Compostelle : des Faux à Aumont-Aubrac

Par Hughes Derouard
source : Hors-série Compostelle

Entre Margeride et Aubrac, sur les vastes territoires de la Lozère, le pèlerin a déjà parcouru une petite centaine de kilomètres. Continuons à suivre ses pas sur la via Podiensis. 

Paysage de l'Aubrac


Les paysages de l'Aubrac.

C’est une étape de transition assez courte qui nous attend aujourd’hui, entre les plateaux de la Margeride et ceux d’Aubrac. Du hameau des Faux, nous redescendons en une petite heure sur le village de Saint-Alban-de-Limagnole. Le passage des pèlerins anime ce bourg du fond de la vallée de la Limagnole,à la rudesse granitique, pas toujours jovial, surtout hors saison. Nous visitons sa petite église romane rouge, plusieurs fois remaniée. Le clocher-mur, à trois baies et trois cloches, est surmonté d’un autre clocheton. Nous suivons ici un fragment de l’antique via Agrippa (voie romaine de Lyon à Toulouse) pour arriver jusqu’à Aumont-Aubrac, après avoir fait une pause aux Estrets, une ancienne commanderie des hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Enfin, nous arrivons en milieu d’après-midi. Un peu fatigués, il faut le reconnaître. Il s’agit de reprendre des forces cette nuit pour affronter la journée de demain qui s’annonce difficile.