Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Reportages, photos, bons plans: partez à la découverte des régions françaises avec notre newsletter !
Votre email pour recevoir vos newsletters :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

Clermont-Ferrand : la cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption

Par Sophie Bogrow et Dominique Roger
source : Détours en France n°174, p. 34

dt174_clermont_cat_assomption_2_lo.jpg

Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption

Depuis les toits de la cathédrale, on peut voir au loin, le puy de Dôme.

La cathédrale gothique, dont l’architecture s’inspire des sanctuaires majeurs de l’Île-de-France, cache un intérieur riche : maître-autel en cuivre doré, fresques des chapelles de l’abside, horloge à jacquemarts et surtout, un ensemble de vitraux (du XIIe au XXe siècle) aux tons rouges et bleus, sans oublier les deux rosaces inondant de lumière rouge ou violine le transept. Hissez-vous d’une cinquantaine de mètres au-dessus de la ville en escaladant les marches de la tour de la Bayette, panorama imprenable garanti !

dt174_clermont_cat_assomption_lo.jpg

Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption

Vue panoramique sur la ville depuis la colline de Montjuzet, avec au premier plan, la cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption, érigée au XIIIe siècle, tel un gros bijou noir avec ses murs de lave.

Pas moins
 de trois équipes architecturales ont veillé sur
 la construction de la cathédrale, depuis le
 XIIIe siècle, la dernière en date étant menée par Viollet-le-Duc au XIXe siècle. L’édifice n’a peut- être pas encore fini de dévoiler tous ses secrets...

dt174_clermont_gargouille_lo.jpg

Gargouille de la cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption
La cathédrale aux mystères
Miraculeux.
Voilà qu’au printemps dernier Notre-Dame-de-l’Assomption, la sombre cathédrale qu’on croyait connaître sur le bout des doigts, a révélé un secret insoupçonné : une baie intérieure dissimulée sous l’enduit du transept nord, à un mètre soixante-quinze du sol... L’ouverture en plein cintre, qui donne sur une ancienne chapelle, est munie d’une forte grille forgée, et encadrée d’une voussure délicatement sculptée de rinceaux de figuier et dorée à la feuille. « Les spécialistes », s’enthousiasme Jérôme Auger, conservateur de l’édifice, « pensent qu’elle aurait pu servir à exposer le trésor. » Si cela se confirme − et après une restauration soignée − celui-ci pourrait y reprendre place...