Les 5 plus beaux jardins de Dordogne

Publié par Martine Carret  |  Mis à jour le

Même si la légende assure qu'il y a 1001 châteaux parsemés en Dordogne, un nombre plus raisonnable de 55 demeures, manoirs, gentilhommières, demeures de maitres et forteresses se visite. Certains de ces châteaux possèdent de somptueux jardins, comme les jardins de buis ultra célèbres du manoir d'Eyrignac, les jardins suspendus de Marqueyssac ou ceux du château des Milandes, qui ont tous les trois élevé l'art topiaire (Ndlr : l'art du paysage) à son plus haut niveau. Mais dans ce Périgord noir mystérieux comme dans le Périgord pourpre, se cachent d'autres joyaux de verdure que nous vous proposons de découvrir.

Jardins de l'Imaginaire 

C'est dans doute le moins consensuel des jardins de Dordogne. Il semblerait que les Jardins de l'Imaginaire déconcertent certains visiteurs. Pourtant, sa conception est de celle qui stimule sens et imagination. Ces vastes jardins de 6 ha qui surplombent la Vézère sont l'oeuvre de l'architecte-paysagiste franco-américaine Kathryn Gustafson, à qui le maire de Terrasson-Lavilledieu avait demandé d'inventer « un lieu de bonheur, de paix et de nature ». Treize tableaux évocateurs des mythes et légendes universels liés à l'histoire des jardins ponctuent ce parcours. Classés « Jardin Remarquable », ils font référence aux éléments invariants des Jardins de l'Humanité :  terre, eau, vent, lumière, matériaux, arc-en-ciel. Jets d'eau de différentes sonorités, trouées dans la verdure pour laisser le regard filer vers le paysage au loin… Une balade sensorielle qui demande simplement de se laisser guider par ses sensations.

Détours en France vous recommande de vous laisser porter par votre déambulation au gré des panneaux, tout simplement.

 

Jardins panoramiques de Limeuil

Sur un éperon calcaire où était bâti autrefois un château-fort, les jardins panoramiques de Limeuil offrent le plus somptueux des panoramas. En contrebas, dans la douceur féérique d'un soleil teinté de rose, le pont qui enjambe la Dordogne laisse entrevoir son jumeau qui enserre la Vézère. Effet waouh assuré depuis ce promontoire naturel. Si ce jardin suspendu de 2 ha est propriété du village, c'est l'association Au Fil du Temps composée d'historiens d'art, géographes, naturalistes, illustrateurs… qui a conçu les parcours pédagogiques. Différents espaces d'interprétation jalonnent ce jardin à l'anglaise créé à la fin du XIXe par le Dr Fernand Linarès revenu dans son village natal de Limeuil après 25 ans passés au service des sultans du Maroc, Moulay-Hassan et Abdelaziz ben Hassan. Au hasard des allées, on découvre des plantes exotiques, des plantes tinctoriales (Ndlr : qui servent à la teinture), des fleurs pour sorcières, d'autres datant du Moyen-Âge. Un jardin d'eau et un jardin zen, où l'on peut pratiquer le yoga égaient les sentiers.

Détours en France aime : la quiétude de l'endroit, les panneaux ultra didactiques, la ruche pédagogique, le jardin des insectes et le théâtre de verdure offert par le parc. 

 

Jardins de Campagne

Non loin du Bugue, en direction des Eyzies et de Sarlat-la-Canéda, la commune de Campagne mérite qu'on s'y attarde. Avec les coquettes tourelles de son château et des arbres qui lancent dans les airs d'immenses branches tendant vers l'infini, le domaine départemental de Campagne offre une halte reposante. En accès libre, ce parc a été dessiné entre 1857 et 1862, période à laquelle séquoias, cèdres, magnolias, cyprès chauves et platanes ont été plantés. Ils offrent aujourd'hui aux passants des points d'ombre appréciables l'été. Coulée verte, presqu'île, serpentine (ruisseau) et potager sont caractéristiques des jardins d'influence anglaise du XIXe siècle. De nombreux panneaux expliquent essences rares, fleurs, plantes. À ne pas rater près des dépendances, le labyrinthe végétal, le jardin médiéval et ses parcelles thématiques : le jardin de la sorcière où poussent des plantes magiques et maléfiques (armoise, sauge…), plantes tinctoriales et médicinales.

Détours en France aime : le calme reposant du parc et ses arbres centenaires. Pour les plus courageux : « l'escalier des Dames » : 139 marches avec 22 mètres de dénivelé pour rejoindre la forêt et ses sentiers (337 ha). Le château abrite des expositions temporaires, en visite libre.

 

Jardin de Planbuisson

En bordure du village du Buisson-de-Cadouin, un sol argileux et limoneux accueille 240 variétés de bambous sur 2 hectares. Ces plantes qui se reproduisent par rhizomes (tiges souterraines) ne se limitent pas aux bambous géants, certaines ne mesurent qu'un mètre. Mais ici, les stars sont évidemment les sublimes et immenses Phyllostachys vivax et Phyllostachys edulis, géants de 20 mètres dont on peine à apercevoir le sommet et qui possèdent des chaumes (tiges principales) de 12 à 14cm de diamètre. Jaune citron, orange, vert foncé, cuivre, noir… les cannes sont aussi colorées et diverses que les feuillages. Ce jardin atypique, labellisé « Jardin Remarquable » en 2005, 2010 et 2015 s'est étoffé de 100 variétés de graminées, arbres et arbustes rares. Une collection unique, rassemblée à l'origine par Michel Bonfils, le propriétaire des terres en 1989. Depuis son décès en 2017, une association assure la pérennité de son rêve.

Détours en France aime : le côté exotique de ces plantes et leur extraordinaire et infinie diversité qu'Olivier, le jardinier, se plait à raconter aux visiteurs.

 

Jardins de Hautefort 

Jardin à la française, bien ordonné avec ses buis taillés au cordeau ou parc à l'anglaise avec des fleurs disséminées déci-delà, au gré du vent qui transporte les graines à sa guise dans ce sous-bois de 30 ha ? Mais après tout, pourquoi choisir ? Dans ce parc conçu par le Comte de Choulot, paysagiste réputé sous Louis XVIII, trois sentiers thématiques à votre disposition ainsi que des bancs et des tables. Le jardin à la française de dimension réduite s'étale sous le château, afin qu'on puisse apprécier en surplomb tout le charme des buis et des tifs taillés au millimètre deux fois par an. Potager biologique, nichoirs, recyclage, fauchage tardif, zones refuges oiseaux/insectes… de multiples actions sont entreprises pour que la biodiversité puisse s'épanouir.

Détours en France vous conseille : n'hésitez pas à prendre le temps d'explorer le parc et admirer le point de vue sur la campagne environnante. Sans oublier toutes les pièces meublées du château.

 

VOS QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES

Quel est le plus beau coin en Dordogne ?

La vallée de la Dordogne offre d'époustouflants panoramas. Les châteaux de Castelnaud, Beynac-et-Cazenac, Flayrac, Milandes et la demeure de Marqueyssac sont rassemblés sur quelques kilomètres. Spectaculaires évidemment, mais avec le désavantage de rouler sur de petites routes très très encombrées l'été! 

Où aller se promener en Dordogne ?

Le long de la Vézère. En cheminant sur les sentiers, en traversant des villages pétris d'histoire médiévale. En s'éloignant des sites ultra touristiques, vous trouverez de petites pépites de charme et des jardins tranquilles.

Quel est le plus beau coin du Périgord ?

Nul ne peut se permettre de juger le Périgord, région qui comporte tellement de paysages différents, des éperons rochers spectaculaires, des villages médiévaux, des grottes et des gouffres millénaires, qu'une telle question est fort difficile à trancher. Cela dépend des centres d'intérêt de chacun!

Sujets associés