Les 10 routes les plus spectaculaires de France

Par Béatrice Savouret
, Clio Bayle et Delphine Dinard
Publié le 17/07/2015

La France, avec ses paysages divers et ses hauts reliefs, recèle de nombreuses routes extraordinaires. Parfois époustouflants, les points de vue qu'elles offrent  méritent à eux seuls le détour !  Voici notre top 10 !

1 - Le Passage du Gois (Vendée)

La passage du Gois
Le passage du Gois est un site unique en Europe qui relie le continent à l'Ile de Noirmoutier. Long de 4,2 km, il permet de découvrir l'immense paysage des vasières et des grèves sablonneuses. Par contre, il est redoutable pour les non avertis ou les étourdis car la route, sous le niveau de la mer, est submersible par les marées. Aussi, si vous ne voulez pas vous faire surprendre ou y laisser votre voiture.., quelques instructions simples sont à respecter : la traversée peut se faire de 1h30 avant jusqu'à 1h30 après l'heure de basse mer. Si la basse mer est à 12.00, vous pourrez donc traverser entre 10h30 et 13h30.
Plus d'infos : www.passagedugois.com  et  www.vendee-tourisme.com

2 - Le viaduc de Millau (Aveyron)

Le viaduc de Millau
Acrophobes s'abstenir ! Le Viaduc de Millau dans l'Aveyron, est un site d'exception signé Norman Foster et Michel Virlogeux. Véritable prouesse architecturale et technologique, primée par plusieurs prix internationaux d'architecture, le viaduc est le pont à haubans le plus haut et le plus long au monde. Surplombant le Tarn du haut de ses 343 m, il permet la jonction entre Clermont-Ferrand et Béziers sur l'A75. Le panorama et la nature environnante sont remarquables et vous pourrez observer ce géant moderne depuis plusieurs points de vue : au cœur de l'ouvrage, au fil de l'eau ou en randonnée... Après 3 ans de construction, le viaduc a été mis en service en 2004 et a fêté ses 10 ans en décembre 2014.
Toutes les infos : http://www.millau-viaduc-tourisme.fr ou http://www.leviaducdemillau.com.

Et aussi, le time-lapse de la construction du viaduc :

3 - Les lacets de Montvernier (Savoie)

Les lacets de MontvernierSerpentant à flanc de montagne, pas moins de 18 lacets enchevêtrés les uns sur les autres, composent cette route de Savoie des plus spectaculaires ! Culminant à 1000 m d’altitude, la route relie la vallée de l'Arc à Montvernier. Construite dans la roche et les éboulis, elle a nécessité 6 ans de travaux entre 1928 et 1934 et reste un défi de taille à tous grimpeurs dignes de ce nom ! A ne pas manquer : L’église Saint-Cômes et Saint-Damien, unique clocher de Maurienne à être coiffé d'un toit, abrite deux toiles des célèbres frères Dufour (1646 et 1684), La chapelle de la Balme, bâtie en 1863 au sommet des lacets à l'emplacement d’un ancien château, et devenue un lieu de pèlerinage. Plus d’infos : www.saintjeandemaurienne.com

 4 - La route de Presles (Isère)

La route de PreslesVous connaissez peut-être le tunnel de Guoliang en Chine ; en Isère la route de Presles est tout aussi impressionnante. Au départ de Pont-en-Royans, la route, creusée à flanc de montagne, est constituée d'une succession de tunnels et de passages ouverts. Dominant le plateau de l'Allier et reliant la vallée de la Bourne au plateau des Coulmes, les 7 km de la route de Presles offrent encorbellements splendides et vertigineux, falaises impressionnantes, et panoramas grandioses sur les Hauts Plateaux du Vercors. Elle permet également l’accès à un site d’escalade renommé : les falaises de Presles. Prenez garde toutefois aux voies basses et étroites, aux virages sans visibilité et aux éboulements potentiels!
Plus d’infos : http://www.vercors-pontenroyans.com

5 - La route du Galibier (Savoie et Hautes-Alpes)

La route du Galibier
Les routes alpines proposent des paysages et des panoramas exceptionnels! Voici la route du col du Galibier (au loin une vue sur le col de la Pare). Col routier des Alpes françaises situé entre les départements de la Savoie au nord et des Hautes-Alpes au sud, il culmine à 2 642 m d'altitude et se place en 5ème position des cols routiers des Alpes françaises les plus hauts (col de l'Iseran : 2 770 m, col Agnel : 2 744 m, col de la Bonette : 2 715 m et col de Restefond : 2 680 m. Reliant Saint-Michel-de-Maurienne via le col du Télégraphe, à Briançon et La Grave via le col du Lautaret, la route du Galibier est construite à partir de 1880, et est achevée en 1891 par le percement du tunnel sommital. Depuis elle a évidemment subi de nombreux travaux. Avec son magnifique belvédère et sa table d’orientation, vous pourrez admirer et identifier les sommets environnants : massif de la Meije, Grand Galibier et même le Mont Blanc !
Découvrez d'autres (sublimes) photos sur : www.photo-paysage.com

6 - La route du mont Faron (Var)

Vue depuis le mont Faron sur la rade de ToulonC’est l’une des plus belles excursions des environs de Toulon et l’un des plus beaux panoramas du Var. Depuis le mont Faron, la rade de Toulon s’offre tout entière à nos yeux. Par beau temps, la vue est tout bonnement imprenable. Préférez si possible la fin de l’après-midi quand la lumière est la plus belle. Pour y accéder en voiture, seule une vingtaine de kilomètres de route sépare le centre-ville du sommet, qui culmine à 542 mètres. Autre solution : le téléphérique. Embarquez boulevard Amiral-Vence pour 6 minutes de traversée. Appareil photo indispensable !
Plus de renseignements  auprès de l'Office de Tourisme de Toulon :  http://toulontourisme.com/

7 - La route des gorges de la Nesque (Vaucluse)

Les gorges de la NesqueEntre le mont Ventoux et les plateaux de Vaucluse, une plateforme calcaire entaillée par des gorges offre l’un des plus beaux itinéraires routiers de France. Outre la beauté du paysage, c’est une région d’histoire puisqu’on y retrouve les traces de l’occupation des hommes préhistoriques ou encore des Romains. Un itinéraire routier d’une centaine de kilomètres depuis Carpentras permet de découvrir les gorges, ainsi que les villages perchés de la plaine du Comtat et la route de la Gabelle.
Plus de renseignements sur le site de  l'ADT Vaucluse :  http://www.provenceguide.com/

8 - Le port de Balès (Haute-Garonne et Hautes-Pyrénées)

Le port de Balès

Aussi appelé col de Balès, il relie par une petite route le village de Ferrère (Hautes-Pyrénées) à celui de Bourg-d’Oueil en Haute-Garonne. Ce trajet, situé entre la vallée de la Barousse et celle d’Oueil, constituait autrefois un itinéraire de passage des Pyrénées par les pèlerins de St Jacques de Compostelle. Il a également été parcouru par les cyclistes du Tour de France à partir de 2007. Certes aventureuse, la montée n’est jamais regrettée. Au sommet, une vue imprenable sur les Pyrénées vous attend. Vous serez surpris par la nature sauvage et préservée qui demeure dans son élément au port de Balès. 

9 - Le col de la Bonette (Alpes Maritimes)

La col de la Bonettele col de la BonetteZone protégée du Parc National du Mercantour, le col de la Bonette relie les villages de Jausiers et Saint-Etienne-de-Tinée en 53,5 km. La route est barrée l’hiver, en raison des chutes de neiges. Avec une altitude de 2802 m, elle est la route goudronnée la plus haute d’Europe. Pendant la traversée de ces kilomètres, de grandioses paysages vous attendent. Vous aurez, du point culminant, une sublime vue sur l’Italie et ses sommets de roc rouge, ainsi qu’un panorama de hauteurs enneigées. 

10 - La route de Cilaos (Île de la Réunion)

Route de CilaosLa route nationale 5 de l’île de la Réunion relie Saint-Louis au centre-ville de Cilaos, commune installée dans un cirque naturel. Elle est surnommée « la route aux 400 virages ». En effet, elle est sinueuse mais offre de magnifiques panoramas sur le cirque de Cilaos et la montagne réunionnaise.