Inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire
Reportages, photos, bons plans: partez à la découverte des régions françaises avec notre newsletter !
Votre email pour recevoir vos newsletters :
Les informations vous concernant sont destinées à l'envoi des newsletters afin de vous fournir ses services, des informations personnalisées et des conseils pratiques. Elles sont conservées pendant une durée de trois ans à compter du dernier contact. Ces informations pourront faire l’objet d’une prise de décision automatisée visant à évaluer vos préférences ou centres d’intérêts personnels. Conformément à la loi française « Informatique et Libertés » n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement Européen 2016/679, vous pouvez demander à accéder aux informations qui vous concernent, pour les faire rectifier, modifier, ou supprimer, pour vous opposer à leur traitement par mail à dpo@uni-medias.com ou par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris, ou pour demander leur portabilité, en écrivant par courrier à l'adresse suivante : Uni-médias, à l'attention du DPO, 22 rue Letellier - 75015 - Paris ou par mail à dpo@uni-medias.com. Vous pouvez également définir les conditions d'utilisation, de conservation et de communication de vos données à caractère personnel en cas de décès. Pour toute demande relative à vos données personnelles, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données à l’adresse mail suivante : dpo@uni-medias.com, ou introduire une réclamation auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés.

Ault, deux étages sur la mer

Par Ignace Manca
source : Hors Série - Les plus beaux villages de nos régions 2015, p.90

Entre Le Tréport et la baie de Somme, les falaises de craie blanche d’Ault, typiques de cette partie de la Manche, offre un superbe point de vue sur la mer. Victime de violentes tempêtes aux XVIIIe siècle, le bourg situé au bord de l’eau a dû se développer en haut des falaises. Vers le nord, la côte s’abaisse, on découvre alors des prairies et des marais, véritable réserve ornithologique.

det_IMG_2825_ault_vue_aerienne.jpg

Due aérienne d'Ault

Après l’église, le phare de haute mer d’Ault est l’un des marqueurs de la cité. Planté juste au nord du village sur la colline d’Onival, il s’élève à 106 mètres au-dessus du niveau de la mer, bénéficiant de la hauteur que lui procurent les 80 mètres de falaise de craie. On y découvre une vue superbe sur les Bas-Champs de Cayeux-sur-Mer, une zone plus ou moins marécageuse – le Hâble-d’Ault – un espace naturel protégé où les espèces d’oiseaux abondent.

det_IMG_2833_ault_baie_de_somme.jpg

Le hable de Ault

Envie de nature et de faune sauvage : découvrez aussi le parc de Marquenterre

Les colères de la mer

La tour du phare en céramique blanche, surmontée d’une lanterne rouge, marque le point culminant du bourg. C’est le plus puissant de la région et son faisceau porte jusqu’à la baie de Somme au nord et jusqu’au Tréport au sud. Il rappelle aux habitants que les tempêtes avaient détruit le village d’Ault en 1770, obligeant ses habitants à s’installer en haut de la falaise. Une falaise qui recule en moyenne de 30 centimètres par an et qui aurait perdu 70 mètres au XXe siècle.

det_IMG_1500_ault.jpg

Village d'Ault

Des travaux ont été entrepris par la commune afin de bâtir le premier « balcon sur la mer » en béton. C’est aujourd’hui l’occasion de s’y promener et de s’y arrêter un temps pour profiter du magnifique point de vue. Inversez la perspective et descendez ensuite, à basse mer, au pied des falaises que la mer vient lécher à marée haute. On fera toutefois attention à ne pas les serrer de trop près à cause des menaces d’éboulements. L’impression y est fantastique, surtout lorsque la craie est éclairée par le soleil de l’après-midi. Remontant vers le nord, le rivage s’affaisse et laisse la place à une plage qui s’étend à perte de vue. 

det_IMG_149ault_falaises.jpg

Falaises dans la brume près de Ault

De somptueuses villages belle époque

det_IMG_1528_ault_hable.jpg

Le village d'Ault vu depuis le hable

Durant le Second Empire, des amateurs de stations balnéaires commencent à fréquenter Ault. Deux établissements de bains s’ouvrent : un dans le bourg d’Ault et un autre sur la page d’Onival. Plus de 120 villas cossues sont construites entre 1883 et 1900. On rencontre ici ou là celles qui restent, bâties pour la plupart avec ces briques rouges de la région et arborant, pour certaines, des jolies céramiques multicolores ainsi que des plaques portant le nom de baptême de la maison. Alors que la villa Verveine a pu créer la polémique avec ses fresques peintes sur la façade par la propriétaire et artiste contemporaine Caroline Dahyot, la villa des Moulinets étonne par des dimensions imposantes. Elle offre l’une des curiosités de la ville : la porte Charles-Bréhamet. Construite par un banquier amiénois, la demeure abrite un long escalier voûté de briques permettant au propriétaire des lieux d’accéder plus facilement au centre du bourg.

La grille en fer forgé est surmontée d’une tourelle ronde. Un « circuit des villas & céramiques », emblème de l’art balnéaire de la Belle Époque, d’une durée d’une heure et demie, est proposé par l’office de tourisme. Parmi ces villas, on trouve le moulin de pierre, le seul des cinq moulins que comptait la commune à être encore debout (les autres étaient en bois). Flanqué d’un corps d’habitation et dépouillé de ses ailes, il a longtemps conservé une des caractéristiques du toit : tourner en fonction de la direction du vent. Il est ensuite devenu un lieu de rencontres sous l’influence du peintre Firmin Girard, qui affectionnait particulièrement Ault. Restauré et entretenu par ses propriétaires successifs, c’est aujourd’hui une résidence privée dotée d’une grosse tour ventrue.  

Tags