Que faire à Caen, 10 activités incontournables

Par Aurélie Tiercin

Caen, capitale du Calvados, est une ville riche d’une histoire qui a su traverser les siècles, de Guillaume le Conquérant au Débarquement des alliés sur les plages de Normandie lors de la Seconde Guerre Mondiale. Entre le Mémorial, son centre-ville dynamique, ses espaces verts, sa gastronomie, sa culture, ses musées ou bien encore sa proximité avec la mer, la ville se découvre sous de multiples facettes. Offrez-vous Caen le temps d’une petite escapade citadine !

Le Mémorial, sur les pas du Débarquement

Le 6 juin 1944, le destin de Caen bascule avec le débarquement des alliés et une grande partie de la ville disparait sous les bombes. Suite à une reconstruction qui lui offre aujourd’hui son rayonnement d’antan, la ville s’engage également dans l’édification du Mémorial, l’un des plus gros espaces dédiés à la Seconde Guerre Mondiale. Ce musée est un incontournable de l’Histoire du XX° siècle qui œuvre pour la paix à travers les nombreuses collections et expositions présentes. Plus d’infos : www.memorial-caen.fr

Rencontrer l’Histoire sur les pas de Guillaume le Conquérant au Château Ducal

Bâti par Guillaume le Conquérant au XIe siècle, le château de Caen est l’une des plus vastes enceintes médiévales d’Europe, fort symbole du pouvoir ducal puis royal qui s’est établi dans la ville au fil des siècles. Derrière les hauts murs de cette forteresse se cachent les vestiges d’une histoire chargée, que l’on retrouve aujourd’hui dans le Musée de Normandie ou à travers les fouilles qui continuent d’animer le cœur du château et de révéler les secrets passés. Infos : musee-de-normandie.caen.fr

L’Abbaye aux Hommes et l’Abbaye aux Dames, les royaux tombeaux

Victime des invasions normandes dès le Xe siècle, la ville de Caen connut un nouvel essor sous le pouvoir de Guillaume le Conquérant, qui fit alors de la cité l’une des plus puissantes de Normandie. De ce règne, naissent deux édifices à la gloire du Roi et de son épouse Mathilde : l’Abbaye aux Hommes et l’Abbaye aux Dames qui accueillent respectivement les dépouilles du souverain et de la reine. Ils abritent aujourd’hui l’Hôtel de Ville et le Conseil Régional, et font partie des joyaux caennais à ne pas rater.

Se mettre au vert avec les nombreux espaces naturels

Caen compte près de 500 hectares d’espaces verts repartis dans toute la ville. Des jardins, des squares mais aussi de grands espaces tels que le Jardin des Plantes ou la Prairie, site protégé en plein cœur de la ville ou encore la Colline aux Oiseaux, cette ancienne décharge publique réhabilitée en parc paysager, permettent aux caennais de se détendre ou de pratiquer un sport dans des petits coins de nature nichés en pleine ville.

S’offrir une escapade culturelle dans les nombreux musées d’art contemporain

Avec un passé aussi riche, il est logique que Caen possède de nombreux musées mais c’est avant tout l’art qui est mis à l’honneur. Outre le Musée des Beaux-Arts, la ville possède L’Artothèque, un espace entièrement dédié à l’art contemporain des années 50 à aujourd’hui, ainsi que le FRAC (Fonds Régional d’Art Contemporain) et depuis le centre-ville s’est enrichi de la Galerie des Sens, une galerie-atelier dédiée à la création, aux artistes, véritable lieu d’échange avec la mise en place d’ateliers pour les grands et les petits.

Partir à la recherche des 100 clochers de la ville

Comme d’autres consœurs françaises, la ville de Caen est nommée la ville aux 100 clochers en raison de son grand nombre d’édifices religieux. La commune compte aujourd’hui une dizaine de bâtiments religieux à travers toute la ville, dont l’église Saint-Pierre-de-Caen et sa tour qui domine la ville au pied du château et qui présente un style mêlé de gothique et de renaissance.

Découvrir la ville de façon insolite

Aller à la rencontre d’une ville, c’est parfois sortir des sentiers battus. La ville de Caen propose des circuits thématiques pour découvrir la ville de manière insolite comme avec des balades musicales ou audio, des promenades théâtrales ou bien encore des parcours pour les enfants. Mais la capitale calvadosienne cache en son sein de jolies balades qui méritent un détour, comme ces cimetières dormants dans lesquels la nature reprend ses droits ou encore ces maisons suédoises, cadeau de ce pays à une ville meurtrie par la guerre. Infos : www.caen-tourisme.fr

Parcourir la ville et ses alentours en vélo

Les passionnés de cyclisme ne peuvent que se régaler dans cette ville qui lui fait la part belle. De nombreuses visites thématiques sont organisées afin de découvrir les différents aspects de Caen grâce aux pistes cyclables qui jalonnent le centre. Pour les plus amateurs d’air marin, l’itinéraire de la Vélo Francette les conduira directement à Ouistreham en suivant le canal sur les rives de l’Orne, dont les berges portent encore de nombreux vestiges du débarquement. Les plus courageux se dirigeront, quant à eux, plus au sud vers la Suisse Normande, pour un parcours plus vallonné.

Naviguer sur le canal de Caen à la mer

Bien que distante de la mer d’une quinzaine de kilomètres, Caen dispose d’un port de plaisance, le bassin Saint-Pierre en centre-ville, qui possède 160 anneaux et qui fêtera ses 160 ans en 2017, auquel on accède par le canal de Caen à la mer. Cet espace s’ouvre de plus en plus aux activités nautiques telles que le canoë-kayak ou le stand-up paddle qui permettent de découvrir la ville et ses environs en quelques coups de pagaies. Plus d’infos : www.herouvillecaencanoekayak.com

Faire une pause gastronomique dans le quartier médiéval du Vaugueux

Venir à Caen c’est aussi venir découvrir sa gastronomie. Outre ses fameuses tripes à la mode de Caen, la ville réserve bien d’autres surprises culinaires. Pas moins de 4 restaurants étoilés sont installés dans la capitale calvadosienne qui devient au mois de novembre la reine de la gastronomie, en mettant en lumière les produits phares de la région. Pour se restaurer, rien de mieux que la rue de Vaugueux, cette rue aux façades à pans de bois regorge de restaurants et de bars. 

Tags