sa double appellation serait le résultat d'une confusion entre son nom d'origine :  Foehrlé (issu de Föhre, le pin en allemand) et Forellen, qui signifie les truites. Le quiproquo est d'autant plus légitime que le lac servait autrefois de vivier de truites aux abbés de Murbach. Depuis la moitié du XIXe siècle, un barrage y est accolé pour aider au débit de la rivière Fecht en été.

Lire aussi :

En altitude : le lac Blanc 

Quelle vision que le bleu profond de ce lac enchâssé au milieu du vert des sapins du massif des Vosges... Alors pourquoi ce nom ? Le lac Blanc tient son sobriquet de la couleur du sable qui tapisse ses profondeurs. Il est dominé par le « château Hans», rocher dont la forme évoque une forteresse. La légende raconte que dans le château qui surplombait jadis le rocher vivait un seigneur particulièrement cruel. Une statue de la Vierge, perchée sur le rocher Hans, domine le lac. L'un des plus extraordinaires paysages lacustres des montagnes françaises.

Le lac de Gerardmer : "perle des Vosges"

116 hectares, jusqu'à 40 mètres de profondeur, 20 millions de m3... Le plus grand lac des Vosges a des allures de petite mer intérieure. Le sentier qui en fait le tour offre une balade de près d'une heure et demie. Mais attention, cela ne justifie en rien que l'on se trompe dans la prononciation de son nom. La perle des Vosges, épicentre de la vallée des lacs, se prononce en phonétique : "Gérardmé", et non "Gérardmère". À bon entendeur...

À proximité : le lac de Longemer

À seulement 5 minutes en voiture de Gérardmer, le lac de Longemer dit aussi "Miroir aux 1000 reflets", mérite le détour pour son côté plus sauvage. Baignade possible mais non surveillée. 

Le lac des Corbeaux près de La Bresse 

Ne vous fiez ni à son nom, ni à son surnom, le lac des Corbeaux, parfois désigné sous le sobriquet "d'Œil noir", est l'un des lacs les plus accueillants des Vosges. Facilement accessible, soit en voiture, soit à pied depuis le centre de La Bresse, ce miroir d'eau aux teintes changeantes est un véritable joyau enserré dans un riche écrin de sapins. La meilleure manière d'en apprécier toute la beauté est de monter l'admirer depuis le belvédère de la roche du lac, perché 200 mètres au-dessus. Tout bonnement époustouflant !

Le lac de Lispach, d'origine glaciaire 

Situé dans la vallée glaciaire de Chajoux, le lac de Lispach a cela d'extraordinaire qu'il est entouré d'un radeau de tourbe flottante. Cet ecosystème sensible accueille une faune et une flore d'une richesse remarquable, dont une espèce protégée de plante insectivore (la droséra). Un sentier balisé de 3 km, enrichi de nombreux panneaux explicatifs,  permet de faire le tour du lac et de s'approcher au plus près de ses eaux poissoneuses. Attention toutefois à ne pas marcher sur les zones de tourbière, qui peuvent s'avérer dangereuses.

Où se baigner dans les Vosges ? 

Au-delà des lacs naturels et artificiels, le département 88 regorge de rivières (avec ou sans cascade ) pour se rafraîchir en été. Autres points de baignade privilégiés en été : la base de loisirs du lac de la Moselle à Saulxures-sur-Moselotte. Sans oublier non plus, ses nombreux centres dédiés au thermalisme comme Vittel ou encore Contrex, ouverts au grand public.