Le classement 2020 des villes vertes en France

Publié le par Marine Guiffray

Parcs, jardins publics, arbres d'alignement, initiatives pour préserver la biodiversité, pistes cyclables... En matière d'écologie, certaines villes sortent du lot. Tous les trois ans depuis 2014, l'Observatoire des villes vertes établit son palmarès des 10 communes les plus engagées en faveur de l'environnement parmi les 50 plus peuplées de France. Découvrez le classement 2020 ! 

Quelles sont les villes les plus écologiques ?

10 – Brest : une ville pleine de jardins

Le jardin des Explorateurs, créé en 2002, recense des espèces botaniques importées des quatre coins du monde.

Avoir les pieds dans l'eau n'empêche pas de virer au vert ! La preuve : en 2020, Brest fait son entrée dans le classement. Avec une note de 64,5/100, elle est promue 10e ville la plus verte de France. Une distinction qu'elle doit notamment à ses nombreux jardins publics : le jardin de Kerraros, le parc d'Eole, le jardin des Explorateurs…

9 – Nancy : une référence en aménagement urbain

Jardin du musée de l'école de Nancy.

Un constat cette année : les meilleurs élèves se situent dans la moitié nord du pays. Deuxième plus grande ville de Lorraine, Nancy se voit ainsi attribuer une note de 65/100 par l'Observatoire. Ce dernier salue notamment les efforts de la métropole pour aménager davantage de pistes cyclables, planter des arbres d'alignement et entretenir ses nombreux espaces verts. On citera seulement le parc de la Pépinière, les rives de la Meurthe en pleine mutation ou encore le plateau de Haye.

8 – Caen : ville en pleine transition écologique

65,5/100. C'est la note que l'Observatoire des villes vertes a donnée à la ville normande, qui chute de trois places au classement depuis 2017. Il faut dire que les résultats sont serrés et qu'au pied du podium, les communes se talonnent. Caen conserve toutefois son titre de deuxième ville de France à avoir la densité d'espaces verts publics la plus importante (après Angers). Le grand chantier qui fait mouche : l'aménagement du nouveau quartier des rives de l'Orne placé sous le signe du végétal.

7 – Rennes : chaque fois plus verte

Le parc du Thabor.

De 6e ville la plus verte de France en 2017, Rennes passe désormais 7e. Rien d'alarmant pour le fief d'Ille-et-Vilaine, qui offre une belle qualité de vie à ses habitants. D'après la start-up Kermap – rennaise, certes – qui a collaboré avec l'Observatoire des villes vertes pour cette étude, elle est en effet plus arborée que la moyenne nationale, avec 37 m2 par habitant.

6 – Poitiers et ses jardins durables

Grâce à ses initiatives récentes pour développer des promenades plantées et aménager les berges du Clain, Poitiers glane la note de 69,5/100. 6e du classement général, elle atteint la 3e place quand il s'agit de densité d'espaces verts. Le plus célèbre parc du centre-ville ? Celui de la Roseraie, créé en 1978, et qui s'étend sur 3,7 hectares.

5 – La biodiversité au coeur de Lyon

Élue capitale française de la biodiversité en 2019, Lyon creuse l'écart avec ses concurrentes en obtenant une note de 73,5/100. Plus que les autres, en effet, la métropole s'engage en faveur de la protection de sa faune et de sa flore. Elle demeure toutefois moins arborée que la moyenne nationale selon Kermap, avec 16% de patrimoine arboré contre 22% à Marseille et 20% à Paris.

4 – Amiens : une ville attractive tournée vers demain

Avec une note de 75/100, Amiens fait un bond dans le classement : 10e du palmarès 2017, elle se place cette année au 4e rang des villes les plus vertes de France. Ses points forts ? La promotion de ses espaces verts auprès de ses habitants et un budget important alloué à leur entretien et développement.

3 – Metz : des projets pour l'avenir

Sur la 3e marche du podium, nous retrouvons donc le Grand Est. Capitale de la Lorraine, Metz se distingue en incluant fortement les citoyens dans ses politiques « vertes », à travers diverses manifestations culturelles : « L'Art dans les jardins », « Jard'in Metz », « Constellations de Metz »... L'Observatoire rappelle en outre qu'elle fut la première à proposer un budget participatif « éco-citoyen » dédié aux espaces verts. Elle obtient la note de 78/100.

2 – Nantes : une ville verte par nature

La grande gagnante de ce palmarès 2020 est la région Pays de la Loire, dont les deux plus grandes villes caracolent en tête. Nantes, avec une note de 83,5/100, coche presque toutes les cases : promotion de son patrimoine, protection de sa biodiversité et une part significative de son budget allouée aux chantiers de végétalisation de la ville ; plus de 41 millions d'euros par an, selon l'Observatoire.

1 – Angers, ville pleine d'idées futures

Port fluvial sur la Maine.

En 2020, Angers conserve sa place de n°1. En plus d'investir de manière significative dans ses espaces verts – 98 euros par habitant en moyenne –, elle s'attache à limiter leur arrosage automatique et l'utilisation de pesticides dans leur entretien. Des initiatives qui s'inscrivent dans un projet de « Smart city » à long terme, engagé sur 12 ans.

Pour en savoir plus :

Qu'est-ce qu'une ville éco-responsable ?

La ville éco-responsable ou verte, répond aux enjeux d'aujourd'hui et de demain. Ses actions et reflexions prennent en compte plusieurs dommaines allant de la culture à la politique.

Curitiba : ville la plus verte du Brésil 

Surnommée “the greenest city”, Curitiba ; capitale de l'État du Paraná dans le sud-est du Brésil ; fait partie des 10 villes les plus écologiques au monde. L'éducation à l'environnement tout comme ses plus de 50 potagers collectifs lui ont permis cette rénommée. 

2050 : comment sera la ville de demain ?

Des immeubles construits sans béton ; recouverts de panneaux solaires, d'arbres et de potagers ; implantés dans des villes où l'on se déplacerait sans émettre de CO2 ? Telle pourrait être la vision de la ville durable de demain. Des ouvrages spécialisés comme celui du paléontologue Yannick Monget, Hopes ; publié aux édition chez Symbiom Editions ; permettent d'approndir le sujet.

 

Sujets associés