3 randonnées sensation dans les gorges du Verdon

Publié par Dominique Roger  |  Mis à jour le

On peut, sans chauvinisme, déclarer le Grand Canyon du Verdon « le plus grand d'Europe ». Point Sublime, balcon de la Mescla, couloir Samson, brèche Imbert… Pour découvrir ses sites parmi les plus sauvages de France, délaissez la route des Crêtes ondulant de belvédère en belvédère et faufilez-vous dans ses profondeurs, 700 mètres plus bas.

Le sentier Blanc-Martel, sur les pas des découvreurs

« Le Verdon est une pure merveille, et le plus américain des canyons du Vieux Monde. » Lorsqu'il déclare cela, en 1905, Édouard-Alfred Martel, géographe et père de la spéléologie, achève juste d'explorer, pour le compte du ministère de l'Agriculture, l'intégralité du canyon du Verdon. Une première rendue possible grâce à Isidore Blanc, instituteur à Rougon. Sa mission : étudier la mise en place d'un barrage à la clue de Carajuan. Un projet qui ne verra jamais le jour, tant une topographie difficile et des accidents de chantier l'ont contrarié.

C'est dans l'entre-deux-guerres que le Touring Club de France, s'appuyant sur Isidore Blanc, aménage le sentier. Il est devenu « le » classique incontournable pour découvrir à pied le Grand Canyon, par sa rive droite. D'où une surfréquentation au cours de la saison estivale. Ce qui ne doit pas rebuter : il suffit de partir en randonnée très tôt le matin. En l'empruntant dans le bon sens, soit du chalet de la Maline (balisage du GR®4) au point Sublime, cela évite de patienter avant de s'engager dans les tunnels de Trescaire et du Baou (prévoir une torche électrique, les galeries sont obscures) ou dans les vertigineux escaliers-échelles de 274 marches dela brèche Imbert – tellement moins fatigants dans le sens de la descente !

Pour en savoir plus

  • Carte : IGN 1/25 000, « Gorges du Verdon- Moustiers-Sainte- Marie-Lac de Sainte- Croix », 3442 OT.
  • Durée : 6 heures, avec peu de difficultés, pour 14,4 kilomètres.
  • Dénivelé : 350 mètres.
  • Points d'intérêts : La Mescla (confluence de l'Artuby avec le Verdon) ; petites plages pour la baignade ; belvédère de Guègues ; Sainte- Baume, la grotte aux OEufs ; belvédère de Trescaire (vue sur des nids de vautours) ; tunnels de Trescaire et du Baou ; point Sublime… qui mérite son appellation !

Le sentier de l'Imbue, plongée au plus profond du canyon

Courant sur la rive gauche du Grand Canyon, ce sentier est sûrement le plus beau et le plus spectaculaire des gorges du Verdon. Il n'est pas très long, moins de 8 kilomètres, et n'affiche pas des dénivelés déraisonnables. Cependant, il comporte quelques passages délicats, qui nécessitent une certaine habileté physique : la configuration du terrain interdit d'emmener des enfants.

Un passage en enfer

Que l'on parte du chalet de la Maline (à La Palud) ou de l'auberge des Cavaliers (à Aiguines), on plonge directement, par un chemin abrupt et pierreux, au fond des gorges jusqu'à la passerelle de l'Estellier. Détruite à l'automne 1994 lors d'une crue centennale, la nouvelle passerelle (1999) est un magnifique arc tout acier, représentant l'un des rares passages piétons qui communiquent avec les deux rives du Verdon au niveau des Hautes-Gorges.

Pour ceux en quête de sensations fortes, voici quelques idées d'activités dans les gorges du Verdon.

Aux traversées en sous-bois succèdent des éboulis, des baumes sombres (abris-sous-roche), des corniches équipées de câbles de main courante. À la corniche du Vieux- Cade, un genévrier âgé de… 3 000 ans ! serait l'un des plus vieux arbres de France. À mi-parcours, nous connaissons un passage en enfer, car nous voilà devant le Styx ! Véritable canyon dans le canyon, ce défilé est jalonné de marmites naturelles où l'eau court avec un fort débit, impressionnant, avant d'être comme aspirée par un entonnoir – en réalité, un gouffre souterrain. Encore quelques efforts pour atteindre l'Imbut, via un itinéraire taillé dans la falaise dotée de câbles de main courante. Au retour, les randonneurs sensibles au vertige reprendront le sentier en sens inverse pour rejoindre leur voiture ; les autres pourront trouver du plaisir à emprunter le sentier Vidal (mais il est interdit à la descente par arrêté préfectoral).

Pour en savoir plus

  • Durée : entre 5 et 6 heures pour 9,6 kilomètres.
  • Dénivelé : 340 mètres en descente, et 400 mètres en montée.
  • Points d'intérêts : La passerelle de l'Estellier ; le défilé du Styx. Préconisation : Ne jamais s'engager sur le sentier par mauvais temps (pluies, forts vents) et lorsque les eaux du Verdon sont hautes. À certaines saisons, la montée des flots est très rapide.

Le sentier du lézard, initiation à la nature

Vous avez des enfants et vous voulez partager en famille, hors de tout danger, les merveilles des gorges du Verdon ? Le sentier du Lézard permet une initiation à la faune, la flore, les paysages, la géologie, l'hydrologie, les activités d'autrefois.

Trois tronçons, 18 stations

Le point de départ est situé sur le parking du point Sublime, première halte pour apprécier la vue panoramique sur le couloir Samson, entrée du Grand Canyon – on peut rejoindre les rives du Verdon par les escaliers de ce couloir. Le sentier se décline en trois tronçons, indépendants et complémentaires : on peut les parcourir séparément ou en les enchaînant. L'intégralité du parcours s'effectue aisément en quatre heures, en comptant les 18 stations qui jalonnent le sentier ; celles-ci s'apprécient d'autant qu'elles trouvent leurs commentaires dans le Livret-guide du sentier du Lézard (en vente à l'office du tourisme, à La Palud, 5 €).

Pour en savoir plus 

  • Durée : De 2 à 4 heures pour 5 kilomètres.
  • Dénivelé : Environ 80 mètres.
  • Points d'intérêts : Le Vieux-Pont médiéval de Tusset, à 697 mètres d'altitude, départ d'une randonnée familiale (restanques-couloir Samsonportion du sentier Martel avec les deux tunnels de Trescaire et du Baou).

Office de tourisme Verdon : Ancienne Auberge Fleurie, RD 908, 04370 Colmars-les-Alpes. 04 92 83 41 92. verdontourisme.fr 

Sujets associés