Les 10 plus beaux châteaux des Yvelines

Publié par Martine Carret  |  Mis à jour le

Grand amateur de chasse à courre, François 1er se rendait souvent dans la ''forêt d'Iveline'' qui regorgeait de cerfs et de loups. Ses successeurs, Henri IV et Louis XIV ont suivi ses traces. Du nord au sud et d'est en ouest, le département des Yvelines (78) a hérité de nombreux châteaux issus de ce passé royal. Forêts domaniales et châteaux étant strictement protégés, l'urbanisation en Ile-de-France a épargné une bonne partie de cette région de l'ouest parisien. Une chance unique de parcourir aujourd'hui un territoire historique agrémenté de somptueuses forêts.    

Château de Versailles, l'incontournable musée du Roi Soleil 

D'un marais insalubre, fétide, envahi de moustiques et d'un pavillon de chasse ancestral de quatre pièces extrêmement sommaires, Louis XIV fit surgir un palace envié par toutes les cours d'Europe. Cinquante ans de constructions incessantes pour livrer à la postérité le Château de Versailles, avec ses 2 300 pièces réparties sur 63 154 m2, dont la fameuse Galerie des Glaces, connue dans le monde entier. Pour profiter de ce lieu enchanteur, n'hésitez pas à y aller plusieurs fois. La visite des appartements privés permet de s'immerger dans le quotidien de l'époque. A ne pas rater également les visites de l'Opéra et de la Chapelle récemment rénovée. Grand Trianon, Petit Trianon et Hameau de la Reine méritent quant à eux d'y consacrer une journée entière.

À lire aussi

Château de Saint-Germain-en-Laye, là où est né Louis XIV

Un bloc, un roc. Une forteresse inébranlable du Moyen-Age bâtie sur un plateau qui domine les boucles de la Seine. Depuis un millénaire, les pierres du château de Saint-Germain-en-Laye ont vu se succéder de nombreux souverains, de Saint-Louis à François 1er. A côté de ce "Château vieux", Henri IV construit un palais plus moderne de style italien, où Louis XIV pousse d'ailleurs ses premiers cris. Mais durant la Fronde, sa mère Anne d'Autriche le met à l'abri dans les murs séculaires. Il y habite régulièrement pendant plus de 40 ans et fait remanier les jardins. André Le Nôtre crée la longiligne Grande Terrasse de plus de 2 km, balcon incroyable qui domine la vallée de la Seine. Désormais, le château abrite le Musée d'Archéologie Nationale,  et des pièces uniques, comme la célèbre Dame de Brassempouy, figurine en ivoire de mammouth. A savourer, l'inédite visite des toits qui offrent un panorama unique sur Paris, mais aussi sur le jardin à l'anglaise du parc. Avec ses innombrables routes pédestres disposées en étoiles, la forêt attenante est idéale pour des promenades familiales en toute sécurité, la chasse étant totalement proscrite.

Château de Maisons, la grâce d'un parc où les chevaux sont rois

Contemporain de Louis XIII dont il est proche, René de Longeuil, marquis de Maisons, fait construire par François Mansart une très belle demeure à moins de 10 km de Saint-Germain-en Laye où réside la Cour. Louis XIV y assiste à une fête somptueuse alors qu'il n'a que 13 ans. Pour bâtir Versailles, il fera appel aux mêmes sculpteurs et décorateurs et au petit-neveu de l'architecte, Jules Hardouin Mansart.  Charles X, le frère de Louis XVI, en devint par la suite propriétaire. Au XIXe siècle, le parc du domaine est morcelé. Le banquier Jacques Laffitte y lance un vaste programme de constructions d'hôtels particuliers. Les allées boisées offrent des balades agréables et il est impossible de ne pas croiser de chevaux, qui sont rois ici et prioritaires dans les rues. Le château est ouvert aux visites sauf le mardi. A savourer, la visite des appartements privés, ceux reconstitués de Lafayette et de Voltaire. Possibilité aussi de participer à un Cluedo géant.

Château de Rambouillet, un passé royal, impérial et présidentiel 

A dimension humaine, le château de Rambouillet se visite facilement. Les salles sont très richement meublées notamment en style Empire, le marbre est omniprésent. Napoléon 1er aimait y vivre, Giscard d'Estaing y chassait. A une dizaine de minutes à pied du château, il ne faut surtout pas rater deux bâtiments édifiés uniquement dans le but d'attirer Marie-Antoinette à Rambouillet. Édifice à l'allure d'un temple grec, la Laiterie est composée de deux salles en marbre, aux plafonds richement décorés. On dégustait les produits de la ferme dans la première salle tandis que la seconde avec sa grotte et ses jets d'eau servait à rafraîchir les jarres de lait. Un peu plus loin, la sublime Chaumière aux coquillages est sertie du sol au plafond de coquilles de moules, de nacres, de corail, de coquillages.

Château de Médan, une restauration familiale au pays de Zola

Ce sont des passionnés d'histoire et des amoureux des pierres et des grimoires qui ont restauré année après année, chaque pièce de cette élégante bâtisse, en tenant compte des éléments qu'ils retrouvaient dans les archives. Ancien pavillon de chasse, le château de Médan a accueilli autrefois Ronsard et les poètes de la Pléiade, le roi Henri IV et sa favorite Gabrielle d'Estrées. Le peintre Cézanne a représenté à trois reprises ce château érigé sur un coteau en vallée de Seine. Au début du XXe siècle, le poète belge Maurice Maeterlinck en avait fait l'acquisition. Ce sont tous ces personnages que les actuels propriétaires font revivre avec passion et patience lors des visites qu'ils organisent sur réservation. Une balade à compléter par la maison de Zola et le musée Dreyfus, à 300m à pied. 

Château de Breteuil, une plongée dans l'univers des Contes de Perrault

Edifié au début du XVIIème siècle sur les ruines d'une forteresse du Moyen-âge (dont il subsiste le magnifique colombier), le château de Breteuil appartient à la même famille depuis quatre siècles. Régulièrement agrandi et embelli par les Breteuil, ce château privé du sud des Yvelines (Choisel) est classé Monument Historique. À l'architecture élégante, il se distingue des autres par son approche de l'accueil des visiteurs. 50 personnages de cire sont installés au milieu des meubles XVIIIe, des toiles royales et de la vaisselle. Un parcours ludique qui retrace la vie d'une famille placée au coeur de l'Histoire de France. Dans les dépendances, ce sont les Contes de Perrault qui sont mis en scène. De nombreux événements ont lieu également, concerts, escape game, chasse aux oeufs... Le parc de 75 hectares est également ouvert avec ses arbres remarquables, son labyrinthe, son colombier médiéval, ses aires de jeux et de pique-nique.

Château de La Madeleine, plein cadre sur la Vallée de Chevreuse 

Très appréciée des cyclistes et des randonneurs, la Vallée de Chevreuse est dominée par le château de La Madeleine, ancienne forteresse médiévale construite à partir de l'an 1030 et jusqu'en 1483. Son donjon barlong est l'un des mieux conservés d'Ile-de-France. Il n'y a aucune salle à visiter, aucun mobilier à admirer. C'est une bâtisse nue, accessible gratuitement qui vaut le détour surtout pour son emplacement et sa vue panoramique. Il abrite également les locaux de la Maison du Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse. Vous y trouverez des brochures, idées de randonnée notamment.

Château de Monte-Cristo, le rêve d'Alexandre Dumas

Sur les coteaux de Port-Marly, Alexandre Dumas acquiert un terrain boisé qui domine la vallée de la Seine. S'inspirant de son roman le plus célèbre, Le Comte de Monte-Cristo, il se fait construire (1847) deux bâtiments, dont un baptisé le château d'If où il installe son bureau, toujours visible aujourd'hui à travers des vitres. La demeure principale est un castel gothique, aménagé à ses goûts, notamment une pièce orientale très exotique. Le parc comporte des grottes, cascades et rocailles. Dans les années 60, un promoteur avait voulu acheter le site pour le raser. Si aujourd'hui, le château se visite, avec parfois des animations théâtrales et des spectacles... ce n'est dû qu'au travail acharné d'André Malraux qui s'est battu comme un mousquetaire contre d'avides promoteurs.

Château de Dampierre, tout en élégance 

Construit en grès et en briques entre 1675 à 1688 par Jules Hardouin-Mansart, sur le site d'un ancien manoir style XVe, le Château de Dampierre est classé Monument Historique depuis 2022. Entourée de jardins à la française, d'un parc de 90 ha et d'une pièce d'eau, cette demeure privée est actuellement en phase intense de restauration. Néanmoins, le parc (payant) reste accessible de mars à novembre avec de nombreuses animations tout au long de l'année et des évènements divers et variés. Une collection d'attelages et de carrosses est également visible.

Château de Thoiry, pour compléter le safari 

Construit selon le nombre d'or, le vestibule du château de Thoiry est le pivot d'un calendrier solaire où les allées des jardins sont les aiguilles et l'horizon le cadran. Edifié à partir de 1559 par l'architecte Philibert de l'Orme, il se distingue par ses douves, ses jardins à la française et ses cascades. Sa visite est comprise dans le billet du parc animalier, si vous venez le mercredi, samedi ou dimanche (14h-19h). Demeure privée habitée, il est la propriété de la famille du Comte de La Panouse depuis treize générations.

FAQQue visiter dans les Yvelines ?

Les rois de France ont très longtemps fréquenté l'ancienne forêt d'Iveline qui était très giboyeuse. La chasse étant leur activité favorite, ils ont construit de nombreux pavillons de chasse, qui se sont souvent transformés en châteaux. Devenus monuments nationaux, ces châteaux sont protégés ainsi que leurs forêts et leurs parcs (Versailles, Rambouillet, Saint-Germain-en-Laye, Marly). Ce qui explique que le département des Yvelines n'a pas subi l'urbanisation importante des autres départements de la Grande couronne parisienne. Abritant aussi un Parc naturel régional (Haute vallée de Chevreuse), le département est donc propice aux balades en tous genres : vélo, cheval, VTT, randonnée pédestre. Et pour les amoureux de l'Histoire, les Yvelines restent une pépite à découvrir, où Louis XIV a laissé son empreinte indélébile.